Entreprendre | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 30/06/2017
Réagir Par

Première promo enthousiaste à la Maison de l’innovation et l’entrepreneuriat étudiant (MIEE)

Première promo enthousiaste à la Maison de l’innovation et l’entrepreneuriat étudiant (MIEE)
Publicité

Ouverte depuis la rentrée, la Maison de l’innovation et de l’entrepreneuriat étudiant (MIEE) de l’Universite Paris Créteil (Upec) était officiellement inaugurée ce jeudi, l’occasion pour les étudiants de cette première cuvée de raconter leurs projets professionnels et la façon dont cette structure au cœur du campus du mail des Mèches les prépare à créer leur propre emploi.

Accompagner dans la construction d’un projet entrepreneurial innovant, informer et apporter de l’aide sur l’insertion professionnelle, permettre de valider des acquis et des compétences. Voilà quelques uns des services rendus par les enseignants, représentants du monde professionnel, conseillers en insertion, experts et documentalistes qui travaillent au sein de la Maison de l’Innovation et de l’entrepreneuriat étudiant.

Installée dans les locaux laissés vacants par le départ de l’Institut d’Urbanisme de Paris vers la cité Descartes, cette structure à la sortie de la station de métro Créteil-Université, offre 1750 mètres carrés répartis sur quatre niveaux. Le rez-de-chaussée est ouvert aux lycéens, adultes en reprise d’études, salariés, étudiants de l’UPEC, partenaires économiques et institutionnels, offrant un espace d’accueil, de documentation et d’information sur les études, les métiers et les secteurs professionnels. Dans les deux premiers étages sont dispensés les formations professionnalisantes. Tout en haut, le quatrième étage accueille un incubateur, le Lab’innov, où les futurs entrepreneurs peuvent tester leurs idées.

Un cadre qui a séduit Pierre-Marie, étudiant sénégalais terminant le master 2 ICE (innovation et création d’entreprise) qui prépare le lancement d’une plateforme de prêt collaboratif au bénéfice de projets d’économie sociale et solidaire dans son pays d’origine. «J’ai commencé par faire des études de marketing chez moi, j’ai obtenu le niveau MBA. Après une expérience dans le monde professionnel comme manager des stocks dans une usine de production d’huile de palme, j’ai voulu créer ma propre entreprise. J’ai fait quelques recherche, une rapide étude de marché, et le jury du master a accepté de me prendre. Tout au long de mon année d’étude, j’ai parcouru les différentes étapes de la création de l’entreprise. Après quelques modifications de mon business plan, je vais partir en quête de financement et me lancer dans le grand bain»

 

 

La Maison de l’Innovation donne à voir d’autre profils de futurs entrepreneurs tel que Imad, dans un parcours un peu moins cadré que le master universitaire. «J’ai travaillé pendant quatre ans comme conseiller clientèle dans un magasin de bricolage. Avant cela, j’avais obtenu un BTS technico-commercial. Au magasin, je me rendais compte que les clients nous faisaient beaucoup de retours négatifs sur certains produits électroniques et, me passionnant pour la domotique, j’ai décidé de parfaire mes connaissances avec une licence en domotique à l’IUT de Vitry-sur-Seine. Cette année, je suis à la Maison de l’Innovation pour suivre des cours et des séminaires sur les démarches administratives et juridiques qu’impliquent la création d’entreprise. Je veux mettre au point un tableau électrique pour contrôler toute sa maison très simplement».

Si certains étudiants travaillent exclusivement sur leur projet  tandis que d’autres sont en alternance,  tous se retrouvent le vendredi et le samedi pour suivre les mêmes cours. «Nous récupérons des étudiants qui viennent de toutes les filières, des arts à l’ingénierie en passant par le marketing et la finance, d’où la pertinence de cette structure au cœur de l’université, le temple de la pluridisciplinarité. Même s’il ne s’agit que de la première promotion d’élèves, nous bénéficions déjà de contact avec le réseau Entreprendre en Val-de-Marne et allons créer un réseau d’ancien», résume le responsable du master, Florimond Labulle.

Le projet de la MIEE a été conçu dans le cadre d’une collaboration étroite avec le Centre de Formation des Apprentis Sup 2000. La Maison de l’Innovation a été financée à la fois par la Caisse des Dépôts (650 000€) dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, le conseil départemental du Val-de-Marne (150 000€) et le Grand Paris Sud-Est Avenir (150 000€).

Dès la rentrée 2017, une résidence de 135 logements équipée de studios connectés (gestion de l’énergie, sécurité, multimédia, confort, maintien à domicile, etc) sera ouverte à proximité de la MIEE aux étudiants apprentis dans le cadre d’un partenariat avec Résidétapes et Valophis Habitat.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi