Législative 2017 en Val-de-Marne : découvrez vos candidats
Politique locale | Fontenay-sous-Bois | 19/05
Réagir Par

Législatives Val-de-Marne : le PCF se retire dans la 6ème circonscription

Le PCF ne présentera pas de candidat dans la 6e circonscription du Val-de-Marne afin de préserver des chances à la gauche de gagner la circonscription.

Loïc Damiani, maire-adjoint PCF de Fontenay s’est retiré de la course alors qu’à droite, UDI et LR ont enterré la hache de guerre pour faire cause commune face au candidat LREM Guillaume Gouffier-Cha et à la députée EELV sortante Laurence Abeille.

Faute d’accord avec EELV ou FI, le PCF ne donne en revanche aucune consigne de vote. « Nous avons essayé en vain de travailler à une candidature d’union, cela n’a pas été possible ni d’un côté ni de l’autre, nous avons donc décidé d’agir en responsabilité en ne présentant pas de candidat dans cette circonscription, afin de donner à la gauche toutes ses chances de gagner face à l’union de la droite« , motive Fabien Guillaud-Bataille.

Dans la 5e circonscription, c’est le parti écologiste qui a retiré son candidat, Bruno Le Corre, dans le cadre d’une candidature d’union EELV-PCF avec Christian Fautré en titulaire et Annie Lahmer en suppléante.

Législative 2017 en Val-de-Marne : découvrez vos candidats
4 commentaires pour Législatives Val-de-Marne : le PCF se retire dans la 6ème circonscription
  • David Dornbusch – Christophe Saubiette
    Je suis candidat aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017 dans la circonscription Fontenay sous Bois/Vincennes/Saint Mandé du Val de Marne (94-06).
    À l’occasion de l’élection présidentielle de 2017, un vent d’espoir s’est levé sur la France : celui du progrès, de l’Europe et du renouveau de la vie politique.
    Ensemble, il nous appartient de ne pas laisser les vents contraires du populisme briser ce vote d’espérance !
    Ensemble, les 11 et 18 juin, il nous appartient désormais de doter l’Assemblée nationale d’une majorité humaniste, progressiste et écologiste pour donner au nouveau gouvernement la possibilité de porter les grandes réformes dont le pays a vitalement besoin dans le cadre d’un dialogue social renouvelé.
    Au nom de l’union des démocrates écologistes (UDE), ma candidature s’inscrit totalement dans cette perspective. Emmanuel Macron, Benoit Hamon, Jean-Luc Mélenchon ont chacun proposé des idées fortes et neuves qui ont pu nous nous séduire, mais aussi nous faire hésiter. Je vous propose de garder le meilleur de cette dynamique et d’en faire notre programme pour les prochaines années.
    Prendre
    le meilleur de Macron,
    le meilleur de Hamon,
    le meilleur de Mélenchon
    D’Emmanuel Macron je retiens la volonté de rebooster l’économie et la société française dès maintenant ; la volonté de créer de nouvelles protections adaptées aux travailleurs du XXIE siècle : assurance chômage universelle, retraite par points ainsi que la priorité de redonner du travail et de l’espoir à ceux qui n’en n’ont plus. D’Emmanuel Macron je retiens la volonté de rénover la politique, le souffle européen, la volonté de reconstruire l’Europe, la volonté de rendre les programmes Erasmus accessibles à 100% des jeunes et pas seulement à une élite.
    De Benoit Hamon, conseillé par les plus grands économistes comme Thomas Piketty, je retiens la vision future des grandes évolutions de nos sociétés, la réduction possible de l’offre de travail remplacée des robots. De Benoit Hamon et Emmanuel Macron, je retiens une société ouverte aux jeunes et aux minorités. Une société ou on ne confond pas musulman avec djihadiste. « C’est l’Etat qui doit être laïque, pas la société.»
    De Jean Luc Mélenchon, j’entends le souffle qui dit que la mondialisation ne peut et ne doit pas profiter uniquement aux élites. De Jean Luc Mélenchon j’entends la conversion écologique de nos programmes et sa volonté de passer la France à une énergie 100% renouvelables en 2050, créant des millions d’emplois. Je suis moi-même un expert de ces sujets et je sais que c’est non seulement crédible mais nécessaire.
    David Dornbusch
    A 48 ans j’habite Fontenay depuis 15 ans. Je suis très impliqué dans la vie locale, associative, parent d’élève et politique bien sur. J’ai été plusieurs fois candidat socialiste ou indépendant et j’ai surtout combattu pour plus de social (logements sociaux), de justice (contre le retour de la peine de mort), moins de corruption et plus de démocratie (intercommunalité). Je ne vis pas de la politique, j’ai créé et dirige une société de conseil et de développement internationale dans l’environnement et les énergies renouvelables.
    Christophe Saubiette (suppléant)
    Je suis Vincennois depuis 20 ans. J’ai 48 ans et travaille comme ouvrier-imprimeur depuis l’âge de 17 ans. Je suis impliqué dans la vie vincennoise, comme parent d’élève élu, comme dirigeant de club sportif. Mes combats sont la justice sociale et l’éducation des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *