Politique locale | Val-de-Marne | 20/01/2017
Réagir Par

Pas d’augmentation d’impôts départementaux à prévoir en Val-de-Marne en 2017

Pas d’augmentation d’impôts départementaux à prévoir en Val-de-Marne en 2017

Le président PCF du Conseil départemental, Christian Favier, a indiqué à l’occasion de ses voeux à la presse que la fiscalité ne serait pas à nouveau mise à contribution cette année 2017 pour boucler le budget du département.

Si aucun accord n’a été trouvé  avec l’Etat pour une reprise en charge du RSA, le département bénéficiera d’un coup de pouce de 12 millions d’euros dans le cadre du déblocage d’un fonds national de 200 millions d’euros destiné à compenser une partie du  reste charge des départements lié à cette allocation. « Cette somme est toutefois à rapprocher des plus de 100 millions d’euros que notre seul département a dû prendre en charge sur ses ressources en 2016 pour cette allocation du RSA », a néanmoins souligné l’élu. Afin d’éviter le recours à une hausse d’impôts, les services ont été passés au tamis, avec en moyenne une diminution de 3,5% de leur budget, y compris dans le budget annexe, voire plus dans certains services comme la communication ou l’événementiel, avec notamment la suppression de la partie festive du festival de l’Oh!  pour compenser les services aux budgets incompressibles. « Les arbitrages sont compliqués car nous avons de nombreux élus dans l’exécutif qui défendent tous la légitimité de leurs actions, mais il y a quelques mois, nous avions encore 50 millions d’euros à trouver pour boucler le budget« , indique le président du département. Certains arbitrages promettent du reste un vif débat avec l’opposition lors du vote du budget le 6 février prochain, concernant notamment les participations à l’aide à domicile. « Ces efforts nous permettront, en 2017 comme je l’avais indiqué lors du débat d’orientations budgétaires, de ne pas recourir à une hausse de la fiscalité et de contenir notre budget de fonctionnement à 1 371 millions d’€, soit une très faible progression de 0.3% « , a promis l’élu.

Côté investissements, le sénateur a annoncé un budget de 335 millions d’euros, qui s’appuiera sur un niveau d’emprunt de 160 millions d’euros comprenant plusieurs prêts à taux zéro et prêts à croissance verte. Au programme : l’achèvement ou le démarrage de plusieurs collèges comme Decroly à Saint-Mandé, Pissarro de Saint-Maur-des-Fossés, Seine Gare à Vitry-sur-Seine. Dans les prochaines années, quatre nouveaux collèges devraient être programmés pour faire face à la croissance de la population, à commencer par celui de Valenton-Limeil, un gros porteur d’une capacité de 650 élèves destiné à faire face à l’explosion démographique de Limeil-Brévannes, mais aussi à Ivry Plateau (en plus du nouveau collège d’Ivry Confluences), sur le plateau de Champigny et à Vitry-sur-Seine. Côté transports, le président a rappelé le lancement des travaux de génie civil du tramway T9, attendu pour 2020, et auquel le département contribue à hauteur de 120 millions d’€. Le Val-de-Marne sera également impliqué dans la poursuite des travaux du Grand Paris Express, dont les lignes 15 Sud et 14 Sud sont désormais en plein chantier. « Le département terminera ce printemps, à Champigny, les travaux de prolongement de la rue Benoît Frachon ainsi que le bassin de rétention dit de la Bonne Eau, à Villiers, ouvrage mutualisé avec le site de maintenance des métros », a indiqué l’élu. Concernant les routes, ce-sont 10 kilomètres supplémentaires d’aménagements cyclables qui ont été annoncés, et concernant la petite enfance, les projets de nouvelles crèches démarreront par Gentilly, Fontenay-sous-Bois, Orly et Le Plessis-Trévise. Un bus prévention santé devrait également être inauguré cette année ainsi qu’une nouvelle PMI du Petit-Pré-Sablières à Créteil et des nouveaux locaux PMI à Vincennes, en partenariat avec les communes. Reste également la question de la mise en place de la carte Améthyste à tarif réduit pour les retraités imposables, toujours en négociation avec la région.

Le budget 2017 sera voté lors de la prochaine séance plénière du Conseil départemental, le lundi 6 février. Le débat d’orientation budgétaire a eu lieu en décembre.

A lire aussi : 

Finances locales, le Val-de-Marne fixe son cap pour 2017

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags Budget, Budget du Conseil général,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi