Politique locale | Alfortville | 21/06/2017
Réagir Par

Michaël Bullara (ex LR) mènera une liste à la sénatoriale en Val-de-Marne

La France au coeur, tel est le nouveau mouvement politique que Michaël Bullara (ex LR), conseiller municipal d’opposition d’Alfortville qui siège dans le groupe de Cédric Tartaud-Gineste, compte porter au niveau national à l’occasion de l’élection sénatoriale du 24 septembre, à commencer par le Val-de-Marne où il mènera sa propre liste.

Pour nourrir sa liste, l’élu d’opposition, qui ambitionne de contribuer à la recomposition du paysage politique en promouvant une « droite sociale et humaniste« mais qui ne « croit pas au ni droite, ni gauche » et ne veut pas entendre parler de Macron-compatibilité, entend s’appuyer sur les élus minoritaires qu’il considère comme oubliés dans les états majors politiques locaux de son propre camp. « Nous ne sommes jamais invités dans les réunions de travail avec les parlementaires », regrette l’élu.

Président national des Jeunes RPR de 1999 à 2002, fondateur des Jeunes de l’UMP lors de la création du mouvement, nommé ensuite à la tête d’une mission ministérielle sur les pratiques culturelles, sportives et de jeunesse en 2003, l’élu, consultant en stratégie dans sa vie professionnelle,  compte sur ses réseaux tissés de longue date pour établir ses comptoirs un peu partout en France, même s’il n’a pas renouvelé son adhésion à LR en 2016, ne se reconnaissant pas dans les primaires. « Nous espérons avoir des délégations dans la moitié des territoires d’ici septembre. Une vingtaine sont en cours d’établissement dont 5 en Ile-de-France,  mais aussi dans le Nord, la Meuse, la Bretagne, et la Haute Garonne« , cite l’élu alfortvillais. Et dans le Val-de-Marne ? « La liste sera publiée pour moitié d’ici le 14 juillet« , promet le futur candidat qui envisage d’y mêler quelques non élus.

Bénéficiera-t-il du soutien de Cédric Tartaud-Gineste. Ce dernier se garde bien de se prononcer. « Michaël reste et restera un ami personnel et politique mais il est encore un peu tôt pour se projeter aux sénatoriales car il reste encore beaucoup d’inconnues à ce stade« , répond sobrement l’intéressé.

Pour rappel, l’élection sénatoriale est une élection de grands électeurs (parlementaires et élus locaux), contrairement aux législatives, municipales et présidentielles qui sont des élections au suffrage universel.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Alfortville, , , sénatoriales
10 commentaires pour Michaël Bullara (ex LR) mènera une liste à la sénatoriale en Val-de-Marne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *