Politique locale | Champigny-sur-Marne | 31/01/2017
Réagir Par

« Hamon m’a fait prendre ma carte au PS »

« Hamon m’a fait prendre ma carte au PS »
Publicité

Ce 9 décembre, Mustapha, 46 ans, habitant de Champigny-sur-Marne, était devant sa télé lorsque Benoit Hamon est passé à "L'émission politique" de France 2. Quelques jours plus tard, celui qui avait décidé de ne plus aller voter avait pris sa carte au PS.

« J’ai toujours été sympathisant de gauche sans militer. Je n’ai jamais été poussé à m’impliquer et, entre mes enfants petits et ma  vie professionnelle, je n’avais guère de temps. Je me disais que tout allait bien, qu’une personne de plus ou de moins, ce n’était pas grave, et je n’avais aucune ambition de devenir un politicien professionnel, témoigne Mustapha. J’ai toujours voté PS ou écologiste mais la déchéance de la nationalité et le recours à répétition au 49.3 m’ont fait mal. Ces derniers mois, j’avais décidé ne plus aller voter, j’estimais que le gouvernement avait clivé la France par intérêt politicien et j’étais écoeuré. »  Le 9 décembre pourtant, Mustapha a eu le déclic devant son poste de télévision. « J’ai découvert un langage de sincérité et d’honnêteté que je n’avais pas retrouvé depuis Martine Aubry au temps de Lionel Jospin. Etant économiste,  j’avais lu il y a un ans des études sur le revenu universel et trouvé l’idée intéressante. Les propositions de Hamon m’ont remotivé, cela fait du bien s’emparer d’autres sujets que l’insécurité et l’immigration. »

En quelques jours, Mustapha passe ainsi du statut de citoyen désengagé en militant, « pour ne pas avoir le choix entre droite dure et extrême droite« , motive-t-il.  « Que dirais-je à mes enfants si Le Pen arrive au pouvoir et que je n’ai rien essayé de faire ? » Depuis, le Campinois a pris sa carte au parti. Et si Manuel Valls avait été élu ? Serait-il resté le soutenir ? « Non, j’aurais voté écologiste », répond-il, tout en étant prêt à aller chercher les électeurs de l’ancien Premier ministre. Et pourquoi pas Mélenchon ? « Ce n’est actuellement pas une gauche de gouvernement. »

« Une génération militante est en train de se mettre en place »

« Depuis que nous menons la campagne de Benoit Hamon dans le département,  plusieurs centaines de personnes sont venues nous rejoindre, qui ne militaient pas forcément avant« , indique Sophie Taillé-Polian, référente du candidat en Val-de-Marne. Cela a commencé après « l’Emission politique » de décembre et depuis, cela ne s’est jamais tari. Une génération militante est en train de se mettre en place, bien plus qu’en 2012. Il y a de tout, des très jeunes, des entrepreneurs, des gens de l’économie sociale et solidaire, de toutes les villes. Et plusieurs ont pris en main la campagne dans leur commune« , poursuit la conseillère régionale PS.

 

 

A lire aussi :

Hamon ou Macron, la nouvelle ligne de démarcation au sein du PS

 

Résultats du 2ème tour des primaires PS en Val-de-Marne

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour « Hamon m’a fait prendre ma carte au PS »
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi