Publicité
Publicité: Forfait améthyste Val-de-Marne
Entreprendre | Ivry-sur-Seine | 30/10/2017
Réagir Par

Opération crowdfunding pour Mask generation

Maksk generation, c’est la startup ivryenne qui conçoit des masques anti-pollution à la fois design et capables de filtrer les particules fines et bactéries. 

Désormais accueillie au sein de l’incubateur Descartes, à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne), la nouvelle pousse, qui a commencé par peaufiner son prototype, pour concilier confort, esthétique et efficacité des maques industriels, se lance dans la production.

C’est dans ce contexte qu’elle vient de lancer une campagne de crowdfunding pour financer ses premières collections. Chaque tranche de financement bouclée permettra de mettre en production une collection.

Techniquement, les maques reposent sur deux filtres : un premier filtre extérieur de niveau FFP1, qui filtre les poussières, et un second filtre de niveau FFP3 qui filtre les particules fines (PM10 et PM 2,5) ainsi que les virus et bactéries. Le filtre de niveau FFP1 peut être réutilisé et lavable à la main. Le filtre FFP3 est efficace durant 8 heures et doit ensuite être changé. (Compter 19 euros pour 10 masques).

Côté design, la startup, créée en juillet 2016 par Simon Saw  et Laura Cooper, respectivement président et directrice générale, a imaginé des modèles fluo pour les cyclistes, entouré de cuir pour les urbains chics, et encore avec des dessins de nounours et d’éléphant pour les enfants.

Lancée sur la plate-forme Kickstarter début octobre, l’opération de crowdfunding, qui permet aux premiers utilisateurs de pré-commander leur masque, a d’ores et déjà permis de récolter un peu plus de 9 000 euros et de mettre en production une première collection.

L’entreprise promet également le lancement d’une application mobile d’ici début 2018, pour connaître le niveau de pollution du jour de l’endroit où l’on se trouve.

Fin 2016, Mask generation avait participé à la première édition d’Impuls’heure,  un rendez-vous initié par l’association Campus Urbain pour aider les nouveaux entrepreneurs à développer leur projet en le soumettant à un parterre de professionnels chevronnés. Depuis, l’entreprise a été soutenue par BPI France, le Materiaupôle, le réseau Entreprendre Val-de-Marne…

En savoir plus sur la collecte et l’entreprise

A lire ausi :

A Ivry-sur-Seine, Mask Generation fait du masque anti-pollution un article de mode

 

2 commentaires pour Opération crowdfunding pour Mask generation
  • Bon courage.
    Pour l’instant, les particules sont trop … fines pour êtres filtrées par des masques.

    Pour ceux qui visent l’efficacité, ça existe :

  • Tout ça m’a l’air de bien couvrir, surtout avec des lunettes.
    Mais pour ce qui est de la loi interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public ?

    Certes, elle a des exceptions prévues :
    « L’interdiction ne s’applique pas si la tenue est prescrite ou autorisée par des dispositions législatives ou réglementaires, si elle est justifiée par des raisons de santé ou des motifs professionnels, ou si elle s’inscrit dans le cadre de pratiques sportives, de fêtes ou de manifestations artistiques ou traditionnelles »

    Travail, santé, etc…. C’est jouable.
    Mais il faudrait cadrer ça juridiquement, pour éviter des divergences d’interprétations locales avec des forces de l’ordre… Dans une manif, allez expliquer que vous portez un filtre à microparticules pour éviter la pollution des lacrymos, seulement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *