Publicité
Publicité: Jeux du Val de Marne - 1er au 16 Juin 2019
Transports | Rungis | 23/05/2017
Réagir Par

La CGT défend le dernier train de fret primeurs Perpignan-Rungis

Publicité

La CGT part en campagne ce jour pour plaider la cause du dernier train reliant la très grosse plate-forme logistique de fruits et légumes de Perpignan au Marché d'intérêt national (Min) de Rungis.

A Perpignan, la plate-forme logistique de fruits et légumes Saint-Charles International est l’une des plus importantes d’Europe, avec ses 200 000 m2 d’entrepôts climatisés. Chaque année,  ce-sont 1,6 millions de tonnes de fruits et légumes qui transitent par ce pôle (contre 1 million au Min de Rungis), représentant 31% des entrées et 24% des sorties de fruits et légumes du pays (hors bananes). Pour transiter, la marchandise emprunte soit soit la route, soit la mer, soit le rail. C’est justement la liaison ferroviaire entre Perpignan et le Min de Rungis dont la CGT craint la disparition et lance aujourd’hui une campagne pour alerter sur son sort et réclamer « de rendre le train des primeurs d’utilité publique. »

« Alors que les enjeux environnementaux constituent une préoccupation majeure, nous risquons prochainement, si rien n’est fait, de voir le plus grand marché de gros en Europe exclusivement approvisionné par la route. Déjà, une première relation saisonnière entre Perpignan et Rungis a été supprimée en 2016. Parallèlement, 250 poids lourds font ce même trajet quotidiennement. C’est un non-sens économique, social et environnemental. La situation est intenable. Il suffit pour s’en convaincre d’observer le trafic de l’A86 à hauteur de Rungis où passe un poids-lourds toutes les 6 secondes en moyenne aujourd’hui !« , déplore l’organisation syndicale.

Côté emploi, la CGT craint la disparition de plusieurs centaines de postes en cas de suppression de ce dernier train. « Or, des investissements importants ont été engagés par les collectivités ces dernières années pour moderniser la gare du Min de Rungis et pour créer une plateforme de transport combiné à Perpignan », poursuit le syndicat.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , avec comme tags Fruits, Fruits et légumes, Légumes, MIN de Rungis, poids-lourds, transport
6 commentaires pour La CGT défend le dernier train de fret primeurs Perpignan-Rungis
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi