Education | Accueil Val de Marne (94) Charenton-le-Pont | 14/12/2017
Réagir Par

Passe d’armes gauche-droite sur les rythmes scolaires à Charenton

Passe d’armes gauche-droite sur les rythmes scolaires à Charenton
Publicité

A Chanreton-le-Pont, c’est à partir de ce jeudi 14 décembre que les parents d’élèves sont invités à donner leur avis sur les rythmes scolaires par Internet jusqu’au 20 décembre, après une première consultation des Conseils d’école qui se sont prononcés pour un retour à la semaine de 4 jours.

Deux choix sont proposés : le maintien à 4,5 jours par semaine avec classe le mercredi matin, dans des conditions identiques à cette année, ou le retour à la semaine de 4 jours comme avant la réforme.

Pour le groupe d’opposition PS, le compte n’y est pas, qui a demandé qu’une troisième option soit proposée pour conserver 4,5 jours en réduisant la pause méridienne de 2 heures à 1h30. « Cette option présente le mérite de journées plus courtes pour les élèves et les enseignants et va dans l’intérêt de tous« , motivent les élus d’opposition Loïc Rambaud, Alison Uddin et Gilles-Maurice Bellaïche. « Nous dénonçons la vision purement financière qui amène certaines villes à revenir à une organisation à 4 jours créatrice d’inégalités entre les enfants et appelons la municipalité Charentonnaise à ne pas faire ce choix. Les parents doivent savoir qu’un retour à 4 jours n’aurait pas nécessairement les effets escomptés de réduction de la fatigue des enfants (par ailleurs plutôt contestée) si les journées d’école devaient commencer ¼ d’heure plus tôt et se finir plus tard chaque soir selon le modèle soumis au vote par la municipalité de Charenton. Comme à Vincennes et Maisons-Alfort, nous invitons les parents Charentonnais à exprimer leur choix de rester sur une organisation à 4 jours ½« , poursuivent les élus.

« Nous découvrons cette proposition qui n’a absolument pas été évoquée, ni par l’opposition en commission municipale ni par les parents en conseils d’écoles », réagit le maire LR Hervé Gicquel. « Il nous parait grandement préférable de faire déjeuner les enfants pendant une durée de 2 heures pour leur bien-être, comme cela est le cas originellement. En effet, ce temps est nécessaire pour que les enfants puissent reprendre leur après-midi de cours en toute sérénité et avec une capacité de concentration favorable à l’apprentissage, accentuée grâce à cette coupure. D’autre part, nous avons comme orientation politique de proposer une pause méridienne complétée par des animations de qualité et des projets pédagogiques préparés par les équipes éducatives. De plus, sur cette amplitude horaire, les enseignants accompagnent les enfants qui en ont besoin, à travers des Activités Pédagogiques Complémentaires (APC). Pour toutes ces raisons, il n’est donc pas envisagé de modifier la durée de la pause méridienne« , informe le maire. « S’agissant des rythmes scolaires, la municipalité de Charenton poursuit la consultation de la communauté éducative afin de prendre la décision la plus adaptée au contexte local », poursuit l’édile, rappelant la consultation des conseils d’école et désormais des parents dans leur ensemble. « A l’issue de ces consultations, la municipalité arrêtera sa décision et informera courant janvier 2018 les parents comme l’Inspection Académique de l’organisation retenue pour la rentrée de septembre prochain », s’engage l’élu.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi