Santé | Le Perreux-sur-Marne | 20/10/2017
Réagir Par

Le centre d’imagerie médicale de l’Orangerie passe à la 3D

Le centre d’imagerie médicale de l’Orangerie passe à la 3D
Publicité

Modélisation 3D, plus faible taux de radiation et prise de cliché dans une posture normale, telles sont les promesses de la nouvelle cabine radio inaugurée ce jeudi par le centre d'imagerie médicale de l'Orangerie au Perreux-sur-Marne.

Comme dans une grande cabine de douche, les patients pourront se tenir debout pour que la machine procède à la radio. « Pour la première fois nous avons un système qui apporte une vision gobale du corps, d’excellente qualité, en position debout, et qui permet d’adapter les procédures thérapeutiques, notamment rachidiennes à la morphologie du patient. La modélisation 3D nous permet d’étudier le corps dans le plan axial, et de redresser de potentielles erreurs majeures sur les clichés traditionnels de face et de profil en cas de déviation simultanée dans plusieurs plans de l’espace » développe Raphaël Campagna, radiologue musculo-squelettique. « C’est très intéressant d’avoir une visibilité de l’ensemble pour comprendre le squelette dans son environnement gravitationnel. Cela peut intéresser les orthopédistes ou les neurologues. Ce n’est pas ce qu’on faisait avant puisqu’on regardait seulement quelques parties du corps de manière isolée. C’est une prise de conscience assez récente de l’ensemble de la communauté médicale », note Russandra Cosson, neuroradiologue.

Le système, développé par EOS Imaging, peut ainsi permettre au chirurgien de mieux intervenir avant de réaliser son geste chirurgical, ou encore de recueillir tous les éléments nécessaires pour adapter la prothèse de hanche avant la mise en prothèse, en cas d’arthrose par exemple. La scoliose de l’enfant et les troubles posturaux de la personne âgée sont autant de pathologies qui pourront être prises en charge autrement. Pour les patients en incapacité de se tenir debout, une chaise radio-transparente peut s’installer dans la cabine. Les doses d’irradiation y sont inférieures de 50 à 85% à celles des systèmes standard de radiologie, et de 95% inférieures aux doses délivrées par les examens scanner les moins irradiants,  promettent également les professionnels de santé. « Moins irradier les gens est très important. Si la pathologie du patient peut se voir sur ce système, nous le ferons passer en priorité« , insiste le radiologue.

La nouvelle « cabine » et la chaise radio-transparente du centre d’imagerie de l’Orangerie au Perreux-sur-Marne.

 

 

Cet investissement représente à la fois un enjeu « médical et local » pour les radiologues. Dans le quartier pavillonnaire des Joncs Marins, il est vrai que ce centre d’imagerie fait figure d’exception. « L’amélioration du bien-être des personnes âgées est un enjeu pour réduire la dépendance aux soins. Nous avons le souhait de conserver ces pôles santé. En cette période de déserts médicaux, c’est aussi une vraie attraction pour attirer les médecins« , se réjouit de son côté Christel Royer, maire LR du Perreux, invitée à l’inauguration du dispositif. « Nous faisons le pari que c’est parce qu’on est loin de Paris que c’est justement là qu’il faut investir« , motive l’équipe médicale.

Inauguré en 2009, le centre d’imagerie de l’Orangerie s’est construit sur les terres de l’ancienne clinique. Ce pôle santé est composé aujourd’hui d’une équipe de 21 radiologues et propose échographie, radiographie, salle d’infiltration, mammographie, micro et macro-biopsie.

Raphaël Campagna, radiologue

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , avec comme tags Christel Royer, L'Orangerie, Le Perreux-sur-Marne, Personnes âgées, Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi