Manifestation | Villejuif | 07/07/2017
Réagir Par

Manif des agents hospitaliers de l’IGR Villejuif et l’hôpital de Chevilly

Manif des agents hospitaliers de l’IGR Villejuif et l’hôpital de Chevilly © FB CGT IGR

« Trop c’est trop ! » Tel était le thème de la manif organisée ce jeudi 6 juillet à l’appel de la CGT et de FO de l’IGR Villejuif.

Eu cause, les modalités de transfert de personnel entre l’hôpital de Chevilly-Larue fusionné depuis un an avec l’Institut Gustave Roussy (IGR) de Villejuif, parmi les plus grands centres anti-cancer d’Europe.

« Alors que depuis des mois nous alertons la direction sur les problèmes de charge de travail et de manque de personnel qui dégradent la qualité des soins, la direction vient de faire le choix de réduire encore davantage le personnel du site de Chevilly Larue. L’annonce faite la semaine dernière aux personnels soignants, sur les modalités de mobilité sur le site de Villejuif a été la goutte d’eau qui a fait déborder l’hôpital », dénoncent les agents dans un communiqué, faisant état de  « changement de lieu de travail du jour au lendemain ne permettant pas au personnel de s’organiser (garde d’enfant, rendez-vous programmés …) » et « d’absence de casier et de tenue sur le site de Villejuif pour les personnels« . « La direction laisse donc le choix entre passer préalablement sur le site de Chevilly Larue et transporter des tenues contaminées hors de l’hôpital ou transpirer toute la journée dans des tenues en papier-plastique », déplorent les agents.

Les agents dénoncent aussi ne perte de pouvoir d’achat qu’ils évaluent à « 230€ net par mois » et « des effectifs soignants très en deçà de la réalité de la charge de travail. », ainsi que « la  fin des plannings fixes ».

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Cancer, Chevilly-Larue, Institut Gustave Roussy,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *