Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Education | Créteil | 13/06
Réagir Par

Grosse mobilisation à Créteil avant la carte scolaire définitive du Val-de-Marne

Banderoles, sifflets, slogans… Une quinzaine d’écoles du Val-de-Marne, de Léon Frappié à Champigny à La Plaine à Cachan, s’étaient donné rendez-vous ce lundi 12 juin devant l’inspection académique de Créteil pour exiger des ouvertures ou non-fermetures de classes, alors que devait se tenir le Comité Technique Spéciale Départemental (ou CTSD).

« Nous risquons d’avoir 28-30 élèves par classe à la rentrée », s’alarme Cécile, directrice de l’école maternelle des Hautes Bruyères à Villejuif, qui souhaite l’ouverture de deux classes : une en maternelle et une en élémentaire. Idem à l’école Paul Bert de Chevilly-Larue, dont la maire était présente. « On parle d’éducation prioritaire et ce genre de choses, mais ça ne sert à rien sans les fondamentaux » déplore Vivianne, parent d’élève. « On doit donner des moyens à la base de l’enseignement, pas uniquement à la sortie ». D’autres écoles se battent contre des projets de fermeture. Mohammed, parent d’élève de l’école maternelle Henri Wallon de Choisy-le-Roi, estime que les estimations utilisées par l’académie sont erronés. Alors que l’intersyndicale du 94 (Snudi-Fo, Snuipp, Cgt éduc’action, Sud éducation et la FCPE) avait demandé à  que toutes les délégations soient reçues avant le CTSD, plusieurs syndicats ont refusé de siéger au CTSD, finalement reporté au lundi 20 juin. Après de nombreux pourparlers, les 13 écoles présentes ont été reçues pour défendre leur demande. Les syndicats réclament que les 160 nouveaux postes officiellement attribués au Val-de-Marne soient effectivement pourvus.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *