Publicité
Publicité : Ordival 94
Loisirs | Villejuif | 20/10/2017
Réagir Par

Les recettes d’Olivier Chaput pour le salon Bon de Villejuif

Les recettes d’Olivier Chaput pour le salon Bon de Villejuif
Publicité

Le salon gastronomique junior #Bon revient à Villejuif ce weekend, toujours festif et pédagogique. Entretien avec le chef Olivier Chaput, chef du Show devant et initiateur de l’événement.

Comment vous est venue l’idée de créer ce concept de salon gastronomique pour enfant ?

Olivier Chaput : Quelques années après avoir lancé l’association Les Enfants Cuisinent, pour sensibiliser les enfants et les adolescents au « manger bon, manger sain », j’ai constaté que de nombreux salons leur étaient destinés mais jamais sur ce thème de la cuisine. En l’espace de trois mois, j’ai réuni autour de moi des partenaires pour organiser la première édition du salon bon. Nous avons accueillis environ 4500 personnes dont 3000 enfants. L’événement a été une réussite mais notre bilan était déficitaire. Pour la deuxième édition, nous voulons mettre la barre un peu plus haute et avons travaillé pendant dix mois pour proposer un programme avec des nouveautés.

Cet article s’inscrit dans le cadre de la rubrique Loisirs et tourisme, rédigée  grâce au soutien de Tourisme Val-de-Marne.  Le comité du Tourisme organise les réservations de nombreux ateliers sur le salon Bon. Voir toutes les propositions en ligne.

Quoi de neuf cette année ?

Lors de la première édition, nous occupions l’étage de l’espace des Esselières, et n’avions la place que pour des stands de démonstration de cuisine. Cette fois, nous investissons la totalité de l’espace, ce qui va nous permettre de proposer des ateliers animés par des chefs de l’association Euro-toques et de l’Académie nationale de Cuisine et des blogueurs. Les enfants pourront ainsi préparer des veloutés, des flans ou réaliser de bons petits plats. Un pôle proposera également aux parents de préparer eux-mêmes les repas pour leurs enfants en bas âge. Enfin, nous compterons parmi les parrains de cette deuxième édition, le nutritionniste Thierry Hanh qui prône une alimentation saine tout en se faisant plaisir ou encore Boris Diaw, le basketteur international, qui chapeautera les animations physiques avec cette année un pont de singe qui permettra aux enfants de monter au plafond.

Et pour les adultes ?

En dehors des animations et des ateliers, les visiteurs pourront se rendre à l’espace librairie où des auteurs d’ouvrages culinaires feront des dédicaces. Il y aura également des exposants où vous pourrez découvrir des produits en épicerie fine, ustensiles, ainsi que des initiatives. Comme la nourriture fait partie du décor, nous ferons une vente aux enchères le samedi et le dimanche vers 17 heures pour éviter le gaspillage. Des visiteurs peuvent ainsi rentrer chez eux avec un panier de fruits et légumes à 10€. Les bénéfices de ces ventes et ceux éventuels de la manifestation seront reversés à l’association SOS Prenat, qui œuvre dans le champ de la prématurité et des nouveaux-nés hospitalisés.

Au-delà de l’aspect ludique de la cuisine, quel message souhaitez-vous faire passer ?

Savoir cuisiner, prendre le temps de se mettre à table pour savourer un bon repas ne sont pas des pratiques qui se transmettent systématiquement de génération en génération. L’idée, c’est d’offrir à ces jeunes une alternative. Je ne suis pas un anti-sel, un anti-sucre, un anti-fastfood, mais en leur faisant découvrir de nouveaux produits, de nouvelles saveurs, ils constatent qu’ils peuvent se nourrir autrement, et pour pas plus cher puisque l’on est davantage rassasié.

Une antidote aux  barquettes de plats cuisinés prêtes en quelques minutes au micro-onde  ?

Le mauvais scénario, c’est lorsque l’on rentre chez soi le soir et que l’on ne sait pas encore ce que l’on va cuisiner. La clé, c’est d’anticiper. Le dimanche, je vais cuire une ratatouille que je mangerai dans la semaine. Je cuis du riz pour tel repas, alors je double la dose pour en mettre de côté et n’avoir qu’à le réchauffer le lendemain. Enfin, il y a deux meilleurs amis que je conseillerais à tout le monde d’avoir toujours sous la main : des feuilles de brick ou de la pâte feuilletée. On peut concocter très rapidement des tartes fines avec quelques restes.

En pratique

Samedi 21 et Dimanche 22 octobre, de 10 heures à 18 heures à l’Espace Congrès Les Esselières
3€ par adulte, gratuit pour les enfants
Offre limitée à 4 enfants par personne majeure. Au-delà, chaque enfant supplémentaire sera requalifié en entrée payante à l’entrée de l’événement.

En savoir plus sur le site Internet du salon. 

[caption id="attachment_140496" align="alignnone" width="703"] Olivier Chaput et Philippe Bel, qui a inventé ces cuisinières légo[/caption]

A lire aussi :

https://94.citoyens.com/2016/pari-reussi-pour-le-premier-salon-gastronomique-des-bambins-a-villejuif,24-10-2016.html

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Les recettes d’Olivier Chaput pour le salon Bon de Villejuif
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi