Grands projets | Grand Paris | 02/02
Réagir Par

L’observatoire des marchés PME dans les chantiers du Grand Paris Express s’est réuni

L’observatoire des marchés PME dans les chantiers du Grand Paris Express s’est réuni © Genaro Bardy

Lancé fin 2016, l’Observatoire des PME de la SGP (Société du Grand Paris), l’établissement public en charge de la réalisation du métro Grand Paris Express, a tenu sa première réunion ce mercredi 1er février.

L’objectif de cet observatoire : s’assurer que l’engagement de la SGP que 20% de ce colossal marché (7 milliards d’euros rien que pour la ligne 15 Sud qui va traverser le Val-de-Marne) ira bien aux PME locales. Ce mercredi, étaient donc réunis la SGP, sous la houlette de son président du directoire, Philippe Yvin, la CCI Paris Île-de-France, la Chambre de métiers, la Cpme, la Fédération régionale des transports publics (FRTP), la Fédération française du bâtiment (FFB), le Medef Île-de-France, l’Insee et la Direccte. L’ensemble de ces acteurs travailleront à produire des indicateurs comptables de l’implication des entreprises locales. L’Insee sera impliquée dans l’élaboration de la méthodologie permettant d’établir ces chiffres. Les résultats des travaux de l’Observatoire seront ensuite présentés chaque année au Conseil de surveillance et au Comité stratégique de la SGP.

« L’Observatoire des PME complète un travail engagé depuis déjà un an par la CCI Paris Île-de-France. Sa plate-forme, CCI Business, informe les entreprises franciliennes sur les opportunités de croissance offertes par les chantiers du Grand Paris Express. 650 PME sont déjà inscrites sur cette plate-forme. Elles bénéficient de l’appui de conseillers dans chacun des huit départements franciliens, qui les mettent en relation avec les maîtres d’ouvrage », indique la SGP.

Ce mercredi, la SGP a aussi annoncé l’attribution d’un gros marché de travaux de génie civil sur la ligne 15 Sud à un groupement mené par Bouygues TP.

«Maintenant que les premiers marchés ont été attribués, nous allons rappeler leurs engagements aux différentes parties, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Grâce à cet observatoire indépendant, nous allons bénéficier d’un outil pour alerter les pouvoirs publics», espère Bernard Benoist, le président du XV du Val-de-Marne, qui avait lancé l’idée de cet observatoire il y a plusieurs mois.

Comment le chantier de la ligne 15 Sud doit donner du boulot aux habitants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *