Politique locale | Bonneuil-sur-Marne | 16/03
Réagir Par

François Hollande revient sur ses terre de campagne au chevet des commerces de Bonneuil-sur-Marne

C’était il y a 5 ans, en février 2012. François Hollande, alors candidat, s’était rendu au chevet de la galerie marchande vieillissante de Bonneuil-sur-Marne au pied de la cité Fleming… Ce vendredi 17 mars 2017, il sera de retour sur les lieux. 

Entre temps, la cité a été démolie dans le cadre des programmes de rénovation urbaine, et un centre commercial tout neuf a été érigé avec le soutien de l’Anru, l’Epareca, la ville et l’Opac 94. Le président de la République, qui sera accompagné de Myriam El Khomri, la ministre du Travail, et de Martine Pinville, secrétaire d’Etat au Commerce, pourra ainsi savourer le avant-après.

Lancement d’un fonds d’investissement pour aider les commerces en Franchise dans les quartiers prioritaires

Le président donnera à cette occasion le coup d’envoi du nouveau fonds d’investissement Impact création franchises dédié au développement de commerces franchisés dans les quartiers prioritaires. Si les belles supérettes de proximité se développent en série en rivalisant de services au consommateur dans les quartiers CSP+, elles ont en effet plutôt tendance à fermer rideau dans les quartiers les plus pauvres. Impossible d’attirer dans ces quartiers des commerces en succursale directe de grand groupe de distribution. La solution passe donc par la franchise, formule qui repose sur les épaules du commerçant indépendant, propriétaire de son commerce, mais associé à une grande enseigne pour bénéficier de la marque et de l’organisation logistique. Ce fonds, lancé à l’occasion du salon de la Franchise qui se tient la semaine prochaine, vise donc à faciliter l’implantation de ces commerces en franchise dans les quartiers politique de la ville, en contribuant aux fonds propres du commerçant grâce à une participation minoritaire, afin de faire levier pour financer l’investissement initial. Il est géré par Impact partenaire, une société de gestion à vocation sociale qui accompagne des entreprises générant des impacts sociaux remarquables (emplois, insertion, handicap, apprentissage) en particulier dans les quartiers politique de la ville. La société de gestion s’associe pour cela à des partenaires comme BPI France, des fonds d’investissement ou encore des banques et des grands groupes (AXA, Malakoff-Médéric, Bouygues…) Dans le cas présent, le fonds est également abondé par des fonds européens. Le premier bénéficiaire de ce fonds sera le Carrefour City qui s’installera prochainement sur place.

Le nouveau centre compte désormais une pharmacie, une boulangerie offrant également de la restauration rapide sur place et à emporter, un bar-tabac-presse, une boucherie-traiteur artisanale, une auto-école… et prochainement le Carrefour City, au milieu de nouveaux îlots d’habitation.

© Samuel Biheng Ville de Bonneuil-sur-Marne

Photo Samuel Biheng Ville de Bonneuil

A lire aussi 

Bonneuil : François Hollande au pied des cités

 

Cet article est publié dans avec comme tags , ,
6 commentaires pour François Hollande revient sur ses terre de campagne au chevet des commerces de Bonneuil-sur-Marne
  • Magnifique baratin de promesses électoral faite aux petit patron mais qu’en est il du relogement des personnes expulsées ???
    Car oui la réhabilitation du quartier de Fleming s’accompagne d’expulsion !
    C’est très nombreux logements sociaux répondaient aux besoins des couches les plus démunies de la Ville de Bonneuil, quand sera-t-il demain ???
    Les différentes réformes successives sur le logement on amenées à une réduction très importante du « parc » en contre partie de subvention !!!
    L’argent roi va à Bonneuil amener à un changement implicite de population dans ces nouveaux logements en laissant à la rue tous ceux qui en auraient pourtant tellement besoin.

    • Euh… Y a quand même 75% de logements sociaux à Bonneuil… Et puis à priori, pour chaque logement détruit la ville en a reconstruit un (donc pas de diminution de l’offre locative)…
      Et puis si pas de mixité sociale, pas de commerces pérennes

      • En réalité, dans la reconstruction, il y a aussi de l’accession à propriété. Si bien que, selon la mairie, le nombre de logements sociaux passera à 65% d’ici 2020, sans réduire le nombre de logements.

      • à Bonneuil c’est comme ailleurs pour se loger les bailleurs dits sociaux vous demandent 700 800 euros de facture par mois c’est pas le Maire qui fixe les loyers Pour elles et ceux qui travaillent à deux ou celle et celui qui gagne entre 2000 et 2500 euros ont peut vivre et acheter des légumes bio , faire du cheval aller aux sports d’hiver Pour les autres on paye les 700 et on achète des lots de biscuit machin truc des tomates Espagne en boite plastique on zappe entre tf1 et c8 même la pain on va chez le multimilliardaire breton pour en trouver à 37cemitimes Et les petits commerçants n’ont toujours pas compris que les augmentations de salaires des ouvriers les augmentations des pensions des veuves des retraités les faisaient vivre Alors ils meurent les uns après les autres après avoir soutenu SARKOZY le travailler plus pour gagner plus ou choisissent Macron un banquier comme candidat Lui les finira ,si il est élu Regardez les photos de BONNEUIL des années 1970 des rues complètes de petits magasins, mais à cette époque les salaires augmentaient avec les prix

  • sansCostumeNiEmploiFicitf says:

    Bonneuil arrive au terme de sa rénovation urbaine, et force est constater que la population n’a pas beaucoup changé, mais que la vilel s’est embellie. On peut être nostalgique de la barre Flemming. Pas moi.

  • ah bon il y a censure maintenant à c 94 c’est pas très citoyen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *