Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 02/07/2017
Réagir Par

Mouvement Hamon : risque de débandade au PS Val-de-Marne?

Mouvement Hamon : risque de débandade au PS Val-de-Marne? © Nito
Publicité

Dans la foulée de la création de son mouvement du 1er juillet 2017 (#M1717), Benoit Hamon, qui réunissait ses troupes au bois de Vincennes ce samedi 1er juillet, a annoncé son départ du Parti socialiste. Est-ce à dire que sur le terrain, les Hamonistes quitteront le navire déjà mis à mal par l’abordage En Marche ? 

Soutien de Valls aux primaires avant de faire la campagne de Hamon une fois celui-ci officiellement candidat, Luc Carvounas, récemment élu député de la 9e circonscription, a adhéré au nouveau mouvement dès la première heure après avoir participé à plusieurs réunions de préparation, mais n’entend pas pour autant quitter le PS, regrettant même que cette initiative se positionne hors du parti. « Ce mouvement de Benoit Hamon, tout comme celui de Anne Hidalgo (Dès demain) constituent autant de pierres à l’édifice pour reconstruire la gauche, travail qui va être long. Je regrette que le mouvement du 1er juillet se situe hors du PS mais je l’entends. L’essentiel est que l’on continue à travailler ensemble. L’heure n’est pas à choisir l’un plus que l’autre ou l’autre plus que l’un. Nous avons besoin de strates qui s’additionnent et de sortir du sectarisme entre aile droite et aile gauche du parti. Ces deux visions se sont toujours combattues mais n’ont jamais souhaité mettre fin à leur bail commun. S’opposer les aux uns autres ne revient qu’à faire place à la droite et à l’ultralibéralisme », plaide le député-maire d’Alfortville, qui transmettra son écharpe de maire à son 1er adjoint, Michel Gerchinovitz le 13 juillet prochain. Comment reconquérir le peuple, au-delà des querelles d’appareil ? « Avec des comités locaux, une plate-forme collaborative, un inter-groupe au parlement…« , cite l’élu.

Soutien de Benoit Hamon dès les primaires, Sophie Taillé-Polian, conseillère régionale PS du Val-de-Marne qui s’est aussi engagée dans le mouvement, ne sait pas encore si elle restera ou pas au PS. « Quoi qu’il en soit, même si je pars, ce ne sera pas en claquant la porte », indique l’élue, qui partage la vision d’un nécessaire dialogue entre les gauches.

« Les anciens hamonistes ont toute leur place au parti », insiste de son côté Jonathan Kienzle, premier fédéral PS du Val-de-Marne, qui plaide, lui, pour la clarté des positions. « Je souhaite que les gens choisissent et ne soient pas à la fois dedans et dehors. Je souhaite bonne chance à Benoît Hamon que j’apprécie et dont j’ai apprécié de faire la campagne, mais je regrette qu’il ne porte pas ses idées à l’intérieur du PS. C’est pas avec 50 mouvements qu’on va y arriver, je ne pense pas que cela va simplifier les choses ni éclairer les Français, et il y a un moment où il faudra savoir se rassembler.  Le PS, s’il est rénové, arrivera à fédérer les autres forces de gauche », plaide le conseiller régional.

En attendant, le Conseil national se réunit samedi 8 juillet pour élire une direction collégiale, « une équipe », préfère Luc Carvounas, jusqu’au prochain congrès.
Le député d’Alfortville, lui, verrait bien un premier pré-congrès avant les Européennes de 2019, avant un vrai congrès une fois passé le cap de ces élections pour attaquer les échéances électorales suivantes.

Porte-parole de Jean-Luc Mélenchon en Val-de-Marne, François cocq, maire-adjoint LFI de Champigny-sur-Marne, regrette pour sa part que Benoit Hamon ne quitte le PS que maintenant que les élections sont passées. « Que ne l’a-t-il pas fait plus tôt ? La présidentielle en eût été changée« , tacle l’élu.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Mouvement Hamon : risque de débandade au PS Val-de-Marne?
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi