Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Vincennes | 02/03/2017
Réagir Par

Laurent Lafon : « Le maintien de François Fillon est un suicide collectif »

Laurent Lafon : « Le maintien de François Fillon est un suicide collectif »

‘Il n’est pas trop tard pour changer, il y a d’autres candidats de qualité. Nous ne pouvons pas continuer à aller droit dans le mur. Le  maintien de François Fillon est un suicide collectif! » réagissait hier au téléphone Laurent Lafon, maire-conseiller régional UDI de Vincennes,

quelques heures après la conférence de presse convoquée d’urgence par le candidat LR pour annoncer à la fois sa convocation par la justice en vue d’une mise en examen et le maintien de sa candidature. Une réaction dans la ligne de l’UDI. Son président, Jean-Christophe Lagarde, a annoncé la suspension du soutien du parti au candidat quelques instants après le discours de François Fillon. Chez LR, Bruno Le Maires’est également désolidarisé du candidat officiel dans l’après-midi en démissionnant de ses fonctions de représentant pour les affaires européennes et internationales de la campagne.

Sur sa page Facebook, Laurent Lafon considère « l’entêtement de François Fillon à maintenir sa candidature malgré l’annonce de sa mise en examen prochaine » comme « incompréhensible ».

« Nous sommes nombreux à avoir participé aux primaires et s’être rangés derrière le vainqueur pensant que l’essentiel des solutions proposées étaient adaptées pour sortir la France de sa situation. Je le pense toujours. On peut discuter sans fin sur le contexte actuel et l’émergence des procédures judiciaires en pleine campagne présidentielle mais l’essentiel n’est pas là. En effet, dans une période qui exige une attitude irréprochable, le respect de la parole donnée est un principe fondamental. François Fillon avait lui même pris l’engagement devant les français de retirer sa candidature en cas de mise en examen. Dans sa conférence de presse de ce matin, il a annoncé sa future mise en examen et doit donc respecter l’engagement pris« , exhorte l’élu.

Pour l’heure, le maire de Vincennes n’a pris position pour un autre candidat en présence, en attente d’éventuels nouveaux retournements de situation.

De son côté , Jean-François Le Helloco, conseiller départemental LR de Saint-Maur-des-Fossés, a carrément apporté son parrainage à Alain Juppé en préventif, postant celui-ci sur sa page Facebook. « Je ne peux, au nom des valeurs que j’ai toujours défendues en politique, parrainer François Fillon. Aujourd’hui, la campagne de la droite et du centre ne peut vivre au gré des aléas judiciaires d’un candidat« , motive l’élu qui souhaite donc oeuvre en préventif à un plan B. « Alain Juppé a été second de la primaire, il est reconnu comme homme d’Etat, il a les qualités requises pour être demain notre président et je reste fidèle à mon engagement politique initial, commencé il y a plus 27 ans, en m’engageant au RPR à Paris auprès d’un certain… Alain Juppé.« 

Au niveau national comme val-de-marnais, c’est toutefois François Fillon qui caracole en tête concernant les parrainages, avec déjà 738 soutiens, le seul à avoir dépassé les 500,  contre moins de la moitié des signatures nécessaires pour tous les autres.

A lire aussi : 

Maire LR de Nogent-sur-Marne, Jacques JP Martin retire son soutien à François Fillon

Didier Dousset, président du Modem 94 : « Les primaires étaient une fausse bonne idée »

Premiers parrainages présidentielles en Val-de-Marne : Fillon 13 – Mélenchon 1

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
15 commentaires pour Laurent Lafon : « Le maintien de François Fillon est un suicide collectif »
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi