Education | Limeil-Brévannes | 26/03
Réagir Par

Portes ouvertes radieuses au collège Janusz Korczak de Limeil-Brévannes

Espace pour les parents, atelier environnement, sculpture… C’est un collège Janusz Korczak fourmillant de projets pédagogiques que les parents ont découvert ce samedi 25 mars à l’occasion des journées portes ouvertes. L’occasion de tourner la page après les incidents de janvier.

« Le principe de cette journée est de créer un lien avec les parents de CM2. Parce que sans parents, l’éducation est plus compliquée. Nous voulons leur montrer les événements pédagogiques extraordinaires comme les habituels. Il s’agit aussi de les rassurer sur ce qu’ils ont pu entendre, lire ou voir, et qu’ils puissent se rendre compte qu’effectivement, Korczak est un collège où l’on vit bien et où l’on peut réussir ! » encourage Valérie Charpentier, principale du collège.

Parmi les initiatives destinées à souder la communauté éducative : l’ouverture d’un espace dédié aux parents, accessible pendant les horaires d’ouverture de l’établissement. « Cet espace fonctionnera avec les parents. On va essayer de faire venir des professionnels de l’extérieur, pas seulement de l’Education nationale, pour répondre à leurs inquiétudes notamment sur les problèmes liés au harcèlement, à la vidéo, à l’informatique … ou tout simplement leur apprendre notre vocabulaire de l’Education nationale qui n’est pas toujours simple à comprendre... »

Le nouvel espace parent du collège Korzcak de Limeil-Brévannes accueillait une émission de radio animée par l’association Familles de France à l’occasion des journées portes ouvertes de l’établissement

Des parents rassurés

Rachida, maman de Yanis, appréhendait un peu ce passage dans la cour des grands, avant de changer d’avis. « Ce qui m’inquiète le plus, ce sont les troisièmes. Mais bon, ça passera. J’étais pareille quand il passait au CP. Lui n’est pas du tout stressé. Ces portes ouvertes étaient importantes. Les responsables ont répondu à nos questions, ils étaient là pour nous, ils nous ont rassurés. J’avais peur que mon fils soit tout seul, livré à lui-même, mais pas du tout. Avec tout ce qu’on a entendu, ça va mieux et tant mieux ! Tout le monde s’est mobilisé et c’est très bien, ils sont tous solidaires. »

Un soulagement partagé par Samir, le papa, pourtant craintif au départ. « C’était le point noir pour moi. La fréquentation, les grands, les grèves, les gens parlaient… On ne savait pas ce qui se passait depuis l’extérieur. J’avais une crainte, mais plus maintenant. Honnêtement on a hésité. On voulait l’inscrire dans le privé mais on s’y est pris en retard. »

En salle A06, c’est Stéphane Rabany, parent d’élève élu au Gipe, qui avait pour mission d’expliquer aux parents le fonctionnement du logiciel « pronote » leur permettant de suivre la scolarité de leurs enfants dès leur entrée au collège. Les équipes pédagogiques avaient aussi pris les devants pour rencontrer les parents avant les journées portes ouvertes. Une manière de déminer le terrain. « On a vu des parents sereins, plus rassurés que d’habitude » témoigne le parent d’élève.

Des ateliers qui font recette

Parmi les animateurs de cette matinée portes ouvertes, le professeur de biologie, M. Mirand, a présenté avec succès son atelier environnement et animaux,  permettant d’observer des petits mammifères rongeurs, quelques têtards et une imposante tortue des mers dans son aquarium. « On s’adresse aux élèves sortis du cycle général pour les sensibiliser à ces métiers. On est dans le pré-professionnel, avant le CAP« , explique le professeur, épaulé par M.Poupin qui dispense un enseignement pour devenir horticulteur.

A l’extérieur, les élèves de SEGPA participent à la création d’un véritable écosystème. Avec de la récupération, Marwin, élève de troisième, et un autre de ses camarades, ont monté un ensemble de palettes végétalisées pour permettre aux élèves de CE1 de l’école Picasso d’y semer leurs graines. « Ça nous a pris deux à trois mois de fabrication. On aura fini dans deux semaines« , promet le jeune garçon. A Janus Korzcak, on ne fait pas non plus de gaspillage alimentaire à la cantine grâce au compostage permettant de cultiver à nouveau la terre dans un cercle vertueux. « Tous les déchets alimentaires partent au compostage. 65 kilos par jour en moyenne« , précise le professeur Mirand. Devant le succès des ces ateliers, plusieurs élèves du collège investissent les lieux pendant la pause méridienne.

« Je souhaite que tous les Brévannais soient bien conscients que c’est un collège absolument magnifique, qui se situe dans une zone verte. Je pense que l’image qui en a été donnée ne correspond pas à la réalité. Le collège a une SEGPA dynamique avec plein de projets que nous sommes ravis d’accompagner. Je pense au futur poulailler et à l’inauguration de la sculpture de Korczak », se réjouit pour sa part Françoise Lecoufle, maire LR de la ville. Achevée d’ici le mois de juin, la sculpture racontera l’histoire du personnage Janus Korczak, écrivain Polonais et médecin-pédiatre, dont le nom a été choisi par le collège en remplacement de « Guillaume Budé » déjà attribué au lycée de la commune.

Production des élèves du collège Korczak à l’atelier sculpture

Cet article est publié dans avec comme tags Collège, Education, Journée Portes Ouvertes,
Un commentaire pour Portes ouvertes radieuses au collège Janusz Korczak de Limeil-Brévannes
  • Quel merveilleux Collège…Le 16 mai 2017 suite à des travaux dans le collège une entreprise perce une gaine de gaz intervention des pompiers, police municipale, police nationale, GDF , mais dans ce merveilleux collège la direction du collège évacue certains salariés du collège et laissent les profs et les élèves continuer les cours, mais oui vous avez raison quel merveilleux collège….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *