Publicité
Publicité: Welcome 94
Politique locale | Val de Marne | 01/09/2017
Réagir Par

Les Républicains Val-de-Marne lancent sénatoriale… et municipales

« Imaginez une sénatrice de la droite et du centre à Ivry-sur-Seine ! Quel symbole ! Aujourd’hui, plus aucun fief n’est définitivement protégé, tout est ouvert« , se projette Christian Cambon, président des Républicains du Val-de-Marne.

Après avoir dévoilé sa liste complète cet été, les Républicains du département tenaient ce jeudi matin une conférence de presse de lancement de campagne depuis la permanence de l’élu d’opposition cristolien Thierry Hebbrecht, qui deviendra également la permanence des sénateurs qui seront élus.  Alors qu’ils comptabilisent le plus grand nombre d’élus locaux dans le Val-de-Marne depuis les municipales de 2014 lors desquelles ils ont raflé 6 villes à la gauche, régnant désormais sur 25 des 47 communes,  les Républicains espèrent bien obtenir trois sièges et tablent sur un potentiel de 800 à 900 voix.

Alors que le tunnel électoral 2017 est en passe de s’achever avec l’élection sénatoriale du 24 septembre, les Républicains ont déjà 2020 en ligne de mire. Et au-delà des grands thèmes nationaux comme l »opposition constructive aux projets du gouvernement » ou la défense des communes, l’un des arguments de campagne est la préparation de cette échéance en épaulant les élus minoritaires. C’est du reste Vincent Jeanbrun, qui a enlevé la mairie de L’Haÿ-les-Roses au PS en 2014, qui préside du comité de soutien de la liste.

Symbole de cette ouverture aux élus minoritaires, la présence en quatrième position d’Aurélie Philippe, derrière Christian Cambon, Catherine Procaccia (les 2 sénateurs sortants) et Didier Gonzales (le maire de Villeneuve-le-Roi qui a gagné sa place sur la liste en menaçant d’abord de constituer une liste dissidente avant un vote des élus). La jeune élue de 28 ans, qui a rejoint le Conseil municipal d’Ivry dans le groupe d’opposition l’Alternative pour Ivry suite au départ de Bernard Verlière à la fin du mois de juin, s’est vue promettre une belle trajectoire puisque, si les LR obtiennent leurs trois sièges espérés, elle devrait prendre la place de Catherine Procaccia en cours de mandat, à l’initiative de cette dernière. « Dans le contexte actuel, le Sénat a besoin de parlementaires expérimentés, et je serai opérationnelle immédiatement,  ayant été rapporteuse de lois sur le dialogue social, la travail, le service minimum dans les transports… mais comme je l’ai fait au Conseil départemental en 2015, en choisissant de ne pas me représenter, je passerai le relais à Aurélie Philippe en cours de mandat, lorsque je l’aurai formée. Nous allons travailler ensemble, et lorsqu’elle sera prête, elle deviendra sénatrice, tout en étant une élue minoritaire, ce qui sera une première dans le département! », motive la sénatrice.

De gauche à droite : Jean-Paul Faure-Soulet, maire LR de La Queue-en-Brie (7e de liste), Didier Gonzales, maire LR de Villeneuve-le-Roi (3e de liste), Catherine Procaccia, sénatrice LR sortante (2e de liste), Christian Cambon, sénateur-maire LR de Saint-Maurice (1er de liste), Aurélie Philippe, conseillère d’opposition UDI d’Ivry-sur-Seine (4e de liste) et Metin Yavuz, conseiller départemental apparenté LR de Limeil-Valenton (5e de liste).

Pour les Républicains, la présence d’Aurélie Philippe constitue aussi un gage d’ouverture, car elle est encartée à l’UDI, entrée en politique en 2014 sur la liste de Régis Leclercq (UDI), alors tête d’une liste de la droite et du centre à Ivry.  « Nous donnons à l’UDI l’opportunité d’avoir une sénatrice dans le département et ils seraient bien inspirés de nous soutenir. C’est une bonne candidate et Laurent Lafon (président de l’UDI 94) me l’avait lui-même vivement recommandée aux dernières législatives. Elle a du reste été suppléante de Marie Andria dans la 10e circoncription », rappelle Christian Cambon. Pour le patron de l’UDI Val-de-Marne, qui dévoilera sa propre liste ce vendredi, cette prise s’apparente au contraire à un débauchage alors que les discussions n’ont pas abouti pour lui faire place car cela aurait donné lieu à deux candidats vincennois avec Catherine Procaccia. « Elle n’est plus adhérente à l’UDI », réagissait le maire de Vincennes à l’annonce de la liste LR. « Je suis parfaitement à jour de ma cotisation cette année. J’ai juste été en retard l’année dernière car je venais de donner naissance à mes jumelles et c’était une année un peu particulière. Je n’ai aucunement l’intention de quitter l’UDI car c’est un parti dont je me reconnais dans les valeurs et j’ai une grande estime pour son fondateur (Jean-Louis Borloo). Mais j’ai été intéressée par le projet d’union avec LR, à la fois pour la sénatoriale et pour la conquête des prochaines municipales », réagit Aurélie Philippe, compagne de Sébastien Bouillaud (LR), président du groupe l’Alternative pour Ivry. « On ne peut pas nous reprocher de ne pas rechercher l’union avec l’UDI. Nous avons confié la tête de liste à Laurent Lafon aux régionales de 2010 et de 2015. Et à chaque fois, nous sommes remerciés par une liste concurrente à la sénatoriale« , réagit Michel Herbillon, le député de la 8e circonscription.

Derrière les quatre premiers candidats de la liste investie par LR, suivent Metin Yavuz,  conseiller départemental SE apparenté LR de Valenton, Valérie Mayer-Blimont, maire-adjointe LR de Santeny, Jean-Paul Faure-Soulet, maire LR de La Queue-en-Brie et ancien conseiller régional, et Camille Dubarry, conseillère d’opposition LR à Fresnes.

A lire aussi :

Sénatoriale : la gauche cherche l’union avec difficulté

Sénatoriale Val-de-Marne: LREM et Modem font chacun leur liste

 

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

10 commentaires pour Les Républicains Val-de-Marne lancent sénatoriale… et municipales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *