Publicité
Publicité : Ordival 94
Politique | La Queue-en-Brie | 24/04/2017
Réagir Par

Le grand ménage des listes électorales suscite la colère à La Queue en Brie

Le grand ménage des listes électorales suscite la colère à La Queue en Brie © Patryssia
Publicité

Mise à jour le 26 avril suite à précisions du maire concernant le nombre de personnes radiées résidant toujours dans la ville. Grosse colère ce dimanche à La Queue en Brie. Quelques dizaines de personnes ont appris qu’elles étaient radiées des listes électorales de leur commune en se présentant au bureau de vote.

« C’est scandaleux, cela représente plus de 7% du corps électoral« , dénonce Martine Aubry, conseillère municipale d’opposition PCF. Impliquée dans les opérations électorales en faveur de Jean-Luc Mélenchon. L’élue avait déjà été intriguée il y a déjà quelques jours, lorsque l’une des assesseures qu’elle souhaitait proposer pour un bureau de vote s’était vue refuser le poste en raison de son absence des listes électorales. « Ce dimanche au Tribunal d’instance de Sucy, il n’y avait quasiment que des Caudaciens. Le Tribunal n’a pas désempli de la journée, et personne n’a eu gain de cause! Certaines personnes étaient en pleurs« , témoigne la militante PCF.

Alors que lors des dernières régionales, 7 657 électeurs étaient inscrits sur les listes de La Queue en Brie, il n’en restait plus que 7 134 ce dimanche. Que s’est -il passé? Pour le maire LR de La Queue en Brie, Jean-Paul Faure-Soulet, l’explication est simple. « Lorsque les cartes électorales envoyées aux électeurs nous reviennent avec la mention N’habite plus à l’adresse indiquée (NPAI) à plusieurs reprises, nous envoyons un recommandé pour vérifier que la personne habite toujours à cette adresse. L’usage veut que cette procédure intervienne après entre 6 et 11 renvois, nous en avons attendu 9 avant d’adresser un recommandé. Mais cela n’avait pas été fait depuis 2002! Même lorsque l’on déménage dans la ville, il faut se signaler en mairie pour mettre à jour les informations« , motive l’édile, précisant au passage que l’assesseure éconduite n’avait pas de raison de tenir un bureau à La Queue-en-Brie, étant désormais résidente à Villecresnes. 

Mise à jour du 26 avril. Au total,  488 personnes ont été radiées mais seulement une quarantaine se sont signalées comme habitant toujours dans la ville, précise le maire.

Leur objectif désormais : pouvoir voter aux législatives. « Nous avons passé la consigne à tous nos assesseurs de notifier un incident à chaque fois qu’un électeur signalait le problème dans son bureau« , indique Martine Aubry, décidée à ne pas lâcher l’affaire.

 

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Le grand ménage des listes électorales suscite la colère à La Queue en Brie
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi