Publicité
Publicité : Ordival 94
Initiative | Vitry-sur-Seine | 07/11/2017
Réagir Par

Rejoué à Vitry, vitrine de l’économie solidaire et circulaire

Rejoué à Vitry, vitrine de l’économie solidaire et circulaire © Fb
Publicité

Les lutins du Père Noël n’ont qu’à bien se tenir. Les employés en insertion de Rejoué, à Vitry-sur-Seine, récupèrent, trient, nettoient et revendent des jouets qui ont déjà eu un ou plusieurs propriétaires. Une illustration parfaite de l’économie circulaire que Brune Poirson, secrétaire d’État

 

auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, avait choisi pour cadre pour  rappeler la tenue d’une consultation sur l’économie sociale et solidaire dans les prochaines semaines.

Briques de Légo multicolores, pièces de mécanos, peluches, jouets d’éveil et jeux de société ont remplacé les courriers et colis de l’ancien centre de tri postal de l’avenue de l’Abbé Roger Derry à Vitry-sur-Seine. C’est ici que s’est installée au mois de juillet l’association et chantier d’insertion Rejoué, accueillant une vingtaine de salariés éloignés de l’emploi. Récoltant plusieurs tonnes de dons de jouet auprès de particuliers, les distributeurs de jouets, associations caritatives, entreprises ou de lieux d’accueils d’enfants, les employés appliquent ensuite un strict protocole visant à redonner les jouets à des enfants.

«D’abord, nous allons trier les jouets puis les nettoyer avec la potion magique qui est un mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre blanc, puis nous testons leur état de marche, les ré-assemblons. Une fois emballés, nous leur appliquons un prix, en général la moitié du neuf. Puis ils sont expédiés par cartons dans notre point de vente ou chez les acheteurs», explique Mahimouna, qui, après un an et demi au sein de la structure, va bientôt la quitter pour poursuivre son parcours de réinsertion professionnelle. Depuis sa création en 2012, Rejoué a collecté près de 25000 tonnes de jouets et remis près de la moitié dans le circuit, qu’ils soient vendus à des particuliers, des ludothèques, des centres de loisir ou donnés à des familles en difficulté.

Parallèlement à ce véritable travail de fourmi, les employés bénéficient sur leurs 26 heures de travail hebdomadaire d’ateliers personnels ou en petit groupe pour élaborer leur projet professionnel. Un accompagnement social est également apporté sur deux freins à l’emploi particulièrement présents parmi les publics accueillis : la barrière linguistique et le manque de solution de logement. De temps en temps, ils quittent le chantier d’insertion pour participer à des Périodes de Mise en Situation en Milieu Professionnel, au cours desquelles, ils vérifient leur appétence pour le secteur d’activité qu’ils visent. Entre janvier et septembre 2017, 31 employés en insertion ont été accueillis par Rejoué, 5 ont pu retrouver un emploi, 1 a intégré une formation diplômante, 5 ont quitté le chantier pour des raisons personnelles en ayant levé des freins à l’emploi et 3 devraient quitter le chantier d’ici la fin de l’année avec un emploi ou une formation.

Consultation et grandes attentes du monde de l’économie sociale et solidaire

En reconnaissance de ce travail mené sur le réemploi des jouets, Claire Tournefier-Droual, fondatrice de Rejoué a été choisie parmi les 9 ambassadeurs chargés d’élaborer une feuille de route de l’économie circulaire, avec Nicolas Hulot, ministre de la Transition Écologique et Solidaire, ainsi que Brune Poirson, secrétaire d’État. Ce document doit permettre, à l’horizon 2025, une diminution drastique des déchets, le recyclage à 100% du plastique, tout en visant une économie complètement circulaire. La secrétaire d’État, en visite chez Rejoué ce lundi, en a profité pour inviter l’ensemble des acteurs de l’économie sociale et solidaire a déposer leurs contributions sur la plateforme de consultation publique (jusqu’au 6 décembre) pour développer cet écosystème de la consommation responsable.

La fondatrice de Rejoué a pour sa part demandé à l’État d’envoyer un signal fort pour la pérennité de cette économie encore fragile. «Nous ne parviendrons à nous imposer qu’au prix d’un changement de mentalité du consommateur, et pour cela, il nous faut être capable d’avoir davantage de relais de distribution, être beaucoup plus présents. Nous souhaiterions par exemple que les grandes enseignes nous dédient un petit espace où proposer nos produits. Or pour l’instant, ils ne le souhaitent pas. Nous sommes des convaincus de l’économie sociale et solidaire, maintenant il faut lui donner les moyens d’être pérenne.»

[caption id="attachment_141296" align="alignnone" width="1135"] Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministère de la Transition écologique et solidaire, accompagnée par Claire Tournefier-Droual, fondatrice et directrice de développement de Rejoué ainsi que Nathalie Ourry, la directrice.[/caption]

Une boutique éphémère à Vitry

En plus de sa boutique historique de la Galerie Gaité au cœur de Paris (68-80 avenue du Maine), Rejoué va ouvrir une boutique éphémère à Vitry-sur-Seine d’ici quelques jours dans des locaux prêtés par la ville jusqu’à la fin de l’année. Le point de vente se trouvera au 2 avenue du Parc, à l’emplacement de l’ancienne librairie Lenfant.

 

[caption id="attachment_141297" align="alignnone" width="1103"] Les employés lavent les jouets avec au bicarbonate de soude et au vinaigre, mais les peluches sont passées à la machine à laver et les gros jouets sont lavés au nettoyeur à haute pression.[/caption]

A lire aussi :

https://94.citoyens.com/2017/bonneuil-nicolas-hulot-ess,24-10-2017.html

 

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Un commentaire pour Rejoué à Vitry, vitrine de l’économie solidaire et circulaire
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi