Entreprendre | Accueil Val de Marne (94) Vitry-sur-Seine | 23/03/2017
Réagir Par

Le grand oral de Matabase et La Compagnie des Aidants devant Impuls’Heure

Le grand oral de Matabase et La Compagnie des Aidants devant Impuls’Heure

La matériauthèque de Matabase et le réseau social et de services La Compagnie des aidants, deux jeunes pousses du territoire Grand Orly Seine Bièvre, passaient ce mercredi leur oral de présentation à l’occasion de la troisième édition de l’Impuls’heure, un dispositif imaginé par l’association Campus urbain.

Le concept : une heure de rencontre pour soumettre, évaluer et accélérer le développement d’un projet en le présentant à une assemblée pluridisciplinaire d’experts du territoire. Les entrepreneuse ont 15 minutes pour présenter leur entreprise et 45 minutes de débrief  et de conseil d’experts. Un exercice oral qui les apprend à convaincre un auditoire, et à vendre un projet, et permet d’ajuster leur présentation en fonction des retours. Besoin de rajouter des slides, des graphiques, de structurer différemment, d’évoquer tel ou tel enjeu…

A lire aussi :

Impuls’heure: 60 minutes chrono pour affûter sa stratégie et élargir son réseau

C’est d’abord Daovone Sribouavong, 26 ans, qui prend la parole. Architecte de formation, elle crée Matabase en 2014, une start up basée à Arcueil et qui intervient dans les domaines de l’éco-construction et l’éco-design. L’entreprise propose de réutiliser des matériaux recyclables pour l’industrie et la construction, dans les projets de conception en architecture, design et ingénierie. « Ces matériaux sont porteurs d’une économie verte et prospère », explique-t-elle. Le produit phare de l’entreprise : la « Matabox », une matériauthèque physique, genre de bibliothèque qui propose différents échantillons de matériaux recyclables et éco-responsables à destination d’écoles d’architecture, d’architectes indépendants ou de passionnés de design. Un outil également consultable en ligne. Suivent des conseils, notamment sur la forme de la présentation, la clarification.

C’est ensuite au tour de Claudie Kulak, entrepreneuse de 56 ans de passer son grand oral. Son entreprise, La Compagnie des Aidants, est un réseau de services qui met en lien les famille de personnes malades ou handicapés avec des services (infirmière, aide à domicile, laverie et psychologue), qui sont les « aidants ». La jeune pousse est hébergée chez Silver Innov à Ivry-sur-Seine. Pragmatique, Claudie Kulak part d’un constat personnel. « J’ai du m’occuper d’un tante très malade, puis ensuite de mon père atteint de la maladie d’Alzheimer. Souvent, la famille et éloignée du proche malade, il y a 226 km de distance géographique en moyenne. Dès lors, il est très compliqué d’allier sa vie professionnelle et les soins apportés à un proche« , explique cette quinquagénaire dynamique.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags Entrepreneuses, Materiaupole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi