Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Société | Villejuif | 07/12
Réagir Par

Quand Johnny Hallyday chantait à Villejuif…

Quand Johnny Hallyday chantait à Villejuif… © Fb

La voix de Johnny Hallyday, disparu à l’âge de 74 ans ce mercredi 6 décembre, résonnait ce mercredi soir devant l’hôtel de ville de Villejuif où quelques dizaines de personnes sont venues se recueillir devant le portrait du chanteur installé par la ville sur la place de la mairie.

A quelques mètres du portrait de Johnny, un mère et sa fille qui passaient par là marquent un temps d’arrêt. «A l’époque, j’écoutais davantage Antoine, ça faisait plus intellectuel. Mais entre temps, je me suis mis à apprécier Johnny Hallyday. C’est un bien grand mot de dire qu’il faisait partie de la famille mais je reconnais que c’était un homme de spectacle qui ne s’épargnait pas, qui donnait beaucoup pour son public et qui à mon avis n’a jamais pris la grosse tête. Je comprends cet hommage qui lui est fait», estime Eliane, aussitôt contredite par Sophie, à qui elle n’a vraisemblablement pas transmis son goût pour le chanteur. «Toutes ces démonstrations montrent que nous sommes un pays de bœuf. Je regrette que l’on en fasse autant pour lui alors que des tas d’autres personnalités qui ont fait bien plus pour l’humanité meurent quasiment dans l’anonymat», tranche l’habitante.

Quand Johnny chantait à Villejuif

Un homme se remémore la venue de Johnny dans les années 1960, pour un concert avec Polnareff et Antoine dans une salle qui se trouvait à l’emplacement du stade nautique Youri Gagarine. «C’était un événement ! Avant les artistes n’hésitaient pas à aller se produire dans des petites villes. C’est plus rare aujourd’hui, les cachets ne sont pas les mêmes non plus!» 

«Même s’il ne s’est jamais caché d’être de droite, son public était de tout bord. D’ailleurs, je me souviens de sa venue à la fête de l’Humanité juste après un discours de George Marchais», témoigne encore Yolande, qui  place en tête de son best of «Vivre pour le meilleur», «Que je t’aime», «Les portes du pénitencier» et «Un dimanche de janvier», écrit après les attentats.

«C’était important de permettre aux Villejuifois de rendre hommage à ce grand monsieur qui a rassemblé la France et les Français», motive Franck Le Bohellec, le maire LR de la ville, à l’initiative de cet hommage.

 

 

Cet article est publié dans avec comme tags chansons, Commémoration, culture, , hommage,
5 commentaires pour Quand Johnny Hallyday chantait à Villejuif…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *