Publicité
Politique locale | Val de Marne | 25/01
Réagir Par

Hervé Balle et LRC Cap 21 Val-de-Marne en campagne pour Emmanuel Macron

Alors que le mouvement En marche se nourrit, hors société civile, de personnes issues du PS, de l’Udi, du Modem… mais toujours de manière individuelle, c’est l’ensemble du mouvement LRC-Cap21 que Corinne Lepage a apporté à Emmanuel Macron, et le Val-de-Marne ne fait pas exception.

Son responsable départemental, Hervé Balle, ancien militant PS, indique avoir déjà rencontré ses alter-ego En marche pour étudier les modalités de la campagne sur le terrain, et participé à plusieurs tractages. Dans le Val-de-Marne, Lrc-Cap 21 revendique 30 adhérents et 70 sympathisants.

Corinne Lepage avait fondé le mouvement du Rassemblement citoyen (LRC) début 2013 à la Cartoucherie du bois de Vincennes, pour dépasser les clivages droite gauche et donner la parole à la société civile, mais le mouvement n’a pas vraiment réussi à percer. Le parti, rapidement ré-associé à Cap21, avait soutenu plusieurs candidats aux départementales de 2015.

2 commentaires pour Hervé Balle et LRC Cap 21 Val-de-Marne en campagne pour Emmanuel Macron
  • C’est bien pour ces politiques d’aller à la soupe Toutefois si l’on suit l’actualité une question :Emmanuel Macron a-t-il financé sa campagne avec l’argent du ministère de l’Économie ? ce charmant banquier avait pourtant affirmé le 18 novembre 2016 : » en marche n’a aucune subvention publique .Chez moi on ne vit pas du contribuable  » le ministre de l’Économie aurait utilisé « à lui seul » 80 % de la totalité de l’enveloppe des frais de représentation accordée à son ministère… pour toute une année – soit 120 000 euros du 1er janvier au 30 août.Une explication est indispensable de sa part , car il y a eu confusion entre le ministre et le futur candidat .

  • oups dsl coquillle …

    Après l’idée de primaire impossible car pas de militants, allez dire que c’est l’ensemble du mouvement LRC-Cap21 que Corinne Lepage qui apporte à Emmanuel Macron,un mouvement comme celui de Corinne Lepage en indiquant le nom d’un responsable qui ne développe pas le mouvement, car sans communication, ni évènements, ça pose légitimement question ! Même interrogation pour le MEF qui a été pris par le même responsable et toujours avec sa maman.

    Mme Corinne Lepage mais aussi M. Cavada ont largement fait leur beurre sur ce système en berne. au point que ce ne sera certainement pas une aide pour M. Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *