Politique | Villeneuve-Saint-Georges | 14/03/2017
Réagir Par

Nicolas Dupont-Aignan est venu bichonner ses électeurs du Sud Val-de-Marne

Publicité

 "Le peuple. Nicolas Dupont-Aignan propose un vrai projet pour le peuple ! s'enthousiasme Patrick, 47 ans, chef d'une petite entreprise, et fervent soutien du député-maire d'Yerres depuis 2009. 

La notion du peuple a toujours été au coeur de son programme, et ça je pense que ça change des Marine et des Fillon… Regardez, le bouquin de son programme est à trois euros seulement, Fillon lui, n’hésiterait pas à augmenter le prix de dix euros! »

À 19h30, le président de Debout La France n’est pas encore arrivé, mais quelques 200 fans l’attendent déjà avec patience à la salle de triage de Villeneuve Saint-Georges. « Avec lui, ça va être le grand nettoyage, on va balayer l’UMPS, qui au passage, a créé le front national« , poursuit le quadra.

Après avoir annulé au dernier moment la table-ronde prévue dans l’après-midi avec les commerçants de Saint-Maur-des-Fossés, pour cause d’interview télévisée, le candidat fait son entrée vers 20 heures.  Il remercie les habitants, son équipe de campagne,  les journalistes, puis démarre par une phrase choc : « Notre pays est en train de crever ». Et d’enchaîner avec une attaque des politiques « pourris« , de la « gauche bobo« , trop occupée dans ses « salons et ses châteaux dorés« . Les promesses : suppression des privilèges, mesures sociales, méritocratie, France de propriétaires.

Non convié aux débats de TF1, le candidat invite ses fidèles à diffuser eux-mêmes son message. Une non-invitation qui scandalise aussi Nicole, 55 ans. « Si les journalistes étaient plus présents à ses meetings, l’invitaient sur les plateaux, ce serait super pour lui comme pour nous. Tous les gens qui sont là, ce soir, ont une voix eux aussi. On ne se laissera pas faire! »

Une Marseillaise pour clore le meeting et l’on se presse pour acheter le programme, et parler politique… Autour du verre de l’amitié, trois militantes voient dans le député essonnien un destin gaullien. « De Gaulle était un grand monsieur… En France, quand on a des idées, il ne faut pas hésiter. Dupont-Aignan l’a très bien compris! »

En 2012, Nicolas Dupont-Aignan avait obtenu 1,79 % des suffrages et selon les sondages actuels, le président de Debout La France ne franchirait pas non plus la barre des 5% en 2017. Mais l’élu ne joue pas que pour la présidentielle. Les législatives suivront de près et c’est à Villeneuve-saint-Georges, proche de son fief essonnien, ainsi que dans le plateau briard voisin, que son mouvement a fait les meilleurs scores dans le département aux dernières élections. Aux régionales de 2015, NDA avait ainsi dépassé Valérie Pécresse à Villeneuve-Saint-Georges. De quoi motiver pour faire fructifier ce capital électoral.

A lire aussi : 

Nicolas Dupont-Aignan s’installe dans le plateau briard

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

9 commentaires pour Nicolas Dupont-Aignan est venu bichonner ses électeurs du Sud Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi