Décès | Créteil | 19/06
Réagir Par

Julie Huynh, étudiante à l’Upec en mission humanitaire, victime d’un attentat en Colombie

Samedi dernier, un attentat à la bombe a été perpétré dans un centre commercial de Bogota, la capitale de la Colombie. Bilan : trois morts dont une Française, étudiante à Créteil, et une dizaine de blessés.

Julie Huynh, 23 ans, avait quitté la Sarthe où elle a grandi pour venir étudier à l’Université Paris-Est Créteil. Après une licence en commerce international, la jeune femme s’était orientée vers un Master de politiques publiques spécialisé dans l’action humanitaire. L’étudiante était arrivée en Colombie en février et effectuait une mission de 6 mois au sein d’une organisation non-gouvernementale pour la réintégration des personnes victimes des conflits armés. La jeune femme qui se décrivait comme «prête à relever n’importe quel challenge», avait déjà voyagé pour enrichir son parcours professionnel à San Francisco aux États-Unis, et au Vietnam.

La presse locale colombienne a indiqué que Julie Huynh se trouvait dans le centre commercial avec sa mère, blessée par l’explosion. Le président de la République a rendu hommage à la jeune femme sur Twitter. «À 23 ans, engagée bénévolement à Bogota, une compatriote y a perdu la vie dans une explosion. Tristesse et condoléances pour ses proches». Olivier Montagne, président de l’Upec, a également témoigné de sa solidarité et sa tristesse auprès de la famille de la victime, au nom de l’ensemble de l’équipe de la direction de l’université. L’université a mis en place un mémorial avec un cahier pour permettre de laisser des témoignages, dans le hall du bâtiment T, et rendra hommage à la jeune femme ce jeudi.

Cet article est publié dans avec comme tags , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *