Publicité
Publicité: Welcome 94
Politique locale | Alfortville | 08/10/2017
Réagir Par

Mouvement du 1er juillet: nouveau comité à Alfortville

Lancé cet été par Benoit Hamon, le Mouvement du 1er juillet (M1717) compte déjà une douzaine de comités locaux en Val-de-Marne.

Pour l’heure, le mouvement s’attelle à tisser un réseau de comités par commune, invitant les sympathisants à initier des réseaux à leur échelle via la plate-forme Internet.  Dans le Val-de-Marne, la carte du mouvement répertorie des comités à Alfortville,  Choisy-le-Roi, Créteil, Fontenay-sous-Bois, Fresnes,  L’Haÿ-les-Roses, Le Kremlin-Bicêtre, Maisons-Alfort, Le Perreux-sur-Marne, Saint-Maur-des-Fossés, Vincennes, ainsi qu’un comité thématique à Villiers-sur-Marne.

« Nous sommes pour l’instant une trentaine d’inscrits à Alfortville », explique Etienne Fillol (photo), initiateur du comité. Pour l’instant, pas encore de structuration avec des chefs de file. « Les choses se structureront après le rassemblement de décembre », explique le militant. Adhérent au PS de 2006 à 2011, et déjà Hamoniste à l’époque, Etienne Fillol avait quitté le PS au moment des primaires de 2011, en désaccord avec la ligne Hollande, avant de replonger dans la campagne de 2017, cette fois avec son candidat favori. Qui s’est inscrit dans le comité ? Des anciens du PS ? « Je pensais que ce serait essentiellement des anciens membres du PS mais justement pas. Il y en a mais il y a aussi d’anciens écologistes et aussi beaucoup de personnes pour qui il s’agit du premier engagement », explique Etienne Fillol, confiant néanmoins qu’il y a quelques élus municipaux au sein du comité.

D’ici le mois de décembre, le comité alfortvillais entend faire entendre sa voix en organisant des conférences débat et sera également de la partie lors de la mobilisation du mardi 10 octobre. « Nous appelons tous les citoyens à manifester leur refus du démantèlement en cours de ce bien commun qu’est le service public et soutenons pleinement l’initiative de plusieurs municipalités –dont Alfortville– de se déclarer « ville morte » ce jour-là« , indique l’initiateur du comité alfortvillais.

Voir la carte des comités du département, qui disposent tous d’une page Facebook et d’un compte twitter.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

5 commentaires pour Mouvement du 1er juillet: nouveau comité à Alfortville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *