Publicité
Publicité: Forfait améthyste Val-de-Marne
Politique locale | Villejuif | 15/12/2017
Réagir Par

L’opposition éjectée puis réintégrée en partie à l’OPH de Villejuif

Dernier épisode de l’ambiance toujours chaude bouillante de la vie politique villejuifoise, le renouvellement des élus locaux au sein du Conseil d’administration de l’OPH de la ville dans le cadre de son transfert au territoire.

Ce transfert au territoire, qui a déjà suscité un débat plus que tendu en septembre, doit en effet donner lieu, à l’occasion du Conseil de territoire du Grand Orly Seine Bièvre, prévu le 19 décembre prochain, à l’élection de nouveaux représentants politiques locaux. L’OPH n’étant plus sous la tutelle de la ville mais sous la tutelle du territoire, il doit donc compter au sein de son CA un certain nombre de conseillers territoriaux. C’est le seul changement pour l’instant. Le transfert des OPH au territoire ne signifie pas leur fusion et constitue simplement une première étape dans le changement de niveau de gouvernance.

C’est dans ce contexte que les villes ont adressé au territoire une liste de représentants au sein de l’OPH de leur ville, qui doit comporter à la fois des conseillers territoriaux, des personnes qualifiées, et des personnes qualifiées en qualité d’élues. Dans le cadre du consensus coopérative de ville actée entre tous les élus du territoire, il a en effet été convenu que chaque ville proposait sa liste concernant son OPH. Certaines communes ont choisi de délibérer en Conseil municipal, à l’instar de Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine, Thiais, Villeneuve-Saint-Georges, d’autres non, à l’instar d’Arcueil, Cachan, Villejuif.

Premier niveau de polémique : le mode de désignation

A Villejuif, le fait que cette liste n’ait pas été validée en Conseil municipal a suscité un premier niveau de polémique. « Selon l’article L5219-5 alinéa 8, la « commune » doit présenter ses candidats. Et comme chacun s’en rappel, ce point n’était pas à l’ordre du jour du CM du 8/12 qui a été reporté à demain soir. Pourquoi cette majorité municipale ne soumet pas au conseil une liste d’élu(e)s ? Et avec des membres de l’opposition afin que le suffrage universel y soit légitimement représenté ! Il y a 6 élus (dont 3 de Villejuif) + 2 « personnalités qualifiées ayant qualité d’élu », soit 5 sièges en tout pour Villejuif. Je demande à Monsieur le Maire de bien vouloir nous proposer demain soir en début de séance, comme l’ont déjà fait plusieurs communes – Ivry, Villeneuve Saint-Georges, Vitry et Thiais – d’ajouter un point à l’ordre du jour qui sera celui de délibérer des élu(e)s de notre commune qui siègerons au Conseil d’Administration de l’OPH de notre commune avec des siège attribués selon la diversité de notre Conseil Municipal à ce jour« , ainsi réclamé Jean-François Harel, conseiller sans étiquette, tandis que Philippe Vidal, conseiller LREM exigeait de même sur son site, lequel suggère que l’opposition soumette une autre liste en Conseil municipal, et prévient que  « le Président du Grand Orly Seine Bièvre, comme les groupes Politiques du Conseil Territorial de l’EPT12 ne pourront bien évidemment pas valider cette liste ». Sur ce sujet, on explique au cabinet du maire qu’il n’est pas nécessaire que la liste ait été votée en Conseil municipal, et que d’autres communes ont fait de même. Une information confirmée au cabinet de la présidence du territoire.

Deuxième niveau de polémique : la place de l’opposition

La deuxième raison de la polémique concerne le contenu même de la liste, qui, dans sa première mouture, présentée officiellement pour être votée le mardi 19, ne présentait plus aucun représentant de l’opposition. Alors que le Conseil d’administration comptait Claudine Cordillot, ancienne maire PCF de Villejuif, et Natalie Gandais (ancienne adjointe EELV passée depuis dans l’opposition), ces deux élues ont été remplacées par des élus de droite, de Villejuif ou d’autres communes.  Une proposition qui ne passe pas pour Natalie Gandais, qui dénonce un virage à droite toute du CA de l’OPH, et rappelle, sur son site les projets en cours au sein de l’OPH sur lesquels elle a demandé des documents qui lui ont été refusés, concernant l’élaboration du nouveau Plan Stratégique de Patrimoine (PSP). « Cela ne n’améliorera pas les conditions de vie des locataires, et risque de renforcer l’opacité de la gestion de l’OPH« , déplore l’élue.

« Traditionnellement, Villejuif fait toujours une place à l’opposition au sein du Conseil d’administration de l’OPH, et il y avait bien un siège pour l’opposition. Mais lors du vote du transfert de l’OPH à l’EPT, l’élue d’opposition a voté contre le transfert, nous en avons conclu qu’elle ne souhaitait plus siéger à l’OPH dans ce nouveau contexte« , motive-t-on au cabinet du maire pour expliquer l’élimination du siège d’opposition. « Depuis, il y a eu une discussion entre le maire et le président du Conseil de territoire, et nous avons compris qu’il s’agissait en fait d’un vote contre la loi Notre, nous avons donc bien prévu de faire place à l’élue d’opposition », poursuit-t-on au cabinet du maire. Le nom de Claudine Cordillot devrait donc figurer à nouveau sur la liste. Natalie Gandais, désormais dans l’opposition, n’a en revanche pas retrouvé son siège, et pourrait bien avoir sur ce point le soutien du groupe FG-EELV lors du cote en Conseil de territoire. « La question va être abordée cet après-midi lors de la réunion des présidents de groupe », fait-on savoir au territoire.

Le sujet devrait aussi certainement s’inviter au Conseil municipal de ce vendredi soir.

A lire aussi :

Débat tendu sur le transfert de l’OPH de Villejuif

5 commentaires pour L’opposition éjectée puis réintégrée en partie à l’OPH de Villejuif
  • Bien vu ! La liste présentée par M. le Bohellec, maire de Villejuif, pour être mise aux voix la semaine prochaine en conseil du Territoire Grand-Orly-Seine-Bièvre, est un véritable gag :

    Les six conseillers territoriaux :

    – Elie Yebouet : Droite Villejuif

    – Catherine Casel : Droite Villejuif

    – Annie Grivot : Droite Villejuif

    – Pierre Segura : nouveau – Adjoint au Maire Président de l’Office Public de l’Habitat de Thiais

    – Alain Afflatet : nouveau -Droite Vitry

    – Françoise Sourd : nouvelle – non inscrite l’Haÿ

    Les 5 personnalités « qualifiées en matière d’urbanisme, logement, environnement ou financement de ces politiques, affaires sociale »

    – Aurélien Deleu : nouveau – Etablissement de crédits – Arkéa Chargé (e ) de mission, chargé( e) d’opération, trouvé sur le site « forum des politiques de l’habitat privé »

    – Pierre Durand Perdriel : Architecte, époux de la collaboratrice politique des Obadia adjoints au mare de Villejuif, travaille pour Novigère

    Cristelle Esclangon : institutrice, était sur la liste de Bohellec. Aucune qualifications dans les-dits domaines

    Michel Bentolila ; expert comptable, époux de Catherine Casel (maire-adj. de le Bohellec)

    Sandrina Chanta : commerçante, membre du précédent CA comme les deux précédents, qui n’ont pas de qualification particulier dans le domaine en question.

    Les 2 personnalités ayant qualité d’élus :

    Youssef Bokreta : Droite Villejuif

    Maryse Dumont-Monet : Droite villejuif.

    Les autres représentants leurs organisations, et sont nommés par elles.

    Bref, un modèle de démocratie et de représentativité !!!

    Le cas de Natalie Gandais est plus particulier : les questions qu’elles pose à propos du patrimoine foncier et surtout de la sécurité incendie, ont semble-t-il dérangé. Y-a-t-il donc quelque chose à cacher ? Voyez ici : http://laveniravillejuif.fr/spip.php?article830

  • Super commentaire Monsieur Lipietz ! Si, si, je vous l’assure ! et qui vient en droite ligne avec ce que l’on peut lire sur le site Facebook de Philippe Vidal. Entreprises de démolition par excellence ! Il faut dégommer cette foutue majorité à tout prix ! Mais, j’y reviendrai ensuite.
    Un peu d’histoire. Vous avez toujours assumé vos idées écologiques et c’est une bonne chose. Si je voulais être « vache », je pourrais vous dire, ainsi qu’à Monsieur Vidal, que vous faites, vous aussi, alliance avec Gaborit, donc le FN (même si le dernier bulletin Villejuif notre ville n°223, page 25 précise que ce dernier est « sans étiquette) quand des rapports sont votés à l’unanimité. Mais en fonction de votre commentaire, vous aussi que vous le vouliez ou non, faites alliance avec la droite ! Mais si !! En 2014, vous vous êtes alliés avec l’actuel Maire ! C’était l’union sacrée… Aujourd’hui, n’en parlons pas !
    Mon père est un grand conservateur. Et j’ai retrouvé dans ses papiers les propagandes électorales depuis des années. 1995, vous êtes tête de liste de Villejuif Autrement – démocratie, solidarité, écologie. Et parmi les candidats, que voit-on ? Casel en 5ème position, Bentolila en 6ème. Curieux, non ? Et 6 ans après, vous êtes toujours tête de liste Les Verts – Villejuif autrement avec les mêmes ! En 2008, une liste : une autre GAUCHE est possible conduite par Jeanine Rollin-Coutant avec les mêmes et un petit nouveau : Mahrouf Bounegta ! Même si vous n’êtes pas en position d’être élu, c’est une sacrée alliance avec la droite !
    Aux dernières municipales Casel et Bentolila font équipe avec Vidal (divers gauche, je crois) qui se déclare Macroniste aujourd’hui. Si vous reprenez les appartenances politiques de la liste du Maire, beaucoup sont sans étiquette.
    Ah ! que je regrette le temps où je vivais dans un petit village du Midi de la France. Là bas, pas d’influence des partis politiques, pas d’étiquettes. Formidable, non ?
    Le dénommé Afflatet est conseiller municipal d’opposition à Vitry-sur-Seine, alors que Leprêtre est président du T12, je crois. Curieux là encore, non ?
    Pour en revenir à cette rubrique, comme à d’autres sujets, l’affrontement mené ne sert à rien, sinon à discréditer un peu plus la classe politique, surtout villejuifoise.

    • Ahem … Chère Madame, il est inutile d’aller chercher dans le grenier de vos parents. L’avantage d’un site « honnête » c’est qu’on y livre ses archives, gratuitement , au service des historiens tels que vous. Que Mme Casel , MMM Bentolila ou M. Bounegta ait été sur les listes électorales écologistes il y a quelques années y figure, facilement accessible, et de temps en temps c’est évoqué avec mélancolie. Par exemple, pas plus tard que la semaine dernière : http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article836
      Que d’anciens écologistes « retournent leur veste », est-ce une chose extraordinaire ? Cela n’arrive-t-il vraiment que chez le écologistes ? J’avoue ne pas comprendre où vous voulez en venir.
      Le billet de Mme C. Dubois était pourtant très clair : le Conseil d’administration de l’OPH reflétait la diversité des opinions politiques des villejuifois et villejuifoises (qui vivent cependant en bonne entente, je vous rassure). M. le Bohellec tente de renverser cette situation en construisant un conseil d’administration dont tous les élus sont de de droite , et, sous la pression du GOSB, a lâché du lest en prenant une communiste. Je confirme le billet de Mme Dubois en donnant la liste proposée par M. le Bohellec. Mon seul commentaire consiste à dire « c’est un véritable gag ».

      • Bonjour Monsieur Lipietz
        Mes observations : on va chercher les documents où l’on veut. Mais en consultant celui, « honnête » de l’Avenir à Villejuif, je suis obligée de constater que vous avez plus d’inimitiés que d’amitié. Des exemples ? Madame Cordillot, les dirigeants du PS, Vidal quand il était dans la majorité, Obadia, Casel , le Maire naturellement et bien d’autres… Une seule échappe à ces critiques, en dehors de votre groupe, bien sûr : Leydier. Pourtant, je suis persuadée que tout ce qui touche à la nature devrait rassembler et non diviser. Pour converser régulièrement, surtout les samedis et dimanches avec des habitants de Villejuif, de toutes sensibilités, beaucoup ne comprennent pas ce marquage strict, qui, aux dires de certains, revêt un caractère sectaire, dans les décisions prises en séance de conseil municipal. J’ai pris la décision de ne plus y aller. Même si demain, des municipales anticipées ont lieu, je m’interroge sur la nécessité d’aller voter. Quand je vois des qualificatifs peu élogieux à l’encontre des autres listes, mais franchement, je me demande avec qui vous ferez alliance ! 45 candidats ? Vous êtes combien aujourd’hui ? Ce n’est pas la majorité absolue ! Vous ferez alliance avec Vidal ? Avec Harel ? Tous deux qui ont leurs listes fissurées, ça ne fait pas beaucoup de mecs ! Avec le PS et le PCF ? Mais que pensent-ils de vos actions ? Vous les avez dégommés en 2014 et maintenant, les yeux doux ?
        Pendant des années, je le sais par nombre de relations non politisées, ce fut un immobilisme désarmant. C’est toute cette situation qui me rend terriblement amère . Mais je ne dis pas Amen systématiquement aux décisions prises par la majorité.
        Enfin, j’observe que vous n’avez pas répondu à l’ensemble de mes propos précédents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *