Publicité
Publicité : Welcome94 - l'énergie d'entreprendre
Mouvement social | | 03/04/2017
Réagir Par

Les employés municipaux de Boissy ont levé la grève

Les employés municipaux de Boissy ont levé la grève

La soixantaine d’ employés municipaux qui manifestaient jeudi sur le parvis de la mairie de Boissy-Saint-Léger ont levé la grève. 

Coups de klaxon, sifflets et éclats de voix ont retenti ce jeudi toute la journée, devant la mairie de Boissy-Saint-Léger. ATSEM, gardiens, agents technique des écoles, animateurs socio-culturels, de nombreux services étaient représentés dans le cortège de manifestants partageant des revendications communes : effectifs supplémentaires, titularisation des précaires, dialogue social et évolution professionnelle. Une délégation de responsable syndicaux SNUTER-FSU a été reçue pendant plusieurs heures par le maire et des membres de la direction. «Au terme de la discussion, nous avons considéré que nos revendications avaient été entendues et qu’ils nous faisaient des propositions constructives. Ainsi, la mairie accepte d’associer à nouveau les agents et représentants du personnel pour réaménager les services, résorber les accidents de travail. Ils ont également promis d’étudier avec nous la possibilité de titulariser les agents en statut précaire, de verser des primes et de réaliser sous condition des avancements de carrière. Nous savions que nous n’obtiendrions rien le jour même, mais nous allons rester vigilants au cours des réunion de concertation et sommes prêts à nous mettre à nouveau en grève», indique Cyril Cales, l’un des responsables syndicaux.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Les employés municipaux de Boissy ont levé la grève
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi