Voeux | Val de Marne | 04/01
Réagir Par

Le marathon des voeux a commencé en Val-de-Marne

Le marathon des voeux a commencé en Val-de-Marne © CD94

Comme chaque année, c’est par la ville de Saint-Maurice et le Conseil départemental du Val-de-Marne que le marathon des voeux a commencé, ce mardi 3 janvier, après ceux de Charenton le 2 janvier. A Saint-Maurice, c’était la dernière séance pour le sénateur-maire LR Christian Cambon.

Comme ce dernier l’avait laissé entendre lors de sa campagne des municipales de 2014, il laissera les clefs de la ville à son premier adjoint Igor Sémo en octobre 2017, après l’élection sénatoriale à laquelle il compte se présenter à nouveau. Cette cérémonie dans la salle comble de l’espace Delacroix, encore toute parée des décorations de Noël, avait donc une résonnance particulière.

50 ans de Conseil départemental

A Créteil, c’est le hall de l’hôtel du département qui était bondé pour accueillir les voeux du président PCF du Conseil départemental, Christian Favier, aux côtés des élus de tous bords du département, de la région, avec notamment Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d’Ile-de-France, venue assister aux voeux du sénateur communiste puis à ceux de Christian Cambon, et jusqu’aux ambassadeurs du Vietnam et de la Palestine. Après avoir salué les champions olympiques du département, l’élu a évoqué les grands enjeux de 2017, à commencer par la présidentielle, insistant sur les questions d’emploi (rappelant les un peu plus de 100 000 chômeurs du département), de service public et de décentralisation, appelant à une nouvelle étape en la matière, donnant plus de marge de manœuvre aux collectivités locales. Concernant les enjeux spécifiques au Val-de-Marne, l’élu a rappelé ses engagements de campagne à propos du plan crèche de 500 nouvelles places et de la carte améthyste à 35 euros pour tous les retraités, et mis l’accent sur le nouveau projet fédérateur du département, celui de la candidature à l’accueil du site de l’exposition universelle de 2025, dans le cadre de la candidature de Paris. « C’est une perspective fabuleuse pour notre département, pour ses habitants, pour ses forces vives. Je souhaite que cette candidature puisse permettre de rassembler dans l’intérêt général, tous les élus, toutes les forces économiques, sociales et institutionnelles, a enjoint l’élu. Ce serait, je crois, la meilleure des façons de célébrer les 50 ans de l’élection du premier conseil général du Val-de-Marne en octobre 1967 et de rendre hommage à tous les élus qui s’y sont succédés. » Evoquant ce cinquantième anniversaire, l’élu a conclu par un hommage à ses trois prédécesseurs depuis la création du Conseil départemental du Val-de-Marne : Gaston Viens, Roland Nungesser et Michel Germa, « qui ont beaucoup donné pour rendre notre jeune département accueillant, solidaire et respectueux de toute sa diversité », a salué l’élu.

La suite du marathon des voeux cette semaine…

Ce mercredi 4 janvier, ce sera au tour d’Ivry-sur-Seine (19h Halle Venise Gosnat), de Maisons-Alfort (19h dans les salons du Moulin brûlé), de Fontenay-sous-Bois (18h30 salle Jacques Brel) et encore de Choisy-le-Roi (19h au gymnase Marcel Cachin).

Jeudi 5 janvier, Ivry-sur-Seine fête à nouveau l’année en plein air, avec la projection monumentale de «Fractal Flowers», une œuvre numérique de l’artiste Miguel Chevalier, sur la façade de l’hôtel de ville dès 19h.  Le maire de Joinville-le-Pont présentera ses voeux à 19h30 depuis la mairie.

Vendredi 6 janvier, place aux élus d’Orly (19h en mairie), Le Plessis-Trévise (18h30 à l’espace Carlier), Mandres-les-Roses (19h30 aux Mandrillons).

Samedi 7 janvier, c’est à Nogent-sur-Marne que cela se passera (18h Scène Watteau), ainsi qu’à Vitry-sur-Seine (18h au théâtre Jean Vilar), Santeny (12 h à l’espace Montanglos), Saint-Mandé (18h à l’hôtel de ville)

Dimanche 8 janvier, Le Perreux-sur-Marne  achève la semaine à 10h30 au Centre des bords de Marne, et Vincennes à 11h30 en mairie.

9 commentaires pour Le marathon des voeux a commencé en Val-de-Marne
  • Comme tous les ans, des nogentais, amis du maire, triès sur le volet , sont invités à ce cocktail très somptueux et sélectif. Pour le reste de la population , »les manants » ,ce sera le spectacle au Baltard. On ne mélange pas les torchons et les serviettes. Un constat : que d’argent dépensé, avec nos impôts ,pour faire plaisir à certains et surtout par les temps qui courent où les caisses sont vides mais, à côté de cela, on demande une participation supplémentaire de 5 euros pour le repas des séniors. Une honte ! où est la décence ?

  • aux voeux à Saint-Maurice, on ne mélange pas le peuple: Cercle VIP des élus à part du peuple… les LR ne changeront jamais des « manants » « sachant » incapables de se mêler « à la populasse….

    • Criant de vérité votre commentaire Aliena, il faut s’en souvenir aux élections !
      A noter, une exception Laurent LAFONT, Maire de VINCENNES, reçoit tous les Vincennois et même les habitants des villes voisines y sont conviés, un geste d’ouverture ?..

  • VitrY sur Seine. Une information glanée auprès de 4 anciens fonctionnaires qui ont oeuvre pendant plus de 30 ans. Jadis invites aux voeux de nouvel an c’est terminé. Merci à Kennedy avare et sectaire et à ses allies. Ces personnes sont amères du manque de considération
    Dans les villes voisines vous etes invités en tant qu habitant. Kennedy et ses alliés etesur des nuls.

  • A NOGENT-SUR-MARNE, il suffit de déplaire au Maire pour être exclu « de la petite fête », comme les enfants ont est punis !..

  • Pour Anne Vergne et les autres : on a compris que vous êtes de gauche de qu’il en reste !!!! n’hésitez pas allez à Paris ou en Seine Saint Denis ils font des choses bien!!!!

  • Pas de voeux à Saint-Maur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *