Entreprises | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 22/11/2017
Réagir Par

Reprise de l’activité économique en Val-de-Marne

Reprise de l’activité économique en Val-de-Marne
Publicité

Progression des emplois, baisse des procédures collectives, progression des chiffres d’affaires… les entreprises du Val-de-Marne semblent sur la bonne voie, et affichent un meilleur moral qu’il y a quelques années, en ligne avec le reste de la région Ile-de-France et du pays, même si les difficultés perdurent.

Novembre 2013, la réunion du club conjoncture de la CCI du Val-de-Marne était à la morosité.«On a touché le fond mais on n’a pas encore remonté ! », pointait ainsi Jean-Luc Biacabe, expert de la CCI IDF, en commentant les chiffres de l’enquête Médiamétrie réalisée deux fois par an sur la situation économique des entreprises. Ce lundi matin de novembre 2017, la présentation de la dernière vague d’enquête par Guy Detrousselle, directeur du pôle local de Médiamétrie, était nettement plus optimiste. Ainsi l’indicateur d’activité (différence entre la moyenne des hausses et des baisses) au cours des 6 derniers mois a-t-il poursuivi sa progression en passant de -15 en 2016 à -11 en 2017, restant certes négatif et  inférieur à la moyenne de la région Ile-de-France (-8), mais dans une bonne dynamique. L’indicateur d’évolution prévue du chiffre d’affaires au cours des 6 prochains mois est également encourageante puisque 28% des entreprises anticipent une hausse de leur chiffre d’affaires alors que 24% ont constaté une hausse lors des 6 derniers mois, et que seulement 20% s’attendent à une baisse alors que 35% ont été confrontées à une baisse lors des six derniers mois. Les investissements progressent également légèrement, même si son solde reste négatif, ainsi surtout que l’emploi qui repasse en positif pour la première fois depuis 2011. Pour la troisième année consécutive, l’indicateur de santé financière évolue également positivement pour les établissements du Val-de-Marne, tout comme l’indicateur de trésorerie, même si celui-ci reste nettement négatif, qui passe de -17 à -15. Concernant les secteurs d’activité, les indicateurs d’activité de la construction et des services progressent, ceux de l’industrie et du commerce de gros sont en revanche en baisse. Le commerce de proximité se stabilise.

Télécharger l’étude Médiamétrie complète.

L’emploi progresse, surtout dans la construction

D’autres indicateurs viennent corroborer la parole des chefs d’entreprise. Ainsi, une représente de l’Urssaf indique-t-elle que le nombre d’emploi a progressé de 1,9% en Val-de-Marne sur l’année, contre 2% en région Ile-de-France, et que le salaire moyen a progressé de 1,8%, contre 1,7% en Ile-de-France.

 

 

Des entreprises qui tardent toujours à déclarer leurs difficultés

Du côté du Tribunal de Commerce (TC), Brigitte Gambier, sa présidente, note une stabilité dans les inscriptions au registre du commerce, avec une augmentation des agents commerciaux et une diminution des commerçants, qu’elle explique par un effet de rattrapage après une vague de régularisations de commerçants ayant démarré avec un statut d’auto-entrepreneur. Si la présidente du TC note une diminution de 7% des procédures collectives, elle s’inquiète de la baisse des redressements judiciaires car celle-ci s’explique par une déclaration des entreprises lorsqu’elles ont déjà dépassé ce stade et se retrouvent directement en liquidation judiciaire. « Je ne peux qu’inciter les entreprises à venir plus tôt« , glisse-t-elle.

Balance commerciale déficitaire

Chef du Pôle d’Action Economique de la direction régionale des douanes de Paris-Est, Nicole Monville pointe pour sa part le déficit de la balance commerciale du département en matière d’import-export et la faible représentativité du département dans l’activité export de la région (4,8 % contre 8,2% des importations).

Une cellule de veille économique pour valoriser les filières

Invité de cette matinale de la CCI 94, Laurent Prévost, préfet du Val-de-Marne, a pour sa part annoncé la remise en place d’une cellule de veille économique pour coordonner les efforts des différents services de l’Etat, avec parmi les premiers axes de travail une réflexion sur les filières présentes dans le département comme la santé, l’agroalimentaire, la logistique, le numérique… « Faire le recensement de l’existant ne suffit pas à faire filière« , motive le préfet qui entend travailler à l’amélioration de richesse sur ces secteurs et a indiqué que le travail avait démarré sur la filière santé.

Voir sur ce sujet le flash éco réalisé par la CCI sur la filière santé du Val-de-Marne.

Tiers-lieux et coworking, témoins des nouvelles formes de travail

Alors que la CCI a ouvert cette année un espace de coworking au-rez-de-chaussée de ses bureaux de Créteil, c’est sur la question des tiers-lieux que s’est prolongé le club conjoncture de cette fin 2017, (article plus détaillé à venir sur ce sujet), avec un constat partagé de la nécessité d’offrir non seulement un lieu mais un environnement de services, de contacts, de conseils, d’effets réseaux. « Alors que beaucoup de grandes entreprises ouvrent leurs propres espaces, comme cela est le cas dans le Val-de-Marne sur le campus de Sanofi ou de la Société Générale, les Chambres de commerce ne peuvent rester à l’écart de ce phénomène et il ne s’agit bien-sûr pas seulement d’accueil mais de services. Lorsque nous avons créé Villejuif Biopark, sur la filière santé, on nous a promis un échec assuré car la proposition était trop ciblée. Aujourd’hui, le taux de remplissage est au top« , a insisté Gérard Delmas, président de la CCI 94, demandant au passage « à quand la mise en réseau de tous ces espaces ? »

A lire aussi :

Immobilier en Val-de-Marne : tous les voyants au vert

Vif débat et grandes manoeuvres autour de l’apprentissage

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi