Gouvernance | Grand Paris | 16/10/2017
Réagir Par

Grand-Paris: les Val-de-Marnais plébiscitent le département

Alors que la suppression des départements de petite couronne ou des territoires de la Métropole du Grand Paris, voire les deux à la fois, est dans les tuyaux, un sondage Ifop commandé par le Conseil départemental du Val-de-Marne indique que non seulement 78% des habitants du 94 sont attachés à leur département, 

et que 75% seraient opposés à sa suppression dans le cadre d’un transfert de ses compétences à la métropole, mais aussi que 62% ne sont pas favorables en général à la suppression d’une des collectivités territoriales existantes en France. Pas de problème avec le fameux millefeuille territorial donc. En cas de suppression du département, 71% des répondants indiquent par ailleurs qu’ils souhaiteraient être consultés par référendum (50% tout à fait et 21% plutôt).

Pour précision, le sondage a été réalisé par téléphone du 6 au 9 octobre auprès d’un échantillon de 804 personnes « représentatif de la population selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par arrondissement et par commune », précise l’Ifop.

Priorité logement, travail, impôts

Interrogés sur leur préoccupation tout à fait prioritaire, importante mais pas prioritaire ou secondaire, les répondants placent la réforme de l’organisation territoriale au dernier rang des thématiques proposées. Ainsi, ils sont 52% à considérer comme tout à fait prioritaire la réforme de la politique du logement, 48% la réforme du travail, 41% la réforme de la fiscalité, 38% la moralisation de la vie politique, 30% la relance du projet européen et 19% seulement l’organisation territoriale.

Source Enquête Ifop pour le CD 94 Octobre 2017

Progression de l’attachement par rapport à 2014

En mai 2014 déjà, le Conseil départemental avait fait procéder à un sondage Ifop alors qu’il était déjà question de supprimer les départements de petite couronne. 77% indiquaient alors leur attachement au lieu de 78%. Surtout, 25% se disaient très attachés contre 35% en 2017.

De même, 75% sont opposés à la suppression du département contre 65% en 2014, et 44% y sont très opposés contre 30% en 2014.

Idem encore pour la question à propos des conséquences sur les politiques spécifiques menées par le département.

De même concernant les conséquences en termes de démocratie locale.

Et concernant la qualité des services publics.

A lire aussi :

Sondage Ifop sur la suppression du Val de Marne : 65% de non

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

16 commentaires pour Grand-Paris: les Val-de-Marnais plébiscitent le département

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *