Urbanisme | Mandres-les-Roses | 02/06/2017
Réagir Par

Quel avenir pour le parc Beauséjour à Mandres-les-Roses?

Publicité

C'est l'un des plus anciens jardins du département, le parc Beauséjour de Mandres-les-Roses ouvre ces portes ce dimanche avec le plein d'ateliers pour tous. L'occasion pour les associations qui veillent sur ce joyau de verdure de présenter leurs idées pour le préserver, alors qu'un  projet de résidence senior pourrait en recouvrir une partie.

L’histoire du parc et de sa résidence, on la trouvera sur le site des Jardiniers de Mandres, qui en chérissent chaque parcelle depuis la création de l’association en 2008 pour le sauver de l’abandon. Aménagée par la famille Follot au 19e, une maison bourgeoise y est entourée de potagers, vergers et jardins d’agrément. Un ensemble de 1,8 hectares racheté par la ville en 1999 pour éviter que le site ne se retrouve bétonné par une opération immobilière.

Aujourd’hui, c’est cette association bénévole, Les jardiniers de Mandres, qui compte quelques 35 jardiniers dont une dizaine de professionnels, qui tente de redonner au parc son aspect d’antan. « Nous installons un ou deux massifs par an que l’on défriche et que l’on replante selon le style de jardin d’origine. Nous nous occupons du gros oeuvre. C’est ensuite la commune qui doit s’occuper de l’entretien« , explique André Dupin, président de l’association. Sa femme, Roselyne Dupin, est pour sa part présidente d’une autre association, Les amis de Mandres, qui vise elle à sauvegarder la maison sise dans le parc et le patrimoine de la commune. Leur proposition : transformer cet espace en maison de la petite enfance qui bénéficierait de la proximité du jardin.

 

 

Le projet de résidence inquiète les associations qui s’occupent du jardin

Un autre projet pourrait toutefois voir le jour, une résidence pour seniors de 55 logements qui s’appuierait sur la bâtisse existante, laquelle conserverait sa façade, et se prolongerait au niveau des potagers et vergers. Un projet qui n’est pas encore totalement défini et n’a pas encore été discuté au Conseil municipal, indique-t-on en mairie, mais qui inquiète déjà les associations qui s’occupent du jardin. « Il y a encore de larges espaces à urbaniser à Mandres, que ce soit du côté du cimetière ou du collège, il serait dommage de sacrifier une partie de cet espace vert qui est plus rare« , plaide Jean-Brice de Bary, vice-président de l’association Les amis de Mandres et ancien maire de la ville, de 2001 à 2008. De quoi augurer de futurs débats animés sur le devenir du parc.

Journée de découverte, promenade et ateliers ce dimanche

En attendant, ce dimanche sera dédié au plaisir de la découverte de ce jardin. Au programme de 10h à 18h : initiation à la taille et aux soins des arbres fruitiers avec l’association des Croqueurs de pommes, initiation à la taille des arbustes à fleurs avec les horticulteurs de l’association des Jardiniers de Mandres, atelier horticole, semis-rempotage-repiquage, stands pour les enfants…

Accès par le 2 rue de Beauséjour, Mandes-les-Roses.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Histoire, Jardins, Jean-Brice de Bary, Logements, Mandres-les-Roses, patrimoine, Seniors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi