Initiative | Accueil Val de Marne (94) Fresnes | 23/03/2017
Réagir Par

Les surveillants de prison ont marché jusqu’à Fresnes contre le cancer infantile

Les surveillants de prison ont marché jusqu’à Fresnes contre le cancer infantile

Tous les métiers n’ont pas le beau rôle et celui de surveillant de prison fait plutôt partie des mal-aimés. Cette semaine, les personnels de l’administration pénitentiaire ont montré qu’ils avaient du coeur en organisant une marche de 100 km entre les cinq maisons d’arrêt de la région pour récolter des fonds au profit de l’Etoile de Martin, une association qui lutte contre le cancer infantile.

Ce mardi, une vingtaine de marcheurs et un mulet ont fait étape entre la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis et celle de Fresnes. «Ce sont des moments de convivialité autour desquels nous proposons des activités (tombolas, jeux) qui nous permettent à chaque étape de récolter des fonds pour l’association l’Étoile de Martin. Des surveillants, des gradés ou des membres du SPIP (le service chargé de l’insertion et de l’exécution de la peine en milieu ouvert) ont accepté de participer à ce challenge avec l’envie de montrer une autre image de nos métiers», motive Laurent Ridel, le directeur interrégional des services pénitentiaires. « Au cours de la marche, on a l’occasion d’échanger et de se rendre compte que ce sont des gens extraordinaires avec du cœur», reconnaît Jean Poitevin, qui, avec Mario son mulet, est de toute les randonnées au profit de l’association l’Étoile de Martin. «En 10 ans, Mario a fait près de 25000 kilomètres pour la recherche contre le cancer. C’est un vecteur de sympathie, beaucoup de gens sont interloqués par lui et viennent nous questionner. Nous en profitons alors pour parler de la cause que nous défendons», témoigne le muletier, directeur d’hôpital à la retraite.

L’association pour laquelle les membres de l’administration pénitentiaire se mobilisent, a été créée suite au décès de Martin, 2 ans, souffrant d’une tumeur au cerveau. En dix ans, l’Étoile de Martin a récolté 4 millions d’euros qui permettent notamment de financer le salaire de chercheurs de l’institut Gustave Roussy de Villejuif, où Martin était suivi. Les fonds sont aussi utilisés pour l’animation des ateliers d’art plastique et musique et  reversés à d’autres centres de recherche. «Un enfant sur 440 va développer un cancer avant l’âge de 15 ans, ce qui représente 2000 nouveaux enfants malades chaque année. Ce-sont des pathologies qui demandent des traitements particuliers. Or, la recherche s’intéresse surtout aux cancers les plus fréquents. Nous multiplions les actions pour trouver des remèdes et éviter que ces enfants ne deviennent des étoiles», résume Servanne Jourdy, la présidente et co-fondatrice de l’association. L’Étoile de Martin organise du 15 avril au 15 juin son opération, « un gâteau pour la recherche ». Durant cette période, écoles, entreprises, clubs sportifs et autres associations peuvent organiser une vente de gâteaux au profit de l’association en s’inscrivant sur le site letoiledemartin.org

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Les surveillants de prison ont marché jusqu’à Fresnes contre le cancer infantile
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi