Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Environnement | Val de Marne | 17/11
Réagir Par

Pollution des sols: 7 écoles et 5 crèches diagnostiquées en Val-de-Marne

Hasard du calendrier. L’association Robin des Bois a choisi de publier hier l’inventaire francilien des établissements accueillant des jeunes de moins de 18 ans qui ont fait l’objet d’une campagne de vérification depuis 2012 par le ministère de l’Ecologie. 7 écoles et 5 crèches sont concernés en Val-de-Marne.

Cela ne veut pas dire qu’il s’agit des seules écoles et crèches susceptibles d’être posées sur des sites partiellement ou anciennement pollués, mais qu’il s’agit des sites qui ont été diagnostiqués. L’association, qui a obtenu ces données publiques après un recours à la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA), avait déjà publié les résultats concernant  les Hauts-de-France et la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur il y a quelques semaines.

Les sites concernés sont issus de la base de données Basol qui recense les sites potentiellement pollués et Basias qui recenses les sites qui ont accueilli des activités industrielles. Les diagnostics ont classé leurs conclusions en 3 catégories : A (Les sols de l’établissement ne posent pas de problème), B ( Les aménagements et les usages actuels permettent de protéger les personnes des expositions aux pollutions, que les pollutions soient potentielles ou avérées. Des modalités de gestion de l’information devront cependant être mises en place pour expliquer ce qui doit être fait si les aménagements ou les usages des lieux venaient à être modifiés.) et C (Les diagnostics ont montré la présence de pollutions qui nécessitent la mise en œuvre de mesures techniques de gestion, voire la mise en œuvre de mesures sanitaires.) Dans le Val-de-Marne, aucun des établissements recensés ne sont en catégorie C, plusieurs sont en catégorie B.

Ci-dessous le détail des sites évalués dans le Val-de-Marne avec les liens vers les fiches diagnostic sur le site de l’association Robin des bois. Les présentations de risque ont été également détaillées par l’association Robin des bois qui a effectué des recherches documentaires sur les anciennes fabriques. (Voir leur dossier complet) L’association souligne parfois quelques incohérences, du type deux poids deux mesures, dans les diagnostics concernant des mêmes sites, notamment concernant le groupe scolaire Maurice Thorez à Ivry-sur-Seine.

A noter que ce diagnostic n’a pas concerné le collège Saint-Exupéry, qui sera fermé d’ici la fin de la semaine prochaine en raison d’une pollution aux solvants chlorés, non plus que la crèches des Petites canailles de Saint-Mandé, qui fait partie des premiers secteurs d’information des sols pollués (SIS) du Val-de-Marne qui seront prochainement annexés aux PLU des villes, et font actuellement l’objet d’une consultation publique.

(Voir aussi dossier sur le transfert en cours de collégiens de Vincennes suite à une découverte de pollution aux solvants chlorés)

Groupe scolaire Marie Curie à Chevilly-Larue (94)

Les bâtiments ont été construits en 1957 sur d’anciens terrains agricoles. De 1935 à 1991, la parcelle voisine du groupe scolaire a accueilli une station-service/atelier d’entretien automobile/casse automobile.

Ecole maternelle. ETS n° 0940497E. 81, avenue Franklin Roosevelt.
Classée A.

→ Pierre et Marie Curie, école maternelle – Diagnostic / première phase (pdf)
→ Pierre et Marie Curie, école maternelle – Diagnostic / deuxième phase (pdf)

Ecole élémentaire Pierre et Marie Curie. ETS n°0941456X. 13 rue Lieutenant Le Coz.
Classé B. Maintenir la dalle du sous-sol du bâtiment d’enseignement en bon état.

Risque : inhalation de l’air dans les bâtiments.
Des composés volatils [non révélés] sont quantifiés dans l’air du sol sous la dalle et dans l’air des sous-sols des bâtiments de l’école à de faibles concentrations.
Ainsi, la qualité des sols ne poserait pas de problèmes sanitaires pour les usagers de l’établissement.

→ Pierre et Marie Curie, école élémentaire – Diagnostic / première phase (pdf)
→ Pierre et Marie Curie, école élémentaire – Diagnostic / deuxième phase (pdf)

Crèche départementale du parc à Choisy-le-Roi

ETS n°940800196. 19 AvenueLéon Gourdault.

Le bâtiment a été construit en 1976 au droit de l’ancienne faïencerie Hautin et Boulenger dont les bâtiments ont été détruits dans les années 1950. La fonderie de Choisy et un autre atelier de céramique ont également été repérés à proximité de la crèche.

Risques : inhalation de l’air dans les bâtiments, ingestion de terres par les enfants, ingestion d’eau du robinet et ingestion de fruits produits.

Classé B pour l’air. Maintenir la dalle du bâtiment en bon état.

→ Crèche du Parc – Diagnostic / première phase (pdf)

→ Crèche du Parc – Diagnostic / deuxième phase (pdf)

 Groupement de crèches du Chaperon Vert à Gentilly

n°1 (ETS n°940018435) et n°2 (ETS n°940711625).  Cité du Chaperon, 3ème avenue.

Le bâtiment a été construit en 1961. A l’époque, il n’accueillait qu’une seule crèche. En 1987, des travaux ont reconfiguré le bâtiment pour accueillir les deux crèches. Un atelier de travail du bois puis de travail des métaux succédé par une fonderie était contigu aux crèches. Ce site comprenait également des dépôts de liquides inflammables, un dépôt d’acétylène et un transformateur électrique.

Risques : inhalation de l’air dans les bâtiments et ingestion de terres par les enfants.

Des polluants [non révélés] ont été mesurés dans les sols superficiels à des teneurs supérieures à celles de l’environnement local. Selon le calcul basé sur les teneurs maximales retrouvées, à l’exception du plomb, tenant compte de la durée d’exposition des enfants et des quantités éventuellement ingérées, leur présence ne poserait pas de problèmes sanitaires. Un polluant [non révélé] a été quantifié dans l’air du sol à un niveau de concentration susceptible de poser un problème sanitaire s’il était respiré directement. Cependant, les aménagements et les usages actuels permettent de protéger les enfants et le personnel d’accompagnement.

Classé B pour le plomb dans les sols et pour l’air. Maintenir la dalle en bon état.

→ Groupement de crèches du Chaperon Vert – Diagnostic / première phase (pdf

→ Groupement de crèches du Chaperon Vert – Diagnostic / deuxième phase (pdf)

Ecole maternelle Gabriel Péri à Ivry-sur-Seine

ETS n°0941312R. 47 rue Gabriel Péri.

Le bâtiment a été construit entre 1980 et 1982 au droit d’une ancienne usine de torréfaction de chocolat de 1900. Ce site accueillait auparavant une usine dont l’activité est inconnue en 1859 et une fabrique d’orgues et d’ouvrages en métaux en 1875. Dans le proche environnement, une parcelle a accueilli une carrosserie puis, dès 1968, des ateliers de traitement et de revêtement des métaux ainsi qu’une fonderie.

Risques : inhalation de l’air dans le bâtiment, ingestion de terres par les enfants, ingestion de végétaux par les enfants et ingestion d’eau du robinet.

Des polluants [non révélés] ont été quantifiés à des niveaux de concentration susceptibles de poser des problèmes sanitaires s’ils étaient respirés directement. Cependant, les aménagements et les usages actuels permettent de protéger les enfants et le personnel d’accompagnement. Des polluants [non révélés] ont été mesurés dans les sols à des teneurs supérieures à celles de l’environnement local. Selon le retour d’expérience et un calcul basé sur les teneurs maximales retrouvées, tenant compte de la durée d’exposition des enfants et des quantités éventuellement ingérées, leur présence ne poserait pas de problème. La qualité de l’eau respecte les critères de potabilité pour les paramètres recherchés.

Classé B. Maintenir en bon état le vide sanitaire (et ses grilles de ventilation) et la dalle du rez-de-chaussée.

[Note de Robin des Bois : le diagnostic ne prescrit pas de recommandations sur la gestion du jardin pédagogique et sur la consommation éventuelle des végétaux]

→ Gabriel Péri – Diagnostic / première phase (pdf)

→ Gabriel Péri – Diagnostic / deuxième phase (pdf)

Ecole maternelle Jacques Prévert à Ivry-sur-Seine

ETS n° 0941667B. 8, allée du Vieux Moulin.

Classée A

→ Jacques Prévert – Diagnostic / première phase (pdf)

→ Jacques Prévert – Diagnostic / deuxième phase (pdf)

Groupe scolaire Maurice Thorez à Ivry-sur-Seine

Ecole maternelle ETS n°0940485S. 64 avenue Maurice Thorez.

Les bâtiments ont été construits en 1954. Ils accueillaient les deux écoles élémentaires du groupe scolaire Maurice Thorez (une école fille et une école de garçons). Un ex garage se situe à 50 m de l’école et se trouve contigu aux écoles élémentaires (voir ci-dessous). Ont aussi été repérés dans l’environnement proche : une laverie à 10 m au nord-est, un atelier de traitement des métaux au sud-ouest, la forge « Hanzer Frères » (antérieurement « Etablissements Métallurgiques du Petit Ivry ») au nord-ouest mais également des sites qui ont été victimes d’incendies à savoir : une fabrique de panneaux de réclames par gravures chimiques à l’est, une société de décoration par sérigraphie au sud-est, une chaudronnerie/tôlerie au sud et un dépôt de charbon/gaz combustibles liquéfiés/liquide inflammable au sud-est.

Risques : inhalation de l’air dans les bâtiments, ingestion de terres et ingestion de végétaux. Un polluant [non révélé] a été quantifié en faible concentration dans l’air du sol. Sa présence ne poserait pas de problèmes. Les teneurs dans les sols de certains composés [non révélés] sont supérieures à celles mesurées dans les échantillons témoins et aux références bibliographiques. Cependant, pour tous les composés à l’exception du plomb, la gestion de ces résultats, en considérant un scénario d’ingestion de sol, indique que la qualité des sols est compatible avec l’usage actuel des lieux. Compte tenu des teneurs mesurées dans les sols, il n’apparaît pas nécessaire de réaliser des prélèvements et des analyses des fruits et légumes consommés selon les diagnostiqueurs. La qualité des sols ne poserait pas de problèmes pour les usagers de l’établissement dans sa configuration actuelle.

Classé A pour l’air.

Classé B pour le plomb dans les sols afin de conserver la mémoire des résultats de ce diagnostic pour le plomb et d’engager les actions qui pourraient s’avérer nécessaires dans les mois à venir.

→ Maurice Thorez, école maternelle – Diagnostic / première phase (pdf)

→ Maurice Thorez, école maternelle – Diagnostic / deuxième phase (pdf)

Ecoles élémentaires A (ETS n°0940231R) et B (ETS n°0940350V). 29-31, rue Baudin.

Classées A.

« Robin des Bois saisit ce cas de 3 établissements scolaires contigus et donc situés dans le même contexte historique industriel pour souligner la divergence arbitraire des conclusions. L’un est classé en B et pointe la pollution au plomb avec un appel dans le diagnostic à être vigilant et à s’encadrer de spécialistes en cas d’extension ou de restructuration et le diagnostic des 2 autres peut se résumer par : « Circulez, il n’y a rien à voir » et ne mentionne pas le plomb« , insiste l’association.

→ Maurice Thorez, écoles élémentaires – Diagnostic / première phase (pdf)

→ Maurice Thorez, écoles élémentaires – Diagnostic / deuxième phase (pdf)

Crèche Pierre Brossolette à Joinville-le-Pont

ETS n°940807183. 20 quai Pierre Brossolette.

La crèche  a été construite en 1978 en superposition partielle d’un ex atelier de conditionnement avec dépôt de liquides inflammables fermé en 1952. Il s’agissait d’un atelier de conditionnement de vernis pour la conception d’appâts synthétiques pour poissons. Une ancienne imprimerie non recensée dans BASIAS a aussi été repérée à 5 m.

Risques : inhalation de l’air dans les bâtiments, ingestion d’eau du robinet et ingestion de terres par les enfants.

Des polluants volatils [non révélés] ont été quantifiés à des niveaux de concentration susceptibles de poser des problèmes sanitaires s’ils étaient respirés directement. Cependant, les aménagements et les usages actuels permettent de protéger les enfants et le personnel d’accompagnement. Des polluants [non révélés] ont été mesurés dans les sols à des teneurs supérieures à celles de l’environnement local. Selon un calcul basé sur la concentration maximale retrouvée, tenant compte de la durée d’exposition des enfants et des quantités éventuellement ingérées, leur présence ne poserait pas de problème. es critères de potabilité sont respectés pour les paramètres recherchés.

Classé B. Maintenir la dalle en bon état.

→ Crèche Brossolette – Diagnostic / première phase (pdf)

→ Crèche Brossolette – Diagnostic / deuxième phase (pdf)

Crèche Paul Vaillant Couturier à Maisons-Alfort

ETS n°940800360. 20 rue Paul Vaillant Couturier.

La crèche est contiguë à l’ex fabrique de peinture et vernis « Detourbe et Cie » exploitée de 1898 à 1909 et devenue en 1944 une fabrique de colorants, de pigments et d’encres. Aucune cheminée n’a été observée. L’atelier de matières plastiques « Grégoire et Bouillaud », exploité de 1926 et 2005, se trouve également à proximité au nord-est.

Risques : inhalation de l’air dans les bâtiments et ingestion de terres. Des polluants volatils [non révélés] ont été quantifiés à des niveaux de concentration susceptibles de poser des problèmes sanitaires s’ils étaient respirés directement. Cependant, les aménagements et les usages actuels permettent de protéger les enfants et le personnel d’accompagnement. Des polluants [non révélés] ont été mesurés dans les sols à des teneurs supérieures à celles de l’environnement local. Selon un calcul basé sur la concentration maximale retrouvée, tenant compte de la durée d’exposition des enfants et des quantités éventuellement ingérées, leur présence ne poserait pas de problème.

Classé B. Maintenir la dalle en bon état.

→ Crèche Paul Vaillant Couturier – Diagnostic / première phase (pdf)

→ Crèche Paul Vaillant Couturier – Diagnostic / deuxième phase (pdf)

Ecole élémentaire Jules Ferry à Villiers-sur-Marne

ETS n°0940707H. 3 rue Jules Ferry.

Les bâtiments ont été construits entre 1903 et 1983. La parcelle voisine de l’école a accueilli un ancien garage de 1925 à 2000. Ce site a également accueilli une tôlerie, un atelier de graissage, une aire de lavage, des dépôts enterrés d’essence et de gasoil et une cabine de peinture. Une fabrique de verre soufflé et une fabrique d’objets métalliques ont aussi été repérées à environ 10 m à l’ouest de l’école.

Risque : inhalation de l’air dans le bâtiment. Présence de polluants [non révélés] sous la dalle des bâtiments. Des polluants [non révélés] ont été quantifiés en faible concentration dans l’air à l’intérieur des bâtiments. Leur présence ne poserait pas de problèmes sanitaires. Un polluant [non révélé] a été quantifié dans la bibliothèque au rez-de-chaussée du bâtiment ouest à une concentration supérieure aux concentrations habituellement mesurées dans 90 % des logements français. La gestion de ces résultats, en considérant un scénario inhalation, montre que la qualité de l’air intérieur ne poserait pas de problème.

Classé B. Maintenir les dalles des bâtiments en bon état.

« L’attention du maître d’ouvrage est appelée sur le fait que la présence d’un composé volatil [non révélé. Note de Robin des Bois : sans doute du benzène] quantifié dans l’air intérieur du bâtiment ouest dégrade sa qualité. Dans l’attente, il est donc recommandé le maintien du bon état de la dalle des bâtiments et l’aération journalière de la bibliothèque lors des périodes d’accueil des enfants. [Note de Robin des Bois : le diagnostic ne recommande pas d’interdiction ou de restriction de consommation des produits du jardin potager du gardien]. Les concentrations mesurées dans l’air sous la dalle du bâtiment Est sont cohérentes avec l’accident de dépotage [Note de Robin des Bois : il s’agit sans doute d’un débordement de fioul au moment de la livraison mais le diagnostic reste très discret sur le sujet notamment en terme de quantité] et témoignent de la présence d’une source de pollution. Dans l’attente, il est donc recommandé le maintien du bon état de la dalle du bâtiment est ainsi que l’aération du sous-sol et de renouveler le contrôle de la qualité de l’air intérieur de la salle informatique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *