Publicité
Publicité : Ordival 94
Emploi | Valenton | 27/09/2017
Réagir Par

Le mission locale de Valenton-Villeneuve-Saint-Georges travaille sur la mobilité

Le mission locale de Valenton-Villeneuve-Saint-Georges travaille sur la mobilité © Fb
Publicité

Sortir de son quartier, se risquer à prendre les transports pour se rendre en tout point de Paris et de sa banlieue, voilà qui n’est pas si évident pour des jeune squi n’en ont pas pris l’habitude. La mission locale de Valenton –  Villeneuve-Saint-Georges a décidé de s’attaquer au problème en travaillant sur la mobilité de ses jeunes grâce à un partenariat avec la RATP.

Vendredi dernier, l’opérateur de transport et la mission locale ont signé une convention pour mettre en place des ateliers mobilité. Ces temps de familiarisation au réseau de transports parisiens seront essentiellement destinés aux bénéficiaires de la garantie jeune (un dispositif qui consiste en l’accompagnement pendant un an de jeunes sans emploi et sortis du système scolaire ou de formation pour les aider à se mettre en phase avec le monde du travail). Une cinquantaine de jeunes adultes entre 16 et 25 ans bénéficient actuellement de la garantie jeune dans cette mission locale.

«Le premier mois, un groupe de jeune vient tous les jours à la mission locale pour prendre de bonnes habitudes, c’est ce que nous appelons le sas. Ils bénéficient de l’appui  des conseillers de la mission et prennent part à des séminaires thématiques en informatique, communication, budget ou logement. Ensuite pendant les 11 autres mois, ils prennent part à des formations ou bien ils commencent à travailler. L’aide financière évolue suivant les revenus qu’ils reçoivent au fil de l’année. Ces jeunes peuvent ainsi capitaliser cette année pour reprendre confiance en eux, remplir leur CV, valoriser leurs compétences. C’est un dispositif d’inclusion novateur qui fait sens», explique Ayadid Fatiha, directrice de la mission locale.

Le partenariat avec la RATP permettra d’ajouter un volet transports à cet accompagnement. « Les ateliers mobilités existent depuis 2005 auprès des publics en insertion ainsi que des retraités. Un agent accueille des groupes et leur donne toute une série de conseils et d’informations sur les déplacements, les tarifs, le savoir-vivre à bord des transports et quelques notions de citoyenneté. Au terme de l’atelier, les participants se voient remettre un certificat de mobilité», décrit Eve Bel-Ange, responsable en ingénierie sociale pour la RATP en Val-de-Marne.

Haris, 20 ans et titulaire d’un bac pro en microtechnique a arrêté ses études, mécontent de sa formation. Après avoir passé plusieurs mois à candidater à des emplois dans la restauration rapide et la grande distribution, il tente une formation en informatique mais là encore, le contenu ne lui donne pas satisfaction. L’habitant de Villeneuve-Saint-Georges obtient finalement un CDD de 5 mois dans le bâtiment. Cette fois-ci, Haris a trouvé un métier qui lui plaît : calorifugeur. « La garantie jeunes m’aide financièrement, elle peut me permettre de trouver une formation dans le secteur que je recherche, j’ai apprécié les informations que l’on nous a donné par rapport à la sécurité sociale. Puis c’était intéressant de rencontrer des personnes avec des parcours différents pour échanger », commente-t-il. Si tous les jeunes n’ont pas besoin d’ateliers pour savoir prendre le métro, cela leur permet aussi de nouer contact avec cette institution de transports et de pouvoir poser toutes les questions pratiques qu’ils souhaitent.

D’ici la fin de l’année, la mission locale espère avoir reçu 100 bénéficiaires de la garantie jeune.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi