Publicité
Publicité: Forfait améthyste Val-de-Marne
Education | Saint-Mandé | 13/12/2017
Réagir Par

L’intégration compliquée des 6ème de Saint-Ex à Offenbach

Pas facile de trouver sa place dans un collège où l’on a atterri par accident. C’est pourtant ce que tentent de faire depuis bientôt trois semaines les 180 élèves des classes de 6e du collège Saint-Exupéry de Vincennes, accueillis pour toute l’année scolaire à Saint-Mandé, au collège Offenbach. Si la direction de l’établissement fait tout pour faciliter l’accueil des jeunes, certains collégiens vivent assez mal la situation

Pour mémoire, le collège Offenbach accueille depuis le 27 novembre, 180 jeunes de Vincennes après la fermeture de leur collège Saint-Exupéry suite à la découverte de polluants.

Grise mine et nostalgie pour les 6e de Saint-Exupéry ce lundi de mi-décembre. Pas facile de se mélanger avec les camarades de Saint-Mandé. « C’est un petit peu la confrontation entre Saint-Exupéry et Offenbach. On ne se parle pas tellement», regrettent Paul* et Ludovic*. Plusieurs mentionnent des larcins ou des brimades « J’ai déjà eu des problèmes avec d’autres élèves. Je trouve qu’ils ne nous respectent pas et nous considèrent trop comme des intrus. J’espère que cela va changer», souhaite Alban*. «J’ai une amie qui s’est fait voler son portable. Nous avons entendu parler aussi de trottinettes volatilisées. Nous recevons des insultes aussi. Il n’y avait pas cette atmosphère à Saint-Exupéry», déplore encore Ophélie*.

Simon*, lui, ne s’est toujours pas habitué au trajet qui sépare son domicile du collège Offenbach, il ne pense qu’à une chose : les vacances. « Je ne suis pas content d’être dans ce collège, il est moins beau et moins grand que Saint-Exupéry. J’espère que je vais changer de collège l’année prochaine car je ne veux plus rester ici. Je passe beaucoup de temps dans les transports pour venir, heureusement que j’y vais avec des copains. J’ai hâte d’être en vacances.». Sophie*, au contraire, considère que l’intégration s’est plutôt bien passée. «Nous avons gardé nos enseignants alors nous avons toujours nos repères. Je pense que nous allons tous commencer à nous habituer à ce nouveau collège pour l’année.» 

La direction fait tout son possible pour assurer leur intégration

La direction,rencontrée le 1er décembre, ne ménage pas sa peine pour que les choses se passent bien. Une fois la décision actée, la principale du collège Offenbach, Pascale Jeannot a mené avec ses équipes, en partenariat avec l’académie, le conseil départemental et ses homologues de Saint-Exupéry, une vaste réorganisation logistique afin de faciliter l’intégration des Vincennois dans l’établissement. «Ce n’est pas anodin une rentrée en 6e, nous considérons que c’est une année déterminante pour la réussite scolaire de nos jeunes. Alors, nous souhaitions faire en sorte que les collégiens de Vincennes puissent bénéficier des meilleures conditions d’accueil pour s’épanouir».

Pascale Jeannot est la principale du collège Offenbach de Saint-Mandé.

Pour ne pas perturber les 430 élèves habituels de l’établissement, leur emploi du temps n’a subi aucune modification, en revanche, certaines salles ont été réservées aux classes des Vincennois. «Ils commencent tous les jours à 9 heures parce que nous prenons en compte la distance, certains se déplacent en bus, en métro, d’autres viennent en trottinette, à vélo ou à pied. Autre petite adaptation, nous sommes passés à deux services au restaurant scolaire. Ainsi les élèves de Saint-Exupéry, tous demi-pensionnaires mangent à 13 heures»Le personnel d’entretien et de restauration du collège Saint-Exupéry a été totalement intégré aux effectifs du collège Offenbach, et les enseignants et personnels de vie scolaire se rendent régulièrement à Saint-Mandé.

«L’adaptation se passe bien, nous allons essayer de mettre en place des initiatives pour favoriser leur intégration, et nous ferons des points réguliers pour nous adapter en fonction de leurs besoins», indiquait la principale début décembre. A titre d’exemple d’initiative pour le rapprochement des élèves, l’association sportive du collège Offenbach devrait notamment accueillir les élèves de Saint-Exupéry pour qu’ils participent ensemble à des entraînements et des compétitions.

*Tous les prénoms des collégiens ont été modifiés

Propos recueillis par Antoine Letisserand et Florent Bascoul.

Voir tout le dossier sur le déménagement de Saint-Exupéry et sa pollution

4 commentaires pour L’intégration compliquée des 6ème de Saint-Ex à Offenbach
  • Le collège Offenbach a une mauvaise réputation depuis longtemps (absentéisme des professeurs, niveau médiocre / voir résultats du brevet, ambiance peu sympathique, communautarisme) et les saint-mandéens qui peuvent éviter d’y mettre leurs enfants le font souvent. Du coup, je comprends les petits vincennois qui doivent se sentir bien mal dans ce collège. Une pensée pour eux.

  • Pascal,
    Il suffit de lire votre commentaire méprisant pour en déduire que vos enfants ou petits enfants ne sont pas scolarisés dans cet établissement.
    Il faut dire que l’article basé sur des  »on -dit »et des  »il paraît » est particulièrement orienté vers la critique la plus négative .
    Moi, mes enfants ont été et sont encore élèves du collège Offenbach , je peux donc en parler et vous répondre que les parents qui font le choix de ce collège public ne le font pas par défaut ,comme vous semblez le croire mais parce qu’ils VEULENT LES METTRE DANS CE BON ÉTABLISSEMENT ,IL FAUT LE DIRE !Merci à Offenbach et à tous ceux qui le font vivre tous les jours .Vive la solidarité avec St Ex.

  • Nous avons choisi de ne pas mettre nos enfants à Offenbach par choix et nous ne le regrettons absolument pas.
    Rien de méprisant dans mon commentaire mais nous avons beaucoup d’amis qui ont leurs enfants scolarisés à Offenbach (pas par choix en l’occurrence) et leurs retours ne sont pas bons pour les raisons que j’ai listées précédemment. Quant aux résultats au brevet, ils se sont certes améliorés depuis la période 2012/2013 mais le taux de mentions au brevet 2017 (environ 65%) n’en fait pas un collège d’excellence.

  • « Nous avons entendu parler aussi de trottinettes volatilisées. »

    Nous avons entendu parler d’antivol solide à 1 point fixe, qui empêcherait le vol de trottinettes et vélos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *