Politique locale | Fresnes | 08/07
Réagir Par

La gauche élit Marie Chavanon maire de Fresnes contre la candidate de J-J Bridey

La gauche élit Marie Chavanon maire de Fresnes contre la candidate de J-J Bridey © Fresnes Acctif

Coup de théâtre ce samedi juillet au Conseil municipal extraordinaire de Fresnes. Ce qui devait n’être qu’une formalité, l’élection du nouveau maire de la ville en place de Jean-Jacques Bridey, ex-PS réélu député aux couleurs de LREM le 18 juin dernier, s’est transformée en camouflet pour le parlementaire au terme d’une séance animée.

Le député En Marche, frappé par la loi sur le non-cumul des mandats, avait en effet choisi sa première adjointe, Laurine Da Silva, encore au PS mais qui avait fait campagne pour le maire sortant lors des législatives, pour lui succéder. Un choix qui ne plaisait pas au PS, ne souhaitant pas que la ville se retrouve d’ici quelques semaines avec une maire à l’étiquette LREM. « Nous avons discuté avec le groupe PS, les communistes et les écologistes et sommes tombés d’accord sur la candidature de Marie Chavanon, qui faisait consensus. La quasi totalité des élus PS, PCF et EELV ont voté pour elle tandis que la droite votait pour Laurinda Da Silva, et l’union de la gauche a gagné à 17 voix contre 16« , se réjouit Jonathan Kienzlen, premier fédéral PS du Val-de-Marne, pour qui cette élection est « une clarification« .  Deux autres élus ont voté blanc. L’autre candidat, Bernard Quéau, n’a obtenu aucune voix, même pas la sienne, son groupe ayant décidé de faire cause commune pour tenter d’élire Laurinda Da Silva.

« Le Conseil municipal est souverain », indique Jean-Jacques Bridey qui n’a pas souhaité faire de plus ample commentaire, tout en reconnaissant qu’il ne pensait pas que « cette élection serait aussi serrée, à une voix près ».

Réactions à droite

« La majorité issue de la liste menée par Jean-Jacques Bridey en 2014 éclate en morceaux et aboutit à l’élection d’une maire extrêmement peu légitime. D’ailleurs, les conseillers municipaux qui ne soutenaient Laurinda Da Silva ont dénoncé une élection illégitime et plusieurs d’entre eux ont quitté le Conseil municipal avant son terme« , commente pur sa part Camille Dubarry, conseillère d’opposition LR, qui indique par ailleurs ne pas avoir voté pour Laurinda Da Silva et souhaite « toute la réussite » à la nouvelle maire, « malgré la fragilité de sa majorité ».

Remaniement de l’exécutif

Le Conseil municipal a également élu un nouvel exécutif qui remet à l’honneur des personnes qui avaient été évincées à l’instar de Brigitte Tironneau, exclue du PS suite à sa candidature dissidente avec un élu PCF aux départementales de 2015, qui devient 8e adjointe. C’est Jean-Jacques Um, secrétaire de la section PS de Fresnes et candidat contre Jean-Jacques Bridey aux législatives, qui devient premier adjoint alors qu’il n’était que conseiller délégué.

1- Jean-Jacques Um
2- Cécilia Vala
3- Alain Perrigault
4- Sabine Brunet-Diné
5- Josselin Aubry
6- Annette Perthuis
7- Michel Souillac
8- Brigitte Tironneau
9- Bruno Khelifi
10- Non déterminé

Marouan El Amrani a quant à lui été élu maire-adjoint aux quartiers.

21 commentaires pour La gauche élit Marie Chavanon maire de Fresnes contre la candidate de J-J Bridey
  • Bridey partisan du degagisme, sa candidate à dégagé

  • PERSONNE NE LE REGRETTERA says:

    Et maintenant au travail !! 2020 est proche, la déroute aussi pour une ville qui depuis 1985 et avec la mort d’André Villette n’a jamais su être gérée efficacement !

    Les Fresnois qui paient lourdement des impôts locaux vont exiger des résultats !

    Fin tragique des éléphants Fresnois comme Patrick seve à l’hay…réponse en 2020 !

  • Comme quoi, par les temps qui courent, rien n’est écrit : le dégagisme frappe aussi la République en Marche 😀
    Mais il me semble aussi que la Gauche citoyenne , qui était dans l’opposition, fait désormais partie de cette intéressante majorité ?

  • pauvre gauche qui ne sait plus trop ou elle habite
    le ps est mort vive le ps qui de nouvelle gauche a l’assemblee en cabinet collegial au niveau du parti a perdu tous ses réperes
    VOILA AQUOI CONDUIT LA POLITIQUE DE L AUTRUCHE QUAND ON NE VEUT PAS VOIR LES PROBLEMES EN FACE ET AVOIR LE COURAGE DE LES TRAITER
    BRAVO VALLS ET TOUS SES LIEUTENANTS MEME CEUX QUI SONT REPARTIS POUR LES LEGISLATIVES VERS HAMON
    BRAVO HOLLANDE QUI NA PAS SU AU NOM DUNE FAUSSE SYNTHESE QUI A ABOUTIT AU DESASTRE QUE L ON SAIT
    HOLLANDE VALLS IL AURAIT FAIRE CE QUE LE SPD AVAIT FAIT EN 1959 A BAD GODESBERG LA SYNTHESE REUSSIE DU SOCAILIME ET DU MARCHE

    VIVE LA LONGUE TRAVERSEE DU DESERT OUVERTE PAR L INTELLIGENCE ET L I NSTRUCTION DE MACRON

  • Comme quoi citoyens 94 censurent certains posts et roule pour la gauche !! Mon petit Alain tu connais assez peu Fresnes, la gauche citoyenne est au pouvoir depuis toujours !

    • @GEORGE NAGYE : 94 Citoyens ne pratique pas la censure, et ne « roule » ni pour la droite, ni pour la gauche. Je ne sais pas de quoi vous parlez, mais vous nous connaissez manifestement bien mal…

      — Le modérateur de 94 Citoyens —

    • Mon petit Monsieur , prenez l’un peu moins haut. Je posais simplement une question à la journaliste.
      Mes amis verts de Frenes confirment : la Gauche citoyenne (ici : Fresnes à venir) qui était dans l’opposition rentre dans la nouvelle union de la gauche, tandis que toute la droite a soutenu les PS macroniens.
      Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux étiquettes, seuls comptent le projet et les pratiques.
      Tous mes voeux de réussite à la nouvelle équipe.

  • Bonjour, mr Bridey doit tomber de haut il vient de se rendre compte que sans une étiquette il n’est rien sur son territoire. Aucune légitimité en 40 ans sa doit faire mal quand même.

  • Bravo c’est rassurant de voir que l’union de la gauche sur un programme bat l’opportunisme de droite (Les Républicains En Marche et Les Républicains traditionnels…).
    Pourvu que cesse rapidement la séquence politique qui voit la promotion de l’opportunisme et de la trahison à l’instar de JJ Bridey….

  • Pour le moment, on est dans la tambouille ou ratatouille de cuisine « à l’ancienne ». N’en déplaise au cuistot PS, la « clarification » municipale aura lieu en 2020. Ou avant, comme à Villejuif d’ailleurs, si élection prématurée..

  • Il y encore pas si loin de sa la droite condamnait la gestion de Bridey, et la miracle elle vote pour la candidate de Bridey, peut être que le Maire de l’Hay Les roses trouve des atout en Macron, comme Pecresse

    • Je ne sais pas où vous voyez Que la droite a voté pour la candidate En Marche. En revanche c est le cas de l UDI. Aujourd hui la seule opposition crédible à Fresnes est notre conseillère municipale Camille Dubarry-Barbe.

      • Le ralliement de l’opposition du conseil municipal de Fresnes à la candidate LREM est plus qu’une évidence. Cela ne peut même pas faire l’objet d’un débat en présence de trois candidats à la fonction de premier magistrat de la ville, dont une pour l’opposition , une LREM et une PS. Le candidat de l’opposition n’a pas recueilli le moindre suffrage alors que le groupe compte pourtant 7 élus dans ses rangs. Les élus LREM étaient au nombre de 6. Cela représente déjà 13 voix. Il ne nous reste plus qu’à trouver l’origine des 3 voix manquantes pour totaliser les 16 voix obtenues par la candidate LREM. Comment pourrait-on, dans ces conditions, contester le soutien de l’opposition à la candidate LREM à l’élection du Maire de Fresnes?

        • Juste une petite précision , il n’y a pas d’élu LREM au conseil municipal, parti qui n’existait quand ils ont été élus.

          Si ils avaient une éthique politique ils auraient remis leur mandat en jeu et pas essayer de prendre la mairie en trahissant les électeurs qui les ont élus….

  • FResnes À Venir , groupe citoyen de Fresnes, dont le conseiller municipal élu à permis de clarifier ce vote .
    merci aux citoyens de cette ville

  • FRESNES 3.0 : Chavanon 1 - Bridey 0 ! says:

    Bridey a tellement les boules et sa garde rapprochée aussi que sur son compte twitter et Facebook il ne mentionne nullement le camouflet que lui a infligé sa pseudo majorité lors de ce vaudeville municipal !

    L’homme du compromis boiteux va maintenant sévir à la commission Défense de l’assemblée, espérons que les militaires ouvrent les yeux sur cet usurpateur qui laisse une ville dans un triste état !

  • Merci M. Lipietz du méprisant « Mon petit Monsieur » . Oui Fresnes est à Gauche . M. Bridey avait muselé tant sa majorité que son opposition toute à Gauche.

    Quant à la Droite, merci de noter que seule Mlle Camille Dubarry Barbe représente toute la droite » . Même si elle a souhaité « tous ses vœux de réussite à la nouvelle équipe », elle n’a certes pas soutenu les Macroniens ni les autres UDI, incapables de respecter leurs engagements.

    Les Grenouilles attendent de leur nouveau Maire, Mme Chavanon, qu’elle redresse financièrement leur ville et fasse cesser le bétonnage amplifié par son prédécesseur.

    En effet M. Lipietz, « seuls comptent le projet et les pratiques. »

  • J.J Bridey s’en va. Ouf! Mais que va faire sa remplaçante qui faisait partie de son équipe d’incompétents? La ville sera-t-elle plus vivante et plus propre pour autant? Les administrés seront-ils moins méprisés? C’est à voir.
    En tout cas je l’espère. De toute façon cela ne peut pas être pire qu’avec monsieur Bridey…
    2020, droite ou gauche, peu importe, mais des gens investis et compétents!

  • MUNICIPALES EN MARCHE !!!! says:

    Pour 2020 on aura donc

    Chavanon avec l’union de la gauche PS-FI-EELV ; Vafiades pour LREM ; Metir pour la liste communautaire ; Queau pour UDI-LR ; Kibong pour le plaisir de faire battre Queau ; et si Macron ne redresse pas le pays, le Front National réussira à attirer 35 Fresnois(e)s pour monter une liste comme en 1995 ! !

    Vafiades a un boulevard !!! Ils vont torpiller Chavanon en promettant des baisses d’impôts !!

    • Vous pensez vraiment que M. Queau Est crédible pour faire l union de la droite alors Qu il a voté pour la candidate soutenu par M. Bridey.
      On ne l entend jamais! Sa position contre le PLU? C est une association Mieux Vivre à Fresnes Qui s est mobilisé contre cela en tractant.
      Il peut encore se passer beaucoup de choses d ici 2020. Ce qu il faut pour Fresnes c est du renouveau, de nouvelles figures politiques qui s intéressent vrziment à la ville et non à leur carrière politique. Beaucoup espèrent que de nouvelles personnes vont changer tout cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *