Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Transports | Villecresnes | 30/11
Réagir Par

Fini le bus en site propre entre Boissy et Villecresnes

Le couloir réservé au bus entre Villecresnes et Boissy-Saint-Léger ne sera bientôt plus. A partir du 2 décembre, une nouvelle phase du chantier de déviation de la RN19 débute, entraînant la mise en service d’une deux fois deux voies provisoire empruntée indistinctement par les voitures, les camions et les bus. Une situation qui ulcère certains habitants du Plateau Briard, confrontés aux heures de pointes à des embouteillages récurrents.

Il n’y avait pas meilleure publicité pour l’usage des transports en commun. Habituellement, aux heures de pointes, les habitants de Villecresnes, Marolles ou Brie-Comte-Robert bloqués, pare-choc contre pare-choc dans les embouteillages, apercevaient les bus du réseau Setra de Transdev, circuler sans trop de perturbation vers Boissy-Saint-Léger. Désormais, bus, automobiles et camion se retrouveront coincés sur la même voie.

La cause ? L’entrée dans une nouvelle phase du chantier de déviation de la RN19. Après la livraison de la tranchée couverte au mois de juin dernier, sous le quartier du Progrès, des travaux doivent permettre le raccordement au réseau routier actuel par la réalisation d’une tranchée ouverte et d’un échangeur au sud de Boissy. La réalisation de ce diffuseur implique le dévoiement de la RN19 entre Villecresnes et Boissy-Saint-Léger. La déviation conserve les deux fois deux voies avec une vitesse limitée à 50 km/h, mais n’a pas répliqué le couloir réservé au bus, faute d’emprises suffisantes.

D’après le calendrier prévisionnel, le contournement de Boissy devrait être mis en service dès la fin de l’année 2019, sans couloir de bus. «Le trafic essentiellement composé d’usagers qui transitent, va être considérablement fluidifié par cette déviation. N’étant plus bloqués dans les bouchons, il n’était donc plus nécessaire de conserver les bus en site propre», explique-t-on à la Direction des routes Île-de-France (DiRIF). Si ce dévoiement a pris deux mois de retard après la découverte d’une quantité importante de déchets lors du terrassement de la nouvelle bretelle du diffuseur de Boissy Sud, la DiRIF se veut rassurante, indiquant que les délais seraient tenus.

Deux lignes de bus du réseau Setra de Transdev sont directement impactées par la disparition du couloir de bus et la compagnie a prévenu les usagers que «des retards conséquents risqueront d’impacter la ligne durant les travaux.». La ligne 12 et la 23 qui traversent la plupart des villes du Plateau Briard jusqu’à Créteil par le passage obligé de Boissy-Saint-Léger vont subir ces travaux pendant de longs mois.

Depuis quelques jours, des messages diffusés en boucle dans le bus, informent les passagers des perturbations à venir, moyennement appréciés… « Cette voie de bus permet de gagner un temps précieux même si elle ne couvre malheureusement pas toute la N19 et n’existe que dans un sens de circulation! Et là, j’apprends que durant un an au moins, la voie de bus sera fermée ! , fustige une habitante de Villecresnes, rappelant que le tracé de ces lignes a été obtenu grâce à l’insistance d’habitants du Plateau Briard et notamment des parents d’élèves du lycée Guillaume Budé de Limeil-Brévannes. Un an au moins durant lequel nos jeunes mettront une heure, une heure 1/2 voire deux heures pour rejoindre le lycée Budé, un an au moins, où de nombreuses personnes mettront tout autant de temps pour rejoindre la gare de Boissy Saint Léger! Nous allons revenir pendant un an au moins 20 ans en arrière… du temps où la voie bus n’existait pas! Pour les plus fortunés, par lassitude, nous reprendrons nos voitures pour tenter de gagner du temps par les itinéraires bis que tout le monde connaît!» 

 A titre de consolation, le cheminement piéton et la piste cyclable pourrons toujours être empruntés par cyclistes et piétons.

 

 

 

Cet article est publié dans avec comme tags Boissy-Saint-Léger, Bus, DIRIF, , , transports, , Villecresnes
20 commentaires pour Fini le bus en site propre entre Boissy et Villecresnes
  • Ça doit être la version locale des Assises de mobilité…
    https://www.assisesdelamobilite.gouv.fr/
    Tout un symbole.
    240 Millions d’€ engloutis dans une voie rapide.
    Et toujours une piste cyclable à l’abandon en amont : Marolles- Villecresnes.

    Maigre consolation : la piste cyclable contiguë est maintenue, et appréciée par des élèves du lycée.

    Quelques adolescents et adultes pratiquement le vélo ou vélo électrique quotidiennement sur cet axe, la matin vers Paris c’est parfois la solution la moins énervante, vers Boissy dont son RER, emplois à Bonneuil, Créteil etc.

  • C’est un sale coup pour les usagers des transports collectifs du Plateau Briard, même si techniquement il n’y avait (vraiment ?) pas le choix.
    Ce qui est très dommage, c’est qu’aucune alternative de trajet à vélo n’ait été réfléchie et organisée. Pour les lycéens du secteur allant vers les lycées Budée (Limeil) ou Colomb (Sucy), le trajet en vélo, entre trois et neuf kilomètres, aurait été pourtant faisable. Sur des voies saturées sans aménagement spécifique, ça semble suicidaire…
    Et parier sur une décongestion du trafic routier une fois la déviation en fonction me semble un peu optimiste.
    Chère déviation…

  • Il faut tout de même reconnaitre que cette voie ne sert que quelques dizaines de personnes (non négligeables certes) au détriment de milliers d’autres dans l’ OBLIGATION d’utiliser leur véhicule pour rejoindre et SERVIR la communauté parisienne qui les méprise de ses interdictions. Pleignons plutôt tous ces forcats a qui l’on ajoute des heures d’embouteillage en plus. Cette voie surveillée par le police (des frais de plus) servait plus de passe droit aux motards et simili prioritaires et imposait au feu de Boissy un temps d’immobilisation de plus.
    La vrare question qui va se poser est: Dépenser des MILLIONS pour déplacer l’embouteillage que quelques kilomètres est-ce bien approprié?? Il eu suffit de faire cheminer la suite de la 406 sous les pilônes jusqu’a la RN 104 (voire en profiter pour les enterrer) pour LIBERER TOUTE la région, au delà (77) et Boissy à l’occasion (donc faciliter le flux vers le RER).
    Pour cela il eut fallut des élus qui ne pensent pas qu’à aller récupérer de la ferraille.
    On ne fait pas de vrai politique publique avec des ferrailleurs (qui d’ailleurs sont revenus sous le pont de la 406 abandonnée)

  • Cher Artage:
    Nul ne le nie tout le monde le déplore. Il existait une ligne de chemin de fer. Elle a été deconstruite.
    Avant de vouloir interdire et obliger au vélo, un déraisonnable , il aurait fallu defendre l’option transports en commun et surtout laisser des metiers en proximité. un tour de pédale n’a jamais satisfait que soit m^me et .. le beau temps.
    Il existerait une solution, avec les m^mes moyens, deux équipes (7-19) qui se chevauchent à 13h synchrones avec toute l’Europe, donnerait du temps de démocratie, de culture, de sport, d’entretien, de santé (velo?) et d’éducation et accessoirement proposerait du travail au double d’aujourd’hui. Alors velo ou boulot?

    • Cher Go C, si vous avez la chance d’habiter n’importe quel point du 94 :

      Tracez 1 cercle d’1 rayon de 5 km autour de chez vous, distance très raisonnable à parcourir à vélo, en moins de 20 minutes – à 15km/h de moyenne –
      https://www.freemaptools.com/radius-around-point.htm

      Voyez ce que ça vous offre comme :
      -commerces
      -services publics
      -lieu de travail parfois
      -médecins
      -lieux d’éducation et de garde
      -Gares RER / Métros /Tramway, Bus dans leurs couloirs : TVM, 393, 183 … où attacher votre vélo ou vélo électrique

      Voyez le boom des achats de vélo électrique.

      • J’habite à Villeneuve Saint Georges, je travaille à Boissy Saint Léger, si un jour, je décide d’aller travailler à vélo, c’est que j’en aurais marre de la vie… Je précise que je prends le bus, et que c’est un cauchemar …

        • Bonjour Emmanuelle.
          À Boissy : en haut ou en bas ?
          À VSG : en haut ou en bas ?

          • Je vous réponds Emmanuelle, il se trouve que je connais un peu les HBM et le lycée Budé (et le J 1 – J 2 que j’ai pris une fois et pas 2 tellement j’ai détesté, c’est là que je suis passé au vélo électrique).

            Mon intuition et Géo Vélo proposent de contourner votre dénivelé (Rue Jules Ferry à 18% 🙂
            par le nord :
            https://www.geovelo.fr/paris/itinerary/search?profile=MEDIAN&bikeType=TRADITIONAL&wayPoints=48.7406,2.453541%7C48.744417,2.510487

            Entre 24 et 29 minutes selon Géovélo : ils tablent sur 15 km/h de vitesse moyenne.
            Le + simple est d’essayer au calme 1 week-end, en testant des itinéraires les + tranquilles possibles, et estompant un peu le dénivelé.

            L’arrivé de la Tégéval, qui sera terminée en 2020, rendrait le parcours + agréable à vélo ou vélo électrique (revêtement)
            Carte :

            Cartographie de la tégéval

            Comme vous voulez. Pour moi le vélo ou vélo électrique est sur ce trajet de loin le moins pire des moyens de transports, par la liberté qu’il procure, dont une partie parmi les espaces verts et loin des bagnoles.

    • Dans ces zones où les transports en commun, la marche, et la voiture ne peuvent pas tout, le vélo ou vélo électrique à sa carte à jouer, parmi d’autre moyens de transport pour des déplacements de proximité.
      Seul, ou couplé à 1 transport en commun.
      Si l’on part de peu d’utilisateurs, on observe, chaque année, de + en + de pratiquants.
      Le vélo a bien des atouts à faire valoir :
      – santé
      – rapidité
      – ponctualité
      – absence de pollution sonore
      – faible dangerosité pour soi et les autres
      – faible coût
      – possibilité de transporter des courses

      Aucun des autres moyens de transports ne regroupe ces 7 avantages.
      Aucun.

      • « Faible dangerosité », vous êtes sérieux ? Là où il y a des pistes cyclables, d’accord, mais hélas, c’est loin d’être le cas partout. Et sinon, c’est très dangereux, pour les cyclistes eux-mêmes ET pour les automobilistes qui n’ont pas la place de les doubler…

        • Faible dangerosité est ce que nous apprennent les statistiques de blessés et de mort, rapportés au nombre total de déplacements et kilomètres à vélo, oui. Malgré des accidents non-déclarés.
          + 1 bénéfice global pour votre santé à se déplacer à vélo, oui :
          Au delà des clichés, je vous recommande cette étude, Emmanuelle :
          http://www.ors-idf.org/index.php/fr/publications/180-politiques-publiques-et-sante/670-les-benefices-et-les-risques-de-la-pratique-du-velo-evaluation-en-ile-de-france

          Après, c’est sûr que de votre côté , quand la voie verte « Tégéval » sera réalisée, ça sera moins glauque pour les relier les 2 villes que vous indiquez.

          Par ailleurs la Maire de Limeil a pour projet de réhabiliter le sentier l’ex-ligne Paris Bastille : là encore pas de voiture. À voir si c’est géographiquement intéressant pour vous.
          Je l’ai pratiqué longtemps, en vélo électrique, avec bonheur, tous les jours pour aller travailler.
          Vélo adapté, avec éclairage puissant.

          Rouler loin des voitures, quand c’est possible, n’est pas seulement préférable pour une question d’accident, mais aussi pour une question d’inhalation de polluant.

        • Sécurité :
          Dans la pratique, il « suffit » au quotidien :
          – de rouler à + d’1m20 des voitures garées
          – de ne jamais pédaler ni stationner dans les 4 angles morts des poids lourds
          Bref de prendre sa place, pour sa sécurité

          – d’indiquer quand on tourne à gauche
          – d’avoir 1 vélo dont notamment freins et lumières sont en parfait état de marche

          Choses qui ne s’apprennent pas à l’école, ni parfois avec ses propres parents.

          Et oui ça manque de pistes cyclables par ailleurs, personne n’en disconvient. C’est le résultat de choix politiques, quand il y a la place pour la faire

  • Dangerosité et santé : mais encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *