Législative 2017 en Val-de-Marne : découvrez vos candidats
Politique locale | Champigny-sur-Marne | 19/05
Réagir Par

Législatives Val-de-Marne : union PCF-EELV à Champigny Nogent

Législatives Val-de-Marne : union PCF-EELV à Champigny Nogent © Facebook Christian Fautré

C’est aux couleurs du PCF, Ensemble et EELV que Christian Fautré, premier adjoint au maire PCF de Champigny-sur-Marne, fera campagne pour ces législatives 2017.

« Cette candidature d’union vise à permettre à la gauche d’être présente au second tour« , motive Fabien Guillaud-Bataille, secrétaire départemental du PCF.

« Sur Champigny-sur-Marne, le PCF pèse davantage qu’EELV et il nous semblait normal de soutenir le candidat communiste dans cette circonscription. De manière globale, je regrette qu’il n’y ait pas eu d’union de la gauche avec la France insoumise« , indique de son côté Annie Lahmer, conseillère régionale EELV de Nogent-sur-Marne.

Du côté de la France insoumise, cette alliance passe mal en revanche. « N’oublions pas que ce qui a toujours différencié la France Insoumise et le Parti Communiste, ce sont les positions sur l’écologie, loin d’être une priorité au PCF« , s’agace la candidate FI, Raphaelle Martinez, considérant cette alliance comme un arrangement « honteux ».

Législative 2017 en Val-de-Marne : découvrez vos candidats
10 commentaires pour Législatives Val-de-Marne : union PCF-EELV à Champigny Nogent
  • Très étonnée de l’alliance PCF-EELV (C. Fautré) sur ma circonscription. J’avais moi-même contacté Annie Lahmer (conseillère régionale) et Bruno Le Corre (candidat EELV) pour voir ce qu’il était possible de faire ensemble. Les propos tenus au sujet du PCF n’étaient alors pas très élogieux, je tiens à le préciser.

    N’oublions pas que ce qui a toujours différencié la France Insoumise et le Parti Communiste, ce sont les positions sur l’écologie, loin d’être une priorité au PCF.

    C’est honteux. Cela représente tout ce que nous rejetons dans les petits arrangements entre les partis traditionnels. Bien essayé les magouilleurs mais les électeurs ne sont pas des moutons, des chiffres que l’on additionne et dont on peut se servir comme monnaie d’échange !

    C’est ainsi une très bonne nouvelle pour la France Insoumise et ma candidature, car les vrais écologistes ne voteront PAS pour un député PCF pro-nucléaire, productiviste et très éloigné des préoccupations écologistes.

    Ya basta, qu’ils dégagent tous. On en a marre des partis et de la politique politicienne irrespectueuse des électeurs.

    Votez FI, votez pour une vraie écolo, votez Raphaëlle Martinez. »

    Je partage ici ma réaction à cette alliance insensée et honteuse. Je viens d’envoyer parallèlement un communiqué à la presse.

    • C’est triste, ces vieilles pratiques politichiantes !!!!
      Mais au moins tu as pu être investie FI.
      Dans la 13e circo des Bouches du Rhône, après une décision local de soutien et de maintien, nomination du directeur et de la mandataire, nos candidats Stella et Fabrice ont dû se retirer … « désinvestis » 72h plus tard !!!
      Les électeurs n’ont même plus la possibilité de dire non (même au nucléaire) et surtout ils sont donc exclus de la république, déni de démocratie, pour ce 3e tour de la présidentielle prôné par JLM !!!

    • Campinoise non soumise aux insoumis says:

      Si on avait un doute sur les intentions des « insoumis » sur la 5ème circonscription du Val-de-Marne (comme presque partout ailleurs en France d’ailleurs), ce communiqué infect le dissipe. Les insoumis ne supportent pas l’insoumission.
      Je vous rassure les vrais militants et citoyens qui s’investissent au quotidien dans l’intérêt de la population ne sont pas dupes. Ils connaissent ceux qui sont toujours à leur côté dans la lutte et vous n’êtes pas de ceux-là.

    • Y en a marre des faux partis qui en sont..bien qu ils disent qu ils n en sont pas…

    • On voit bien que vous ne connaissez pas la ville de Champigny et son histoire politique, même si, il y a peu de temps encore, les « verts » ne voulaient pas coopérer avec les « rouges »…

  • Dommage il y avait de la place pourun retour de Bruno à champigny mais ici les verts sont vraiment pastèque!

  • Tout le monde part à l’abordage, personne n’écoute l’autre on s’occupe de sa boutique malgré qu’elle coule sur un passif édifiant (désenchantement de l’électorat, ras-le-bol de politique politicienne, égocentrisme, narcissisme, fatuité).

  • Le soucis avec FI se résume en mots « Suis moi ou crève » . Le partait exemple est donné par contre leader Melenchon qui préfère batailler avec un socialiste loin d’avoir cautionné la politique sociale libérale de Hollande ( et ils sont loin d’être majoritaire parmis les députés PS sortant !) Plutôt que de mener le combat sur une terre pouvant basculer grâce a ses talents de tribun et d’emportement des foules qu’il a acquis.

    Car oui, Jean Luc est finalement comme les autres, il veut sa place a l’assemblée.

    Alors avant de donner des leçons aux autres partis ont balais devant sa porte franchement !

  • Un tandem de circonstance qui prouve que EELV est un parti de « Pastèques »: Vert à l’extérieur , Rouge à l’interieur et Creux sur le plan des idées. Après un désistement peu glorieux au profit du candidat de l’aile gauche du PS (on a vu le résultat) lors de la Présidentielle, c’est carrément vers le communisme que se tourne les EELV locaux. Rappellons que Madame Lahmer, qui refuse toujours de discuter gentiment avec moi de certains sujets (*), a recement mendié une place sur la liste PS pour se faire élire au Conseil Régional. On comprend que l’energie éolienne l’interesse car « ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. ».

    (*) Madame Lahmer est une farouche anti-nucléaire: je peux comprendre cette position et envisager la sortie de cette energie d’ici une cinquantaine d’année. Mais pour ce qui concerne le court terme, il est tout simplement irréaliste de sortir en même temps du nucléaire et du pétrole sans revenir au charbon., energie bien plus poluante. Le combustible MOX, qui déplait tant à Mme Lahmer et à Greenpeace, constitue aujourd’hui la seule possibilité de démantelement des armes nucléaires construite depuis la fin de la seconde guerre modiale. On peut considérer qu’il aurait mieux vallu ne jamais construire ces engins de destruction massive mais toujours est il que nous les avons sur les bras…alors, autant s’en servir pour fabriquer de l’électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *