Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Environnement | Fontenay-sous-Bois | 06/12
Réagir Par

Réunion contre l’antenne relais Free à Fontenay-sous-Bois

La mobilisation se poursuit contre l’installation de l’antenne relais Free rue du Clos d’Orélans à Fontenay-sous-Bois. Alors que début octobre, riverains et élus de la ville avaient manifesté et empêché l’installation de l’antenne, l’opérateur a fini par l’installer malgré tout le weekend dernier.

« L’association Fontenay- Bois-Clos-d’Orléans condamne ce procédé et regrette d’autre part la non prise en compte par le maire, de sa demande d’ouverture d’une négociation avec l’ensemble des associations de quartiers et les opérateurs concernés pour examiner les implantations actuelles et futures. Seule une démarche co-construite pourrait en effet éviter une cartographie d’implantation déséquilibrée, proche de lieux accueillant des enfants. Elle empêcherait la concentration des antennes comme celle subie par les habitants du Clos d’ Orléans : 7 antennes sur une centaine de mètres ! Elle réduirait à néant également le débauchage sauvage par les opérateurs, de propriétaires d’immeubles privés ou publics peu scrupuleux, mus par l’appât du gain et insensibles aux conséquences sanitaires pour leurs locataires. Les riverains choqués par les méthodes de la société Free, et par les ambiguïtés de la municipalité sur ce dossier ne comptent pas en rester là. De nouvelles actions seront conduites dans les prochains jours« , prévient l’association, qui organise ce mercredi une réunion au réfectoire de l’école Duruy ce mercredi 6 décembre à partir de 20 heures.

« Il n’y a aucune ambiguïté de la part de la ville. Nous avons pris un arrêté municipal interdisant l’implantation de nouvelles antennes relais et fait stopper l’implantation début octobre en prenant un arrêté suspensif empêchant les travaux pour éviter un trouble à l’ordre public, mais l’opérateur ne respecte pas les arrêtés car il a la loi avec lui. Ce-sont aux élus qui gouvernent le pays de prendre leurs responsabilités en changeant la loi. Laurence Abeille (ancienne adjointe EELV de Fontenay et ancienne députée de la circonscription) avait déposé une loi pour encadrer ces implantations mais elle a été vidée de sa substance », répond-on au cabinet du maire de Fontenay-sous-Bois, rappelant que les arrêtés des maires n’ont pas de valeur dans ce type de situation.

La réunion se tient ce soir à 20 heures à l’école Duruy

A lire aussi

L’antenne Free empêchée de s’installer à Fontenay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *