Politique locale | Fontenay-sous-Bois | 27/02
Réagir Par

Les insoumis dans les starting-blocks dans les 5e et 6e circos du Val-de-Marne

Souvent issus ou proches du PG, les candidats de la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon lancent tour à tour leur campagne dans chaque circonscription du Val-de-Marne. La semaine dernière, les candidats des 5e et 6e circonscriptions d’organiser leur conférence de presse commune.

C’est dans la 5e circo (Bry-sur-Marne, une partie de  Champigny-sur-Marne , Nogent-sur-Marne et le Perreux-sur-Marne) que se présente Raphaelle Martinez, la benjamine de l’équipe, âgée de seulement 19 ans, en binôme avec le suppléant Jérémy Boucher. Localement, ces derniers comptent mettent l’accent sur le respect des taux de logements sociaux, l’écologie  concrète et la lutte contre  la fermeture de La Poste au Perreux-sur-Marne. Raphaëlle a monté sa propre agence de communication, il y a 3 ans et travaille également en tant que responsable de la communication dans une start-up dans le domaine de l’apprentissage adaptatif.  Elle a commencé à militer pour  la cause animale, l’écologie, le féminisme et les luttes LGBT, avant de rejoindre le PG à ses 18 ans. Son suppléant, Jérémy Boucher, 26 ans, franco-américain né à Joinville-le-Pont, travaille à France Terre d’Asile et veut défendre le mesures sociales.

Dans la 6e, c’est Stéphanie Michel, qui se présente comme titulaire. La jeune femme, qui se bat notamment pour le féminisme et est membre de la Fcpe, s’est retrouvée sur le devant la scène à Fontenay, accusée en diffamation pour avoir signalé par affichage devant l’école Paul Langevin l’exclusion de la Fcpe d’un parent qui avait appelé à suivre la Journée de retrait de l’école de Farida Belghoul (militante contre la mise en oeuvre de l’ABCD de l’égalité à l’école). Condamnée en mai dernier à une amende totale de plusieurs milliers d’euros,  malgré le soutien de la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem et des 3600 personnes qui ont signé la pétition réclamant la fin des poursuites judiciaires à son égard, elle passe en appel ce mercredi 1er mars au tribunal de Paris. Voir article détaillé.  Son suppléant, Vianney Orjebin, 27 ans, professeur d’histoire-géographie à Fontenay-sous-bois est un militant au PG depuis les élections de 2012. Ici aussi, le maintien de La Poste fait partie des enjeux de la campagne.

Pour innover dans la campagne, les candidats ont décidé de tester une nouvelle formule, consistant à se faire « porteurs de paroles » en posant des questions ouvertes dans la rue telle que « pour vous c’est quoi la belle vie ?» pour engager des discussions avec les passants qui écrivent ensuite leurs réponses sur un panneau.

Pas d’accord avec le PCF

Pour l’instant, qu’il s’agisse de la 5e ou de la 6e circonscription, les candidats du nouveau mouvement de Jean-Luc Mélenchon sont en compétition avec des candidats PCF, contrairement à 2012 où PG et PCF étaient réunis au sein du Front de Gauche, même si « la porte reste ouverte à la discussion« , mentionne  Vianney Orjebin. Les candidats revendiquent leur appartenance à un mouvement et non un parti.

4 commentaires pour Les insoumis dans les starting-blocks dans les 5e et 6e circos du Val-de-Marne
  • Voyons comment le PC de Fontenay vit cela

  • Qui a lu la constitution européenne avant de voter? Qui pouvait défendre son point de vue, pour ou contre, en argumentant sur chaque article? une infime minorité.
    Pourquoi toujours parler du referendum de 2005 et pas de 1972 et 1992? en retenant la victoire du non quand même
    “Qui s’est assis dessus?”
    Les députés ( et sénateurs) qui sous Sarkozy ont changé la constitution,ont ratifié le traité de Lisbonne (copie de la constitution européenne cf VGE), ont été réélu (par le peuple) en 2012, ont ratifié le TSCG et seront réélu (parle peuple) cette année.
    Etes vous sur que Hollande devait renégocier le traité de Lisbonne et pas un autre traité?
    “il y a eu des manifestations dans un certain nombre de pays membres de l’Ue pour rejeter le traité transatlantique, obligeant l’UE à faire un détour par le Ceta pour contourner en partie l’obstacle.”
    Le CETA est en négociation depuis 2009, le TAFTA depuis 2013. (source la Quadrature du net)

  • Ouvrier pcf, enfin un moment de lucidité vous parlez comme le FN sur ce sujet. Félicitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *