Mouvement social | Accueil Val de Marne (94) Saint-Maurice | 17/01/2017
Réagir Par

Les hôpitaux de Saint-Maurice échappent à la grève

Les hôpitaux de Saint-Maurice échappent à la grève

La menace d’une grève s’éloigne sur les Hôpitaux de Saint-Maurice. Le personnel soignant du pôle de psychiatrie adulte Paris 11, a levé son préavis ce lundi soir après un dialogue avec la direction.

«Nous levons le préavis de grève puisque nous avons obtenu satisfaction sur les points essentiels, mais nous allons rester attentifs à ce que la direction va faire dans les semaines à venir», résume Catherine Coman de la CGT Hôpitaux de Saint-Maurice.

L’atmosphère s’était considérablement tendue au sein du pôle psychiatrique, après la notation annuelle du personnel, cette étape obligatoire dans la fonction publique hospitalière exprimant la valeur professionnelle du soignant. Selon les organisations syndicales, un cadre supérieur avait saqué le personnel de deux unités du pôle et  refusé d’entendre les protestations. Une tension qui s’ajoutait à celle générée par l’arrivée d’un patient issu de la suppression de l’unité pour polyhandicapés, et qui nécessite plusieurs soignants à lui seul.

Au terme de deux rencontres entre les représentants du personnel et la direction, vendredi dernier et ce lundi, une nouvelle notation va être réalisée. «En annonçant qu’un nouveau cadre supérieur allait procéder à une évaluation, la direction admet que la première était malveillante. D’ailleurs, la personne va être placée sur un autre pôle. La nouvelle évaluation doit avoir lieu avant le 3 février. Au sujet du patient représentant beaucoup de travail, la direction semble en avoir pris note et a dit se rapprocher dès que possible d’une maison d’accueil spécialisée. Enfin, pour les effectifs soignants, un recrutement est en cours mais nous allons faire le tour de nos services pour émettre de nouvelles propositions auprès de la direction», énumère la déléguée syndicale. Les soignants du pôle indiquent néanmoins rester vigilants car ils vont déménager au sein d’un service dit tiroir sur le même site d’Esquirol, le temps que leurs locaux soient rénovés.

« Conformément à la loi, tout agent de la fonction publique peut demander la révision de sa note et de son appréciation s’il est en désaccord avec celles-ci. Les appréciations écrites des agents concernés au Pôle de psychiatrie adultes Paris 11 seront réexaminées par la Cadre coordonnatrice du pôle et la Direction des Ressources Humaines. La Direction des Hôpitaux de Saint-Maurice affirme son soutien à la Cadre supérieur de santé mise en cause dans l’article. Son affectation récente à la Direction des soins n’est en aucun cas une sanction. Il s’agit au contraire d’une mesure de protection en attendant la mutation de ce cadre au 1er février prochain vers un autre établissement.  Concernant les effectifs, la Direction des Hôpitaux de Saint-Maurice souhaite également préciser que le recrutement des personnels de l’établissement se fait dans le cadre d’une procédure rigoureuse.  Le médecin chef de pôle, les cadres, la direction des soins et la direction des ressources humaines y travaillent conjointement pour ce qui concerne le Pôle Paris 11, comme pour les autres pôles de l’établissement« , précise de son côté la direction de l’hôpital.

 

 

 

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi