Législative 2017 en Val-de-Marne : les résultats détaillés du 2nd tour
Politique locale | Vincennes | 16/05
Réagir Par

Législatives : Léa Scher défend le parti de la jeunesse à Vincennes

Elle a 25 ans, achève Kedge Bordeaux, une école de commerce, en même temps qu’un master 2 en sciences politiques, et a déjà trois projets entrepreneuriaux à son actif. Mais ce printemps 2017, le cap de Léa Scher, c’est la campagne des législatives

dans la sixième circonscription du Val-de-Marne (Vincennes, Saint-Mandé, Fontenay-sous-Bois), au nom de « Allons enfants, le Parti de la jeunesse ».

C’est au cours de l’un de ses projets d’école que Léa Scher a découvert ce mouvement qui veut promouvoir les 18-25 ans en politique, et a déjà obtenu deux sièges à Saint-Cloud lors des municipales de 2014. « J’ai rejoint le mouvement il y a un an et demi. A l’époque, En Marche n’existait pas. L’intérêt d’un petit parti est que l’on voit ses idées faire évoluer le programme. Je fais partie du think-tank du parti et ai rédigé le programme santé après avoir interrogé une chercheuse de l’Institut Curie, des médecins, des étudiants en médecine, des infirmières, une personne qui travaille au ministre de la Santé... », détaille la jeune militante.

Les éléments forts du programme ? « On est pro européen, c’est très important pour nous. On se présente aussi comme les candidats de l’innovation« , insiste Léa Scher, qui peut déjà remplir plusieurs lignes de son CV avec ses projets entrepreneuriaux, des kits de survie en soirée étudiante Yuck, proposant tout en un bouteille d’eau et bonbons pour dessaouler, préservatifs, sac à vomi et autres accessoires, à l’appli mobile e-rempla pour aider les médecins à trouver des remplaçants, jusqu’au « Learning expedition program », co-développé avec l’incubateur Schoolab, qui consiste à emmener des grands groupes s’immerger dans des « écosystèmes innovants« . « J’ai par exemple emmené un cabine de conseil en finance assurance à Tel Aviv pour qu’il s’immergent dans la Fin Tech« , détaille la candidate.

Désormais âgée de 25 ans, la militante fait partie des seniors du mouvement et passera le relais après l’élection, en restant adhérente sans être membre active. Très Enmarcho-compatible dans sa vision, la jeune  femme promet d’ores et déjà d’appeler à voter pour le candidat EM de la circonscription au second tour, même si elle trouve que le programme Macron n’est pas assez écolo.

Dans le Val-de-Marne, Léa Scher, qui se présente en binôme avec sa suppléante Agathe Henry, n’est pas la seule à défendre les couleurs de Allons Enfant. Le parti des 18-25 ans, qui présente au total 60 candidats en France, dispose d’une deuxième candidat, Hugo Fargette, dans la dixième. Objectif du mouvement : dépasser les 1% pour bénéficier du financement public des partis.

A lire aussi :

Comment les législatives contribuent-elles à financer les partis politiques

Voir la page spéciale Législatives en Val-de-Marne avec la carte des candidats par circonscription

Législative 2017 en Val-de-Marne : les résultats détaillés du 2nd tour
3 commentaires pour Législatives : Léa Scher défend le parti de la jeunesse à Vincennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *