Politique locale | Fresnes | 24/02/2017
Réagir Par

Georges Kibong-Amira, candidat dans la septième quoi qu’il arrive

Georges Kibong-Amira, candidat dans la septième quoi qu’il arrive
Publicité

Alors que la septième circonscription du Val-de-Marne (L'Haÿ Thiais Rungis Fresnes) fait partie de celles susceptibles de re-basculer à droite aux législatives de juin 2017, la situation est compliquée à droite comme à gauche.

A gauche, le député-maire PS de Fresnes sortant, Jean-Jacques Bridey, candidat à sa réélection, soutient Emmanuel Macron et non Benoit Hamon, ce qui risque de compliquer son investiture.

A droite, le candidat LR investi, Richard Dell’Agnola,  maire de Thiais et député de 2002 à 2012, a préféré garder sa ville dans le cadre de la loi sur le non cumul des mandats et annoncé sa décision de ne pas se présenter, ouvrant à nouveau le jeu. Dans cette circonscription qui compte trois villes de droite, les noms circulent sans qu’un consensus n’ait encore été acté.

A Fresnes, Georges Kibong-Amira a pour sa part décidé de se positionner, réclamant l’investiture et défendant sa légitimité. Problème, l’élu d’opposition fait l’objet d’une procédure d’exclusion lancée par les maires de Thiais et L’Haÿ-les-Roses, qui n’a pas encore traitée par la Commission nationale. Une mauvaise posture pour prétendre rassembler le parti.

 

 

Pour l’intéressé, en froid au sein de son propre groupe du conseil municipal avec sa colistière Camille Dubarry, pas question toutefois de renoncer. « Actuellement je suis le seul responsable des Républicains. Si je n’ai pas l’investiture, ce sera pour des raisons racistes, et je serai de toutes les façons candidat aux législatives« , prévient Georges Kibong-Amira.

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

5 commentaires pour Georges Kibong-Amira, candidat dans la septième quoi qu’il arrive
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi