Politique locale | Saint-Mandé | 29/08/2017
Réagir Par

Fort de 1% aux législatives, il tente la sénatoriale

Candidat de l’Alliance écologiste indépendante (AEI) dans la 6e circonscription aux législatives de juin 2017, Tony Renault avait réussi à passer le cap des 1%, réunissant 1,19% des suffrages.

De quoi contribuer au financement politique de son mouvement. Encouragé par ce résultat, le militant de 45 ans, gestionnaire de sinistres en assurances, a décidé de concourir à la sénatoriale, et entend bien compléter la liste dont il prendra la tête de sept noms supplémentaires, d’ici la date limité de dépôt des candidatures fixée au vendredi 8 septembre. Ces élections aux quelles ne peuvent voter que les grands électeurs (députés, sénateurs, conseillers départementaux et régionaux, conseillers municipaux ou délégués de conseillers municipaux), se tiendront le dimanche 24 septembre. Si seuls les grands électeurs peuvent voter, tout le monde peut se présenter.

A lire aussi :

Comment les législatives contribuent-elles à financer les partis politiques

Tony Renault candidat de l’Alliance écologiste indépendante à Fontenay, Saint-Mandé, Vincennes

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Fort de 1% aux législatives, il tente la sénatoriale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *