Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Exposition | Grand Paris | 19/11
Réagir Par

Du Paris des autoroutes au Grand Paris écolo: expo en ligne pour les 50 ans de l’Apur

« A la politique du coup par coup doit se substituer une politique d’ensemble de tous les transports parisiens« , mettait en garde l’Apur en conclusion de son rapport sur un projet d’autoroute Nord-Sud dans Paris intramuros, en 1971,

plaidant pour une mise en cohérence des projets urbains avec les objectifs affichés, notamment concernant les transports en commun.

Agence d’urbanisme de Paris et désormais aussi de la Métropole du Grand Paris, l’Apur (Atelier parisien d’urbanisme) fête ses cinquante ans avec une exposition en ligne qui revient sur les grands choix urbanistiques qui ont modelé la capitale depuis les années du tout autoroute à celles de la « métropole durable ». L’occasion de quelques focus sur les réalisations remarquables qui ont contribué au nouveau visage de Paris, et aussi sur celles auxquelles la ville a échappé, comme cette quatre voies Nord-Sud qui aurait substitué à plusieurs places emblématiques des échangeurs automobiles.

© Apur

Le projet d’autoroute Nord-Sud à l’intérieur de Paris

En se promenant dans les cinq décennies de son existence, l’Apur raconte en projets les grands moments urbains de la ville et ses premiers schémas d’aménagement. Voie express rive droite en 1967, périphérique et tour Montparnasse en 1973, déménagement des Halles en 1969 , création de la région Ile-de-France en 1976, schéma directeur des espaces verts et réaménagement des bois de Boulogne et Vincennes en 1978, inauguration des nouvelles Halles en 1979, politique nouvelle de rénovation urbaine en 1982, inauguration de la Cité de la Villette en 1986, opéra Bastille, pyramide du Louvre et Grande Arche en 1989, opération rive gauche, inauguration de la nouvelle Bibliothèque nationale de France rive gauche en 1995…

Progressivement, la nécessité de penser l’urbanisme en tenant compte de toutes ses composantes sociétales et en développant une vision d’ensemble s’impose. Le rééquilibrage Est-Ouest s’opère avec  le plan programme de l’Est de Paris en 1983 qui concerne sept arrondissements et donnera lieu à de nombreux réaménagements, de Bercy à la Villette en passant par la rive gauche. On réalise aussi la nécessité de préserver les espaces verts, valoriser les bois.

En pleine mue, la capitale commence aussi à s’intéresser à ses faubourgs. Cela commence par les arrondissements  intra-muros proches du périphérique, avec le  schéma d’objectifs pour l’aménagement de la couronne en 1988. Il y aussi la mission Banlieues 89, d’abord animée par une association puis reprise dans une mission interministérielle en 1983, qui réfléchit à l’amélioration de l’urbanisme en banlieue avec l’architecte Roland Castro et l’urbaniste Michel Cantal-Dupart. Un prélude à la politique de la ville. En parallèle des schémas d’aménagement de la région (Padog dès 1960 puis SDAURP en 1965, SDAURIF en 1976, SDRIF en 1994…), les villes organisent elles-mêmes leur coopération avec la naissance de Paris Métropole (devenu le Forum du Grand Paris métropolitain) en 2009.  Puis vient la moi Maptam de création des métropoles qui instaure la Métropole du Grand Paris. Les projets deviennent grand-parisiens, du nouveau Vélib au Grand Paris Express.

© Apur DAU

Schéma d’aménagement de la couronne parisienne (intra-muros)

Toutes ces mutations et ces étapes, l’Apur les raconte avec une foultitude de documents d’époque.

Plonger dans l’exposition des 50 ans de l’Apur

 

 

 

Un commentaire pour Du Paris des autoroutes au Grand Paris écolo: expo en ligne pour les 50 ans de l’Apur
  • On est très – très – très loin du « Grand Paris écolo » en terme de transports.

    Si la ligne 15 et certains autres projets sont bénéfiques, on continue en 2017 de construite des voies rapides et d’artificialiser des terres, et on fait toujours aussi peu, globalement pour les transports en commun (fréquences, cadencements, site propre qui disparaît carrément -pour une autoroute à 240 Millions d’€ 🙂 celui de la N19, aussi peu pour le vélo et vélo électrique, et la marche, piétons ou handicapés : On ne fait même pas respecter du tout l’article 417 -11 du code la route :
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006074228&idArticle=LEGIARTI000006842299

    Non respect du Code l’environnement aussi :
    http://www.fub.fr/droit

    Non respect du décret 2015 -808 :
    http://www.fub.fr/fub/actualites/fiche-fub-doubles-sens-cyclables

    Manque de respect total, et chiffres de déplacements défavorables, qui s’en étonnera ?

    « Gouverner c’est prévoir » ? Ah bon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *