Politique locale | | 20/01/2017
Réagir Par

La défense d’un meurtrier présumé d’Alain Ghozland par un élu de Créteil fait polémique

La défense d’un meurtrier présumé d’Alain Ghozland par un élu de Créteil fait polémique

C’était au petit matin du 12 janvier 2016, Alain Ghozland, élu LR de Créteil et doyen du Conseil municipal, était retrouvé mort chez lui, assassiné par asphyxie selon les conclusions de l’autopsie. Deux suspects ont rapidement été arrêtés et devraient être jugés prochainement au tribunal. Parmi leurs avocats, figure Abraham Johnson, élu PS de Créteil. Un nom qui suscite la polémique

La suite de cet article est réservée aux abonnés !

Si vous êtes abonné cliquez ici pour vous connecter.

Si vous êtes déjà abonné et connecté à votre compte, pensez à recharger la page avec Ctrl+F5 ou à vider le cache de votre navigateur pour accéder à l’intégralité de l’article (ou cliquez ici).

La plupart de nos articles sont accessibles gratuitement afin de pouvoir être lus par tous.

Cependant l’information a un coût, et nous réservons donc certains articles ou parties d’articles à nos abonnés payants. Vous pouvez souscrire un abonnement individuel en quelques clics ici.

Il vous donnera immédiatement accès à tous nos articles et contenus réservés aux abonnés, et à tous nos autres articles sans limitation.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
4 commentaires pour La défense d’un meurtrier présumé d’Alain Ghozland par un élu de Créteil fait polémique
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi