Santé | Créteil | 27/09/2017
Réagir Par

Une pétition pour soutenir le docteur Villafane à Henri Mondor

Publicité

Soigner la maladie de Parkinson à partir de traitements à base de Nicotine, tel est l'objet des recherches du docteur Villafane à l'hôpital Mondor, qui a fait l'objet d'un licenciement.

D’abord soutenu dans sa démarche, le médecin n’a pas pu poursuivre ses recherches en raison des conclusions des premiers tests, insuffisamment concluantes, et a été licencié pour avoir continué à prescrire de la nicotine. Un certain nombre de ses patients, au contraire, estiment que ce remède leur a été bénéfique. Pour soutenir le médecin, l’association A2N (Association Neurothérapie et Nicotine), qui regroupe depuis 2013 des patients et des familles de patients dont l’objectif est de reconnaître l’efficacité de la Nicotine à l’Etat Pur Transdemique (NEPT) dans le traitement des maladies neuro-dégénératives, a mis en ligne une pétition, et profitait ce mardi de la marche de l’AP-HP pour faire entendre sa voix, alors que le médecin entamait sa dernière journée au sein de l’hôpital.

« En licenciant ce docteur, l’hôpital laisse 1 600 patients en rupture de soins!», s’indigne Alain Janvier, membre de l’association.

Adressée au Président de la république et à la ministre de la Santé, la pétition a déjà récolté plus de 500 signatures. « Nous demandons en première décision, le maintien du Docteur Villafane (…) que la mise en place des moyens de suivi des patients aujourd’hui sous traitement soit menée dans la concertation, que les moyens de recherche soient dimensionnés en rapport avec les besoins, et que soit poursuivie l’introduction des traitements à de nouveaux patients, soit à titre compassionnel, soit à titre expérimental, sur la base du volontariat, jusqu’à l’obtention des autorisations officielles donnant droit à la NEPT d’être reconnue en tant que procédé thérapeutique validé définitivement et à part entière », plaide la pétition.

 

 

Voir la pétition en ligne sur Change.org

A lire aussi 

La marche Sud Santé s’est arrêtée à Mondor

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags AP-HP, Henri Mondor, pétition, Recherche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi