Publicité
Société | Val de Marne | 07/03
Réagir Par

Journée internationale des droits des femmes en Val-de-Marne

Colloque de l’Ordre des avocats, débats associatifs, animations municipales, spectacles, conférences, expositions, initiatives syndicales et politiques… Partout dans le Val-de-Marne, ce mercredi et toute la semaine, des initiatives ont été programmées dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes du 8 mars. Programme…

Débrayage à 15h40

Associations féministes, syndicats (CGT, FSU, Solidaires), ONG et organisations de jeunesse ont lancé un appel national à débrayer à partir de 15h40, heure à laquelle les femmes arrêtent d’être payées chaque jour, si l’on compare leur rémunération à celle des hommes, inférieures de 26%.

Les initiatives ville par ville

Alfortville : la boutique éphémère ouvre ses portes exceptionnellement pendant 1 mois à 5 jeunes créatrices.  Du mardi au samedi 10h – 19h et le dimanche : 10h-15h, (171, bis rue Paul Vaillant Couturier). Plus d’informations

Exposition Talent de femmes du 8 au 12 mars pour découvrir peinture, sculpture, mosaïque, collage, vitrail et pastel des artistes Pascal Pelé, Véronique Darcon Cazes, Patricia Lorans, Nathalie Soulet et Monique Combe, à l’espace culturel le 148 (148 rue Paul Vaillant Couturier). Vernissage de l’exposition mercredi 8 mars à 17h30. Plus d’informations

Table ronde  Femmes de lettres, Femmes d’influences ?. Rencontre animée par Catherine de Rasilly, maire-adjointe, chargée de la politique de la ville, de la cohésion sociale et des droits des femmes. La table ronde sera suivie d’un verre de l’amitié. A partir de 18h30 au salons de l’hôtel de ville (1 Place François Mitterrand). 

Boissy-saint-Léger : du 7 au 11 mars, plusieurs rencontres autour de la place des femmes dans la société et des droits qu’elles ont acquis. Voir le programme

Bonneuil-sur-Marne : Représentation théâtrale d’après La femme gelée d’Annie Ernaux avec Violaine Vérité, mercredi 8 mars à 20h30 à la salle Gérard-Philipe (2 rue Pablo Néruda). Cette pièce de théâtre sera suivie d’un échange avec le public.
Synopsis : débroussailler son chemin de femme. Comment la petite fille énergique et pleine de rêves, issue d’un milieu ouvrier villageois, est-elle devenue cette petite bourgeoise encarcannée dans une vie harassante et vide, soumise à cette fameuse loi de la différence des genres ? Retracer toute l’histoire, ne rien négliger. Avec beaucoup d’émotion, Violaine Vérité reprend à son compte le roman d’Annie Ernaux, sa tendresse, sa fougue, son désir ardent d’y voir clair. Son adaptation donne toute sa place à cette langue précise, observatrice, qui fait la part belle aux expressions populaires si chargées de ressenti.
Plus d’informations

Cachan : conférence Marie Curie, femme engagée dans la Grande Guerre, le mercredi 8 mars à 20h30 à l’Orangerie (15 Rue Gallieni) animée par  Marie-Noëlle Himbert, journaliste, scénariste et auteure d’essais.

Champigny-sur-Marne : mercredi 8 mars,  le préfet se rendra au sporting club de Champigny sur Marne (gymnase Jesse Owens) à 17h00 pour rencontrer les adeptes du taekwondo et l’association qui travaille sur l’émancipation des femmes du quartier du Bois l’abbé.

Chevilly-la-Rue : Ateliers, théâtre, ciné-débat, et buffet partagé du 8 au 10 mars. Voir le programme

Choisy-le-Roi : l’espace Langevin (31-33 rue Albert 1er) propose le mercredi 8 mars une journée bien-être pour les choisyennes. Au programme, mise en beauté coiffure et maquillage, massage thérapeutique assis de 20 minutes, de 9h30 à 12h et de 14h à 18h. Sur inscription au 01 48 52 63 49.

Braises, pièce de théâtre de Catherine Verlaguet, à 20h au théâtre Paul Eluard (4 avenue de Villeneuve Saint-Georges)
Synopsis: deux sœurs sont confrontées à leurs désirs d’émancipation, au poids de la filiation et au respect des traditions familiales. Emportées par les premiers émois amoureux, elles nous tendent en miroir leur quête libertaire de femmes en devenir. Basculant de la naïveté à la gravité, du rire aux larmes, Braises nous livre leur histoire, à la fois publique et privée, profondément humaine et terriblement sociétale. Informations et réservations

Créteil
Colloque pour la journée internationale des droits des femmes par le barreau du Val-de-Marne
Colloque dédié aux violences faites aux femmes et aux filles, à la lutte contre le sexisme, au phénomène prostitutionnel et aux violences conjugales organisé par le barreau du Val-de-Marne de 9h à 13h, à la bibliothèque de l’Ordre des Avocats. Voir le programme

Fontenay-sous-Bois : du 7 au 25 mars, services municipaux et associations proposent de nombreuses manifestations. Au programme, ateliers, sport, théâtre, ciné-débat et exposition. Voir le programme

Fresnes : exposition du 20 février au 11 mars au centre socio-culturel Avara ( 2 Allée du Colonel Rivière).
Assemblée des femmes le samedi 11 mars, au CSC Avara, pour s’exprimer et faire des propositions concrètes, ou loufoques, pour améliorer le quotidien des femmes dans tous les domaines. Suivi d’un goûter partagé.
Plus d’informations

Gentilly :  3ème forum des femmes créatrices samedi 11 mars de 10h à 18h. Vernissage vendredi 10 mars à 19h, au CMAC (2 rue Jules Ferry). Au programme, 40 créatrices, des expo-vente, librairie, débat… etc. Plus d’informations

Ivry-sur-Seine : plusieurs projections-débat, rencontres et animations tout au long du mois dans différents quartiers ivryens sur le thème des droits des femmes. Voir le programme

La FSASPTT organise la 4e édition du « Sport donne des Elles by ASPTT » . Durant le week-end des 11 et 12 mars 2017, 59 clubs ASPTT ouvrent leurs portes à toutes les femmes désireuses de découvrir gratuitement des activités sportives variées. Informations et inscriptions 

Projection-échange autour du film Femmes précaires, le mercredi 8 mars à la maison de la Citoyenneté (25 rue J.-J. Rousseau). Plus d’informations

Jeudi 9 mars, projection du documentaire Women SenseTour in Muslim countries suivie d’une rencontre avec le conseil local des jeunes et les réalisatrices à 18h30 à la maison municipale de quartier Petit-Ivry (44 rue Jean Le galle).

L’Haÿ-les-Roses : 3 drôles de gammes théâtre chanté avec Céline Bognini, chanteuse, Laurence Devilleger, pianiste et Isabelle Krief, flûtiste le mercredi 8 mars, à 20h30 à l’espace culturel Dispan De Floran (11, rue des Jardins). Informations et réservations

Orly : plusieurs initiatives tout au long du mois, avec au programme, ciné-débats, expositions, soirée musicale et théâtre. Voir le programme

Villejuif : exposition Travail au féminin au travers d’un objet du quotidien l’éponge, par l’artiste Catherine Videlaine,  du 8 au 31 mars, à la maison Pour Tous Gérard Philipe (118 rue Youri-Gagarine). Vernissage vendredi 10 mars à 16h30 suivi d’une «Performance esquisse», sur la base d’une adaptation de l’oeuvre Le square de Marguerite Duras, par la conteuse et actrice Michèle Matthis. Plus d’informations 

Villeneuve-Saint-Georges : exposition Féminité et diversité, galerie de portraits de femmes villeneuvoises réalisés par l’atelier photo de l’U.A.I.C.F du 7 au 31 mars 2017 à l’espace André Bouquet (21 Avenue Carnot. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi, de 14h à 18h.

Villeneuve-le-Roi : exposition Les femmes du Bénin imaginée par un collectif de trois artistes qui placent l’humain et les différentes facettes de la beauté de la femme béninoise au centre de leur travail, mêlant photos, sculptures et peintures, du 4 au 17 mars à l’espace culturel (8 rue Maurice-Tinseau). Plus d’informations

Vitry-sur-Seine :  Dress code,  exposition de Melissa Pinon au MAC VAL. Elle crée une sérigraphie à partir du patron d’une robe du soir, taille 42. Le travail est omniprésent dans l’emploi du temps des femmes qui doivent conjuguer vie professionnelle, vie familiale, l’artiste souligne également le temps passé pour se faire belle, se maquiller et comment la séduction constitue aussi un « travail ». L’artiste joue également sur le double sens du terme « patron » et évoque ainsi subtilement les luttes sociales et les combats des femmes pour trouver leurs places dans le monde du travail, les luttes toujours à mener face aux inégalités salariales.
L’affiche tirée de l’estampe est distribuée gratuitement à l’accueil du MAC VAL à partir du 8 mars.

Val-de-Marne : festival international de Films de Femmes du 10 au 19 mars, dans le département. Voir le programme

La CGT organise plusieurs RDV

Arcueil : devant chez Orange
Boissy-Saint-Léger: devant les caisses de Casino pour soutenir les porteurs de la motion auprès de la direction.
Champigny-sur-Marne: sur le parvis de la mairie ; préavis de débrayage pour les personnels des territoriaux.
Créteil Soleil, porte 23.
Ivry-sur-Seine: initiative commune de la CGT Territoriaux, Union Locale CGT, Femmes Solidaires avec débats et activités au théâtre Antoine Vitez à partir de 11h ; arrêt de travail des Territoriaux à 15h40.
Villejuif:  devant le magasin Carrefour.
« Cette journée sera d’une dynamique plus importante que l’année précédente , grâce à toute ses initiatives mises en place et à l’appel à débrayer » commente Camille Montuelle secrétaire générale de l’Union Départementale CGT 94.

3 commentaires pour Journée internationale des droits des femmes en Val-de-Marne
  • Malgré les promesses des politiciens au pouvoir ,les écarts de salaires n’ont pas été réduits malgré les beaux discours de la gauche, la précarité, le temps partiel imposé, le chômage restent majoritairement féminins. Par ailleurs les emplois à majorité féminine sont sous-payés.IL est important de mettre en garde les femmes attachées à l’extension de leurs droits professionnels des dangers de la loi Macron-El Khomri

  • Les transformations sociales importantes, la place des femmes dans la société en est une sinon la principale, prennent en général deux générations pour se mettre en place.

    Aujourd’hui, les femmes sont en moyenne professionnellement dans une situation inférieure à celle des hommes, et cela est dû a des comportements hérités du passé : les femmes de 50 ans ou plus aujourd’hui faisaient peu d’études réellement qualifiantes, et exerçaient des métiers qui se sont marginalisés ou sont peu rémunérateurs (secrétaires, institutrices, vendeuses). Les femmes de 40 ans s’orientaient peu vers les professions techniques.

    Je peux témoigner que pour les jeunes générations cela a changé. Je suis surveillant d’examens dans le supérieur, et maintenant la parité est quasiment atteinte dans tous les domaines. Par exemple, il y a environ 30 à 35 % de jeunes femmes qui se présentent au concours d’entrée dans les écoles d’ingénieurs (il y a quelques années encore, c’était très peu). Idem pour des métiers techniques liés au bâtiment par exemple. Les jeunes femmes sont nées dans une société où les tabous liés aux femmes étaient combattu, et ni elles ni leurs familles ne pratiquent l’autocensure pour l’exercice de telle ou telle profession.

    Mais pour celles qui sont nées avant, il y a encore beaucoup d’injustices, qui pourraient être compensées si il y avait une réelle volonté de formation continue qualifiante en France.

  • Une revendication médiatisée ces dernières années : parité dans les conseils d’administrations (entreprises). En attendant qu’on m’explique le progrès à en attendre pour l’ouvrière (ou ouvrier) de base, cela ressemble à une revendication de classe supérieure centrée sur elle-même.

    Par contre, une proposition (de E. Macron) s’inspire du modèle scandinave et de la cogestion allemande : accorder la moitié des sièges aux syndicats dans les conseils de surveillance ou d’administration. Pourquoi pas la parité bien sûr, en plus. Mais le critère majeur est la proportion de représentant(e)s des salarié(e)s. Pour de réelles négociations, en étant plus qu’ une variable d’ajustement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *