Publicité
Entreprendre | Val de Marne | 23/05
Réagir Par

Les meilleures mini-entreprises vont se départager à Créteil

Cette année, 20 mini entreprises ont été créées par des classes de lycée, collège et BTS en Val-de-Marne, avec l’aide de l’association entreprendre pour apprendre (Apa), et quelques entreprises marraines. Aujourd’hui, les meilleurs d’entre elles jouent en finale d’Ile-de-France Est, et cela se passe à l’Université de Créteil!

Depuis le mois de septembre les élèves ont participé à la création et l’évolution de leur propre entreprise, en passant par toutes les étapes nécessaire: brainstorming, études de marché, choix du produit, définition des statuts de chacun, recherche des financements, communication, lieux de vente… L’association Entreprendre pour apprendre les rencontre à cinq reprises pour les conseiller. « A travers ce projet, ils découvrent le monde entrepreneurial, ils prennent des responsabilités, ils deviennent autonomes » témoigne Marion Lepinay, coordinatrice départementale de l’association.

Au collège Paul Langevin d’Alfortville, une équipe a créé  Mali’chekani, qui veut dire Tu es belle et beau en malien. En partenariat avec l’association Nature d’Afrique, la mini-entreprise vend des huiles et des produits bien-être fabriqués en Afrique par des femmes maliennes. «On a décidé de profiter de ce projet pour soutenir ces femmes et en faire une action solidaire »  explique un élève. 
Du côté du collège Pierre Brossolette de Villeneuve-saint-Georges, les élèves ont fabriqué et vendent des lampes en béton, en utilisant des produits recyclés. «Nous fabriquons ces lampes de A à Z avec du béton que nous avons recyclé. Nous avons fait des études de marché, des bons sur avance, nous sommes allés sur les marchés pour vendre nos lampes, et nous participons à d’autres salons de mini-enterprise » témoigne la professeure de la classe de 3ème.
Au lycée professionnel Paul Bert de Maisons-Alfort encore, c’est Ga mini Business qui a vu le jour, et vend des polos avec les initiales du lycée. « Grâce à ce projet, on s’est confronté au monde du travail et on a mis en avant les compétences qu’on a acquises en classe dans notre entreprise » commente Aïda, élève et directrice de l’entreprise

Des collégiens  de l’institut privé Montalembert de Nogent-sur-Marne revendent pour leur part des hand spinner (objet déstresssant) et fabriquent avec une imprimante 3D des supports de téléphone tandis que leurs voisins du lycée pro La source Val de Beauté ont créé l’entreprise Source O’couvert qui vend des pochettes à couvert avec lesquelles on peut transporter ses couverts, du maquillage ou des stylos…

Après la finale départementale qui se tenait à Vincennes le 10 mai, ces mini-entreprises vont se confronter ce mardi 23 mai à la faculté de droit de l’Upec, avec toutes les 30 autres mini startups de l’Académie de Créteil. Celles qui seront sélectionnées par un jury, participeront au championnat national, le 1 et 2 juin.

Retour en images sur la rencontre de Vincennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *